Livres
565 017
Membres
617 867

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Contes interdits : Le Petit Chaperon rouge



Description ajoutée par mlalande 2018-02-21T21:35:36+01:00

Résumé

Une vieille Tsigane en communication avec des esprits, condamnée à une fin tragique pour avoir découvert la vérité au sujet de sa fille. Une enfant retrouvée dans les bois, devenue plus tard une séductrice avide de vengeance. Un groupe d’hommes aux moeurs vicieuses, semant l’horreur sur leur passage. Un sergent de police acharné, tentant d’endiguer une série de meurtres barbares à caractère sexuel. Un loup rôdant dans la nuit, à la recherche d’une proie délectable.

Afficher en entier

Classement en biblio - 288 lecteurs

extrait

– Trouvez-la ! mugit leur maître.

D'entrée de jeu, les bêtes s'élancèrent vers la forêt dans une série d'aboiements infernaux.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

Un conte revisité en thriller/horreur.

Une histoire pour public averti, avec des scènes de sadisme et de violence.

Un petit chaperon rouge dont le but ultime est de venger la mort de sa grand mère.

J'ai trouvé ce livre très bien écrit, très noir et très intense.

Afficher en entier
Or

Un livre très cru,des scènes morbides, une vengeance, une femme fatale determinée et son fidèle loup.

Une revisite de conte à ne pas mettre entre toutes les mains.

Afficher en entier
Argent

Alors, après ce livre je peux dire que pour l'instant, sur 6 contes interdits , celui-ci est mon préféré.

Malgré le thème majoritaire Spoiler(cliquez pour révéler)de la traite des enfants, des abus ... qui est vraiment horrible, l'histoire est plutot bien ficelé.

On y retrouve une enfant traumatisé qui grandit et deviens un ange vengeur avec un but ultime a accomplir. J'ai beaucoup aimé le lien special Spoiler(cliquez pour révéler)entre le loup et Angelika qui adoucit un peu les épreuves endurés par la jeune fille .

Finalement quand on regarde de près elle a eu beaucoup d'aide et était bien entouré: Spoiler(cliquez pour révéler)les esprits de sa famille, un avocat, un détective, un policier, et meme son père même si elle ne le sait pas.

Afficher en entier
Argent

C'est plutôt un bon tome de la série Les Contes Interdits. Un tome qui mêle, bien évidement, du sang, du sexe et du sordide. Mais Alain n'a pas joué dans le sensationnaliste à tout prix et ça fonctionne très bien. Les clins d’œil au conte original sont bien amenés. C'est l'histoire d'un vengeance de la part du Petit Chaperon rouge, qui en veut aux 6 meurtriers de sa grand-mère... Pas le meilleur, mais l'un des meilleurs...

Afficher en entier
Bronze

Bien aimé cette version du conte du Petit chaperon rouge. L'histoire est cohérante et les personnages, biens détaillés. L'histoire tourne autour de la vengeance et pour réussir, Angelika emploie toute astuce à sa portée, en particulier le sexe. Ce n'est pas mon conte interdit préféré, je l'ai même trouvé un peu soft comparé à d'autres (bien que certaines scènes sont complètement horribles par leur cruauté). J'ai été un peu déçue par la fin, car elle était plutôt prévisible et en quelques sortes, on peut dire qu'Angelika a eu en quelques sortes une “Happy ending” puisqu'elle a obtenu ce qu'elle voulait. On comprend Angelika et même si on approuve pas ses gestes, on ne peut pas vraiment lui en vouloir. Lecture pas trop longue et intéressante.

Afficher en entier
Or

Il s'agit d'une histoire que j'ai lu avant sa sortie en France et je n'avais pas pris le temps d'écrire ma chronique dessus. Ensuite il a été rangé sur une étagère avec ses copains sans vraiment le voir, un peu perdu au milieu de la collection des contes interdits de la maison d'Ada éditions. Comme j'ai décidé de lire tous les livres de Sonia Alain qui n'ont pas été relu juste pour le plaisir, je débute avec celui-ci, parce que je sais qu'il me plait énormément. Attention, il s'agit d'une histoire totalement réécrite basée sur la véritable histoire du petit chaperon rouge, des frères Grimm qui n'était déjà pas très jolie et de Charles Perrault, plus sympathique. Ici, vous avez donc un conte horrifique, alors ne vous attendez pas à ce que tout se passe tel un conte de fées, puisqu'il n'y en a pas.

Angelika n'est qu'un bébé de trois mois lorsqu'elle est donnée à sa grand-mère Malicia, alors que sa mère est décédée dans des circonstances plus qu'étranges. Mais la police a conclut à un accident de chute d'escaliers, rien de répréhensible en soi...9 ans plus tard, pour une soirée particulière, Angelika est envoyée chercher un ingrédient qui manque à leurs repas. Bien que Malicia soit perturbée et ne veut rien dire, la petite fille sort avec son loup qu'elle a adopté il y a deux ans, muni de son panier et de son chaperon rouge en pleine nuit. Une sortie non prévue qui va basculer la vie de cette petite fille. La grand-mère est tuée et elle est pourchassée, jusqu'à ce qu'elle s'évanouisse dans la nature pour ses criminels. Bien des années après, passée de famille d'accueil en endroits plus glauque que jamais, sa mémoire retrouvée va lui faire un choc. Sa vengeance ne sera plus que son but, quitte à se perdre en chemin.

Angélika est devenue une jeune femme de 21 ans, trois longues années pour se transformer intégralement et devenir cette arme de destruction massive, nous ne pouvons pas dire le contraire. Qu'elle le veuille ou non, elle sera épaulée de plusieurs bons éléments, tel son loup ancré en elle et ce flic Olivier qui cherche par tous les moyens d'enfermer Arnaud St-Cyr pour tout ce qu'il peut lui mettre sur le dos. Un monstre dans toute sa splendeur, sauf que personne n'arrive à trouver le moindre indice. L'homme est fort dans tous les domaines, mais il ne faut pas oublier qu'il n'est qu'un homme après tout et qu'il y a toujours un moyen de le coincer, d'une manière ou d'une autre. L'horreur débutée par ces hommes n'est rien comparé à ce qu'ils vont tous subir. De ce côté, je n'en dirais pas plus, car chaque scène se savoure les unes après les autres. Sexualité, excentricité, Angelika utilise tous ses atouts pour les mettre plus bas que terre.

L'aide n'est pas uniquement physique, la famille de cette jeune femme pourrait faire partie du folklore, un de ceux qu'on voit de loin sans vraiment s'y attarder en souriant lorsque nous pensons que tout n'est que faux. Tsiganes. Juste un mot pour comprendre que la jeune femme aura de précieux alliés qui lui permettrons d'engendrer cette vengeance qui la tient éveillée depuis des années. Le côté surnaturel est léger au départ, un peu plus soutenu lorsque nous arrivons au but ultime : le point final de l'histoire bien entendu. Les liens surnaturels sont si forts que la jeune femme aura des regains d'énergie, sans compter sur le soutien infaillible de ces animaux réputés comme des sauvages affamés de chair fraîche.

Olivier St Germain ne croit en rien qu'en ce qu'il voit et ce que ses yeux vont observer ne sera qu'un beau carnage. Il pleut des hommes morts et autres créatures d'ailleurs ce qui n'est pas au gout de certains de ces collègues. Nous sommes bien dans l'angoisse permanente de nous demander si la vengeance sera assouvie, si Angelika arrivera à ses fins et surtout qu'elle arrive à apaiser les esprits de sa famille. Tandis qu'elle s'amuse avec ses proies, lui va se retrouver avec une enquête si énorme que son estomac serait malade en un claquement de doigts. Le début est très soft, mais plus nous avançons dans le récit et plus les meurtres deviennent de plus en plus violent, mais tout en douceur. Sonia arrive à décrire les scènes avec précision et légèreté en même temps. C'est affolant de voir comment une scène explosive se laisse lire avec le cœur qui bat vite et fort, sans pour autant grimacer sur les détails. Et pourtant il y en a, mais c'est tellement logique de la voir en action que la seule chose qui vient à l'esprit est un gros ouf de soulagement lorsqu'ils tombent les uns après les autres.

Des scènes d'une telle précision que cela en est jouissif. Imaginer la terreur de ces hommes au moment où ils comprennent ou non ce qui va leur arriver, lorsqu'elle se présente telle qu'elle est, le conte prend bien le côté horreur de cette série de livres. Imaginer la terreur de ceux qui découvre les scènes macabres. Série que je viens tout juste de commencer avec celui de Sonia, mais j'en ai d'autres en attente. C'est une escalade dans la violence et connaissant les écrits de Sonia, elle s'est dépassée, car ce n'est absolument pas son domaine de prédilection. C'est glauque à souhait dans le contexte avec Angelika qui veut sa vengeance et tout ce qu'elle dévoile aux yeux de tous. Car St Cyr n'est au final pas le monstre que nous pourrions penser, il est LE MAL absolu et rien ne l'arrête dans ses débauches.

De nombreux événements qui se suivent, des révélations à couper le souffle, Angelika et Olivier ont fort à faire, sans oublier cette jeune gothique qui sera présente à des instants clés. Si certains points se voient venir, d'autres sont véritablement surprenant. Le poids qu'Angelika portait est déjà terrible, alors certains faits doivent rester secrets et il vaut mieux. La fin reste dans la logique des événements avec le lots de malheur pour les personnages. Aucun d'entre eux n'est parfait, le bien et le mal se chevauchent dans chacun d'entre eux et cela laisse un gout amer en bouche, parce qu'au final, ne serions nous pas également un mélange des deux ? Cette fin nous ramène au commencement, dans ce bois maudit où la vie d'Angélika a basculé. Pour autant le récit n'est pas totalement sombre, car la part de lumière d'Olivier laisse des moments de lecture atténués.

Chapitre chapitre débute avec un titre tiré du conte original et c'est une très bonne idée, surtout que les mots écrits peuvent aller à l'originalité de ce conte comme au premier. Comme quoi le petit chaperon rouge n'est pas qu'une fillette qui embarque des pots pour sa mère grand. Ici elle démontre qu'elle a grandit et que le conte de fées n'est qu'une illusion. La réalité est bien plus sordide. Les actions ne manquent pas, de sacrés retournements de situations sont prévues. Dès le début, nous sommes au cœur de l'action, avec une morte, une course poursuite. Il fallait bien fermer la boucle. En le lisant, vous comprendrez.

En conclusion, un premier conte interdit qui ne doit pas aller entre toutes les mains. Le côté horreur aurait pu être poussé un peu plus, après comme je l'ai indiqué dans ma chronique l'auteur a su se dépasser, car elle n'écrit pas ce style habituellement. J'ai adoré découvrir le petit chaperon rouge revisité dans le thème horreur sous un gout de vengeance familiale. Oh j'allais oublier la couverture est parfaitement en adéquation avec les scènes lorsque le personnage principal porte sa cape. Le petit clin d’œil en fin d'histoire avec une photo est une surprise très agréable à découvrir. Je continuerais à lire les autres contes afin de voir jusqu'où l'imagination des auteurs peut aller.

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/le-petit-chaperon-rouge-sonia-alain-a207952152

Afficher en entier
Bronze

Un livre sympathique malgré l'excès de violence et de sexe qui ne sont pas toujours nécessaires à l'intrigue. L'analogie avec le conte est néanmoins difficile à faire avec une narration légèrement prévisible autour de la vengeance qui laisse place à de nombreuses effusions de sang. J'ai cependant beaucoup apprécié et trouvé très original le fait deSpoiler(cliquez pour révéler) réunir le loup et le chaperon rouge dans une alliance contre le Mal.

Afficher en entier
Argent

J'adore cette revisite du Petit chaperon rouge. Pour une fois, le petit chaperon rouge n'est pas une proie sans défense mais une femme prête à tout pour réaliser sa vengeance et faire payer tous ces malheurs. Ce tome est addictif et électrisant avec une écriture trash et violente.

Afficher en entier
Lu aussi

https://leslecturesdecyrlight.home.blog/2021/03/23/les-contes-interdits-le-petit-chaperon-rouge-sonia-alain/

Le Petit Chaperon rouge est un roman tiré de la série des Contes Interdits, une réécriture gore et violente des récits connus de tous. Dans cet opus, on suit Angelika, qui aspire à venger sa grand-mère assassinée dans des circonstances effroyables et qui est prête à tout pour parvenir à ses fins.

J’avais été extrêmement déçue par Boucle d’or, et même si j’ai une légère préférence pour Le Petit Chaperon rouge (essentiellement due au fait que je n’ai pas eu à découvrir au cours de ma lecture qu’il découlait d’un autre tome, comme ce fut le cas pour Boucle d’or avec Hansel et Gretel), je ne peux pas prétendre l’avoir apprécié.

Déjà, il est impossible de s’attacher aux personnages. Les antagonistes sont tous des hommes très très méchants avec tous les vices possibles (violeurs, tueurs et pédophiles entre autres), si bien qu’on peut juste regretter qu’ils ne souffrent pas davantage quand vient leur tour de subir la vendetta d’Angelika, tandis que les gentils sont complètement insipides.

On ne sait quasiment rien de l’avocat et du détective privé qui assistent Angelika, ils se contentent de faire de la figuration et n’auraient pas été dans le livre que cela n’aurait rien changé ou presque. Elle-même réussit tout ce qu’elle entreprend beaucoup trop facilement. Si encore on avait pu voir sa préparation, la façon dont elle a planifié sa vengeance… Mais non, elle est juste là, à enchaîner les meurtres, et le seul obstacle auquel elle se heurte, c’est sa conscience. Et encore, pas longtemps. Quant au policier, c’est probablement le personnage qui a le meilleur traitement, mais cela reste le minimum syndical.

Dans ses remerciements, l’auteur révèle avoir eu deux mois pour écrire ce roman, et on le sent. En plus de souffrir d’un style pauvre et assez répétitif, l’intrigue n’est absolument pas développée, on a juste une base de départ entrecoupée de longues ellipses qui sert à introduire ce qui est censé faire le sel de ces fameux Contes Interdits (les scènes à caractère gore, violent et sexuel), mais même là, c’est raté.

Seule la quantité de passages crus est au rendez-vous, mais pas la qualité. Ils se suivent et se ressemblent, alors qu’il y avait, selon moi, moyen de faire bien pire. À croire que le côté choquant et atroce n’est pas assumé jusqu’au bout.

Et cette conclusion… Autant je n’ai pas apprécié Boucle d’or, autant son final était celui auquel on pouvait s’attendre de la part d’une histoire de ce genre. Le petit chaperon rouge, lui… Je n’irais pas jusqu’à parler de happy end, mais étant donné le contexte, je ne vois pas comment il aurait pu mieux se terminer. Comme dit plus haut, Angelika accomplit ses desseins avec une facilité déconcertante, donc il n’y a pas vraiment de tension, pas de suspens non plus. À aucun moment je n’ai craint pour sa vie, ni douté sa réussite.

Vraiment, grosse déception que ces Contes interdits. Il me reste encore Pinocchio à lire, après quoi j’en resterai là, car les deux mois d’écriture mentionnés par l’auteur tendent à me laisser penser que cette série est purement marketing. Je ne m’attends pas à y trouver autre chose qu’un travail bâclé destiné à engranger les bénéfices.

Afficher en entier
Diamant

Wow! Additif et électrisant

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Les Contes interdits : Le Petit Chaperon rouge" est sorti 2021-05-12T07:06:11+02:00
background Layer 1 12 Mai

Dates de sortie

Les Contes interdits : Le Petit Chaperon rouge

  • France : 2021-05-12 (Français)
  • Canada : 2018-03-30 (Français)

Activité récente

Distinctions de ce livre

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 288
Commentaires 50
extraits 21
Evaluations 90
Note globale 7.57 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode