Livres
528 408
Membres
548 439

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Phaenix, tome 1 : Les Cendres de l'oubli



Description ajoutée par francebelle 2012-06-07T21:49:55+02:00

Résumé

Elle a 18 ans, il en a 20. À eux deux ils forment le Phænix, l'oiseau mythique qui renaît de ses cendres. Mais avant de le devenir, ils devront se retrouver et s'unir dans un amour pur et éternel...

Depuis l'origine du monde, le Phænix meurt et renaît perpétuellement de ses cendres. L'être fabuleux est constitué de deux âmes soeurs. À chacune de ses résurrections, ses deux moitiés doivent se retrouver et's aimer pour reformer l'oiseau légendaire. Car lui seul a le pouvoir d'éloigner les menaces qui pèsent sur l'humanité. Malheureusement, les deux amants ont été séparés et l'oubli de leurs vies antérieures les empêche d'être réunis... Aujourd hui, dans le Sud de la France. Anaïa a bientôt dix-huit ans. Elle a déménagé en Provence avec ses parents et y commence sa première année d'université. Passionnée de musique et de théâtre, Anaïa mène une existence normale. Jusqu'à cette étrange série de rêves troublants dans lesquels un jeune homme lui parle et cette mystérieuse apparition de grains de beauté au creux de sa main gauche.

Plus étrange encore : deux garçons se comportent comme s ils la connaissaient depuis toujours... Bouleversée par ces événements, Anaïa devra démêler le vrai du faux, comprendre qui elle est vraiment et qui saura la compléter. Elle devra souffler sur les braises mourantes de sa mémoire millénaire pour redevenir elle-même. S'ouvriront alors les portes d'une nouvelle réalité dans laquelle amour et fantastique sont étroitement liés.

Afficher en entier

Classement en biblio - 2 151 lecteurs

extrait

« Eidan lâcha son texte et son visage se déforma, comme submergé par la douleur. Ses yeux s'élargirent, trop noirs, baignés de larmes.

- Je t'aime, tu le sais, je n'aurais jamais fait une chose pareille, tu dois me croire !

Je me figeai, indécise. Ce n'était pas dans le texte. Mais Eidan continuait à parler, il semblait en transe, comme s'il voyait autre chose, une situation qui n'était pas celle de notre scène, mais qui se superposait à la réalité.

- Comment pourrais-je te trahir ? Comment pourrais-je même ressentir du désir pour une autre femme ? Nous sommes prédestinés, nous sommes faits l'un pour l'autre, mon amour, nous ne pouvont pas vivre l'un sans l'autre ! Pourquoi irais-je chercher ce que je ne veux pas ? C'est un piège, tu vois bien que quelqu'un tente de nous séparer ! Ce n'est pas la première fois que cela se produit !

Gênée, je me tournai vers Marc, lui demandant du regard ce que je devais faire. Mais ce dernier observait Eidan avec ravissement. Visiblement, cette digression allait exactement dans le sens de sa quête intérieure : la folie de l'amour, du désespoir.

Je refis face à mon camarade et mon coeur se serra. Ses poings crispés, les bras tendus le long de son corps, la tête baissée, une larme unique roulant sur sa joue.

Il était l'image même de la souffrance. »

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

http://wandering-world.skyrock.com/3106475547-Phoenix-Tome-1-Les-Cendres-De-L-oubli.html

Ouaw. Ouaw ouaw ouaw ouaw ouaw. Je suis juste incapable de dire autre chose, là tout de suite. Quel roman ! Mais quel roman ! Phænix est un ouvrage ardent, saisissant, intense, palpitant, et diablement obsédant ! Je peux vous assurer que ce livre est un coup de coeur. Un énorme coup de coeur, même. Cela faisait des mois que je n'avais pas pensé à un roman de cette façon. Il me hantait littéralement. A table, avec des amis, en famille, les personnages et l'intrigue de Phænix me poursuivaient partout ! J'ai vécu tellement de merveilleuses choses durant cette lecture que toutes les coucher à l'écrit risque d'être une expérience compliquée !

Dès le départ, en pénétrant dans l'univers du roman, j'ai senti que le coup de coeur n'allait pas être très long à venir. On pénètre dans un monde enchanteur et envoûtant. Carina Rozenfeld possède réellement un don avec les mots. Chaque description est solaire, fascinante et ultra visuelle. On ne peine vraiment pas à plonger dans chaque paysage, chaque situation et chaque lieu où l'auteure a voulu nous embarquer. Dès que je mettais à lire, la réalité autour de moi disparaissait. Le monde fantastique de Phænix effaçait le temps autour de moi. Je me suis retrouvé à de très nombreuses reprises sur un nuage de coton, engourdi, comme lorsqu'on se réveille après une longue nuit. Cette merveilleuse lecture m'a permis une évasion totale, rare et vraiment, vraiment, addictive. Impossible de ne lire que des bribes du livre. Dès qu'on plonge dans l'intrigue, les pages sont comme animées d'une vie propre, et elles se mettent à défiler avec frénésie entre nos doigts.

Évidemment, cette histoire d'amour que j'ai vécu avec le roman a pu voir le jour grâce, avant tout, aux personnages que renferme l'histoire. Anaïa m'a totalement fait craquer. Pour commencer, j'adore son prénom ! Sincèrement, je le trouve magnifique ! Puis c'est juste un protagoniste fabuleux. Mature, déterminée, sûre d'elle, aimante, passionnée et toujours pleine de surprises, elle m'a complètement fait fondre. Ses petites manies m'ont permis de complètement m'identifier à elle. Sa timidité maladive en public, le fait qu'elle pince sa paille avec ses dents ou encore sa façon de s'exprimer m'ont vraiment fait penser à moi. Oui bon ok, elle boit du Coca-Cola et non pas de l'Ice-Tea, mais on ne va pas lui en vouloir ( ni à Carina qui, elle non plus, ne supporte pas cette boisson ! Si si, je vous assure, c'est elle-même qui me l'a dit ! ). Anaïa est douce, tendre, innocente. Elle m'a profondément touché. Je crois que l'auteure a su décrire à merveille mon style de fille. Merci madame Rozenfeld. Voilà que je tombe à mon tour amoureux d'un être chimérique. Mais quel être ! Haaaaaaaaa, Anaïa, je t'aime !

Le gros plus de ce roman réside aussi dans les protagonistes masculins qui s'y cachent. Nous avons Enry, le garçon touchant, drôle, et qui ne prend rien au sérieux. Puis nous avons Eidan ( j'adore ce prénom aussi ), personne à la fois torturée, mélancolique et mystérieuse. Ces deux caractères apportent une réelle richesse au roman. On confronte toujours leurs dualités, en passant par une multitude de sensations. De plus, Eidan et Enry vont véritablement en faire voir de toutes les couleurs à Anaïa qui va, elle, mener sa propre route. Hors de question de se laisser poser des bâtons dans les roues par des jeunes hommes. Ce triangle amoureux ( qui, au fond, n'en est pas vraiment un ) m'a conquis et subjugué ! Les moments durant lesquels Anaïa se retrouvait seule avec l'un ou l'autre de ces héros étaient exceptionnels ! Quel bonheur !

L'élément qui m'a rendu complètement accro à Phænix ( parce que, oui, j'en suis véritablement devenu drogué et dépendant ) est le fait que Carina Rozenfeld ait inséré des dizaines de musiques dans son chef-d'œuvre. En effet, ce roman est ultra moderne ! Facebook, Apple et chansons récentes y sont monnaie courante ! Et grâce à chaque chanson que l'auteure a choisi d'intégrer à son histoire, ma fascination pour cette dernière n'en a été que plus forte. Seigneur !!! Je n'avais pas vibré pour un roman de cette façon depuis des siècles ! Les scènes musicales sont énormément tactiles, charnelles, et font parti des moments les plus intenses que j'ai jamais vécu. J'étais véritablement en transe, absorbé entièrement par chaque page, chaque ligne, chaque mot. Franchement, j'attendais d'éprouver cela depuis tellement longtemps ! C'était... C'était si unique ! Ajouter à cela un climat troublant, noir, inquiétant et terriblement tentant à la fois, grisant et exaltant, et vous caressez à peine mes impressions. Il faut lire Phænix pour éprouver autant de plaisir. Quelle lecture !

Nous rencontrons également d'autres personnages, tels que Garance, Yvan et Vincent, qui apportent un vrai plus à l'intrigue. Garance m'a énormément plu ! Drôle, pragmatique et indépendante, son rôle dans l'histoire est très important, puisqu'elle va servir de point de repère à sa meilleure amie, Anaïa. De plus, le contexte dans lequel nous sommes plongés est dévastateur. Le sud de la France, sa beauté, l'été qui perdure, les fleurs, les oiseaux, le soleil... Tout cela était vraiment magique à découvrir. Surtout qu'arrivée à la moitié du livre, l'atmosphère n'est plus du tout aussi charmante. Elle devient épaisse, ténébreuse, sibylline, obscure, et pourtant tellement, tellement passionnante et addictive.

Les rebondissements sont juste à couper le souffle ! Les découvertes que va faire Anaïa à son sujet et à celui de ses amis m'ont juste laissé bouché bée. Les surprises sont saisissantes, et elles nous poussent à lâcher le roman et à souffler quelques instants avant de pouvoir replonger dans cet univers extraordinaire. Et, surtout, je connais désormais la vraie signification de cet étrange "æ" ! La clé du roman ! Je comprends maintenant pourquoi l'auteure tenait tant à l'écrire "æ" et non pas "ae". Les lettres doivent être unies. Tout est lié. Littéralement.

On erre donc au beau milieu d'un récit émouvant, transcendant et véritablement enivrant. Enivrant... Voilà le mot qui colle parfaitement au roman. Il nous possède. Nous enivre. La conclusion du livre m'a complètement achevé, et je suis terriblement impatience d'avoir la suite des aventures d'Anaïa entre les mains. En refermant Phænix, on se trouve dans un état inquiétant et étrangement agréable, comme perdus sur une plage de cendres. Tout est froid et insipide. On en redemande. On en veut encore. Plus, plus, plus.

Phænix est donc un magnifique roman et un coup de coeur. C'est un ouvrage ardent, qui nous consume et nous brûle de passion. L'ambiance est captivante, les protagonistes touchants au possible et gorgés de magnificence, et l'intrigue est juste époustouflante. Tout, à mes yeux, est parfait. J'ai été saisi par tous les éléments de l'intrigue. Une lecture dévastatrice, marquante et incandescente, tel un brasier enivrant, que je vous conseille fortement de découvrir.

Afficher en entier
Diamant

Woaw... J'en ai le souffle coupé... Une fin qui vous oblige à lire la suite... Ce livre m'a vraiment emballée. On est transporté à travers la musique, le rêve, le mystère, les souvenirs, la mémoire...

Hâte de lire la suite.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

J'ai aimé ce livre, bien écrit et l'histoire est prenante. Malgré tout ce n'est pas le roman de mon année !

Cependant je ne le regrette absolument pas ! Vivement le 2 !

Afficher en entier
Diamant

Cette fin !

Je me suis empressée d'acheter le tome 2 !

J'ai adore l'histoire. Son déroulement, les paysages, les personnages, l'intrigue et le suspense, tout. La curiosité d'en savoir plus sur les rêve d'Anaïa, l'envie de connaitre Eidan, etc

J'ai aussi beaucoup aimé les chansons dans le livre. Imaginer la scène me mettait du baume au coeur.

La fin m'a un peu mise sur less nefs mais j'ai le tome 2 devant moi donc tout va bien !

Afficher en entier
Diamant

Pouaaaah mais wooow

Quel livre !

Je l'ai lu rapidement, je n'arrivais pas à le lâcher ! Une histoire plus qu'originale, une écriture fluide et agréable, de bons personnages !

C'est un coup de cœur !

Je ne sais pas quoi dire tellement c'était bien et que j'en suis bouche-bée.

Et puis cette fin... non mais non quoi ! J'ai besoin du tome 2 !

En bref, je conseille vraiment ce livre à tout le monde, s'il vous plait lisez leeeee !

Afficher en entier
Diamant

Pouaaaah mais wooow

Quel livre !

Je l'ai lu rapidement, je n'arrivais pas à le lâcher ! Une histoire plus qu'originale, une écriture fluide et agréable, de bons personnages !

C'est un coup de cœur !

Je ne sais pas quoi dire tellement c'était bien et que j'en suis bouche-bée.

Et puis cette fin... non mais non quoi ! J'ai besoin du tome 2 !

En bref, je conseille vraiment ce livre à tout le monde, s'il vous plait lisez leeeee !

Afficher en entier
Diamant

C’est grave, docteur, si j’ai grave envie de me jeter sur le tome 2, alors que je le connais par cœur ?

Me replonger dans les cendres de l’oubli m’a fait me remémorer des sentiments, des souvenirs que j’avais oublié. Je l’aime ce livre, je l’ai dévoré en le découvrant, je n’ai pas pris le temps de le déguster, cette fois encore, car impatiente de redécouvrir ces lignes que ma mémoire avait effacé. Et pourtant, ce n’est pas ma première relecture de cette œuvre que j’affectionne.

Anaïa, pas tout à fait dix-huit ans, déménage avec ses parents dans le sud, suite au décès de son grand-père.

Même si j’avais déjà dévoré un très grand nombre de romans jusqu’à celui-ci, je me souviens encore de ma surprise de découvrir que l’histoire se passait en France. Quel plaisir ! De ce que je me souviens, c’est le premier que je lisais où les personnages étaient français, mais puis-je réellement faire confiance à ma mémoire quand on sait que je ne suis pas capable de me souvenir de ce que j’ai mangé la veille ?

Bref, la vie d’Anaïa peut paraître banale aux premiers abords, un déménagement, une entrée universitaire, rythmée avec celle au conservatoire, si seulement il n’y avait pas ces étranges rêves qui éveillent en elle des sentiments inconnus et pourtant pas tant que ça. Sans parler de ces deux garçons dont l’animosité est palpable entre eux et qui cherchent à se rapprocher d’elle, et de ses grains de beauté dans le creux de sa paume qui ne cessent de se multiplier…

Afficher en entier
Argent

Moi qui ai toujours été fascinée par le mythe du Phénix, c'est avec de grandes attentes que je me suis plongée dans ce livre !

Anaïa vient de déménager de Paris pour venir habiter dans le mas provençal de ses grands-parents, dans le Var. C'est un grand changement pour la jeune fille qui d'une part, se retrouve seule, sans ses amis. Elle va devoir s'en faire de nouveaux sur le campus ; mais heureusement elle découvre que Garance, une amie qu'elle s'était faite chaque été en vacances chez ses grands-parents, va sur le même campus et suit le même cursus. La voici donc rassurée.

D'autre part, l'ambiance est très différente entre Paris (ses immeubles, ses rues bondées, la vie toujours plus speed, le temps pas toujours au rendez-vous...) et le Var (ses mas provençaux, ses grillons, le temps qui nous invite souvent à la farniente et à faire un petit plongeon...) Cependant, elle n'a pas mis longtemps à s'habituer à son nouvel environnement (preuve en est ses cartons toujours pas déballés à la rentrée).

Parmi ses nouveaux amis, nous retrouvons Yvan et Vincent, deux frères qui jouent dans un groupe ; qu'elle se fera un plaisir de rejoindre afin de faire entendre le merveilleux son de son violoncelle. D'abord réticente et peu sûre d'elle au début, elle fera un petit bout d'essai et sera ravie de continuer à jouer avec eux, se sentant si libre...

De même, elle rencontrera Eidan et Enry, deux jeunes hommes aussi énigmatiques l'un que l'autre. Eidan, qui est aussi sombre que la nuit, l'attire sans qu'elle ne puisse dire pourquoi. Dès qu'il la touche, elle est comme prise d'un feu intense ; elle se sent prête à s'embraser (tiens tiens, s'embraser, un phénix). Alors qu'Enry, lui, est un être plus lumineux qui, dès qu'il la touche, ne lui procure pas ce sentiment d'échauffement. De plus, il lui demande de ne pas s'approcher d'Eidan. Ces deux-là ont donc l'air de se connaître plutôt bien même si, au premier abord, ils ne laissent rien transparaître, tout au plus une légère animosité de la part d'Eidan vis-à-vis d'Enry.

Sa nouvelle vie va plutôt bien commencer (nouvelles amitiés, conservatoire, concerts avec Eidan et son groupe...), mais les deux jeunes hommes cités plus haut ne vont cesser de faire des remarques, de son point de vue, assez étranges... comme s'ils la connaissaient mieux qu'elle-même ! Ils ne vont pas arrêter de lui dire qu'il faut absolument qu'elle se souvienne ! Bien sûr, dit comme ça, sans plus d'explications, il y a de quoi se poser des questions... et ce n'est pas l'apparition toujours plus abondante de grains de beauté dans le creux de sa main qui va l'aider ! Bien au contraire !

Anaïa se souviendra-t-elle ? Parviendra-t-elle à comprendre ce qu'Eidan et Enry veulent dire ? Fera-t-elle le bon choix ?

Ce livre m'a vraiment donné envie d'en apprendre encore plus (si c'est possible) sur l'oiseau mythique : le Phénix !

J'ai aimé découvrir Anaïa, ses joies, ses peines, sa passion pour la musique, le théâtre... De même que j'ai aimé découvrir chaque personnage qui lui gravite autour ; certains plus que d'autres évidemment...

En revanche, ma pauvre Anaïa, ce que tu peux être aveugle ! J'ai plusieurs fois "tiqué" lors de ma lecture, à cause de certains moments qui pour moi me paraissaient clairs comme de l'eau de roche, alors que notre chère Anaïa faisait l'autruche !

* Un mail de Simon pile au moment où Enry dit qu'il va trouver un autre moyen d'éloigner Anaïa d'Eidan, alors qu'elle avait du mal à le joindre un peu avant ? N'est-ce pas trop bien ficelé ?

* Eidan porte des bandages alors que plus tôt dans la journée, un aigle lui est venu en aide ? Ouvre les yeux Anaïa. En plus, Enry est aussi salement amoché alors que deux énormes oiseaux se sont affrontés le matin. Ces oiseaux avaient l'air de se détester, tout comme Eidan et Enry... Coïncidences ? Ça m'étonnerait...

Et alors niveau relationnel, c'est pas mieux ! Anaïa est vraiment bouchée ma parole. Et ce Enry qui ne la lâche pas d'une semelle, celui-là est trop gentil pour être vrai ! Et bien sûr, en lui dévoilant des choses en premier il cherche à l'amadouer... Et bingo ! Elle l'a cru sans se poser plus de questions ! Ahlala...

Et voilà, maintenant qu'il est trop tard, Anaïa s'est rendue compte de qui est vraiment sa moitié, son véritable amour... mais celui-ci est parti !

En conclusion, je dirais que ma lecture fut une bonne surprise. En effet, peu de romans abordent le thème du Phénix et, même s'il est pas assez présent à mon goût dans ce premier tome, je suis impatiente de découvrir la suite ! Je veux absolument savoir si Anaïa a enfin retrouvé ses souvenirs et si elle est devenue moins naïve ! De plus, j'espère vraiment que le feu aura une place plus importante dans le second tome car il m'a manqué dans celui-ci et pour moi, Phénix = feu !

Afficher en entier
Or

Intéressant mais ya des trucs a revoir .C'est assez répétitif et les personnages pas assez travaillés mais ca reste une bonne histoire.

Afficher en entier
Diamant

J'ai voulu tester un autre genre de lecture. J'ai bien apprécie. ça change !!!

Je continue la série.

Afficher en entier
Bronze

Un roman que j'ai aimé lire. L' histoire est originale, j'ai beaucoup aimé le mythe du phénix, mais je trouve qu'il n'a pas été suffisamment bien exploité. Je m'attendais à plus en voyant les très bonnes critiques. Le point faible du livre pour moi est surtout le personnage principal qui agit de manière trop puéril alors qu'elle a presque 18 ans. Mais c'est tout de même un bon roman que j'ai apprécié lire, je lirais la suite pour suivre l'histoire d'Anaïa. C'est pour moi un roman qui mérite quand même d'être lu même si ce n'est pas un coup de cœur.

Afficher en entier
Or

Un livre passionnant qui vous donne, vous oblige plutôt, à lire la suite ! J’aime beaucoup ce côté mystérieux avec les rêves d’Anaïa qui nous emportent dans son monde. Ce livre nous tient jusqu’à la fin !

Afficher en entier

Dates de sortie

Phaenix, tome 1 : Les Cendres de l'oubli

  • France : 2012-09-06 (Français)
  • Canada : 2012-10-15 (Français)

Activité récente

M_gch l'ajoute dans sa biblio or
2020-10-05T17:15:08+02:00
Cebook l'ajoute dans sa biblio or
2020-09-03T20:43:15+02:00

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 2151
Commentaires 371
extraits 47
Evaluations 580
Note globale 8.22 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode