Livres
546 359
Membres
582 403

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Cinquante nuances de Grey



Description ajoutée par francebelle 2012-07-12T08:29:02+02:00

Résumé

Lorsqu’Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe le richissime jeune chef d’entreprise Christian Grey, elle le trouve très séduisant mais profondément intimidant. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l’oublier – jusqu’à ce qu’il débarque dans le magasin où elle travaille et l’invite à un rendez-vous en tête-à-tête. Naïve et innocente, Ana ne se reconnait pas dans son désir pour cet homme. Quand il la prévient de garder ses distances, cela ne fait que raviver son trouble. Mais Grey est tourmenté par des démons intérieurs, et consumé par le besoin de tout contrôler. Lorsqu’ils entament une liaison passionnée, Ana découvre ses propres désirs, ainsi que les secrets obscurs que Grey tient à dissimuler aux regards indiscrets …

Afficher en entier

Classement en biblio - 20 876 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par MaMt 2012-12-28T21:55:26+01:00

- Je te présente comment ? "Papa, voici l'homme qui m'a déflorée et qui veut entamer une relation sado-maso avec moi ?" J'espère que tu cours vite.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Pas apprécié

Que dire... A part que je ne comprends pas l'engouement pour ce roman: c'est mal écrit, l'histoire est d'une banalité affligeante et les personnages manquent d'intérêt. Ana a une certaine tendance à la schizophrénie, elle hésite entre sa conscience et sa déesse intérieure et à part rougir toute les 2 pages et se mordre la lèvre toutes les pages elle ne fait pas grand chose! Quant à Mister Grey lui il est atteint de névrose et cherche à tout contrôler. Il est limite borderline!

Les scènes soit disant BDSM sont sans intérêt, l'auteure aurait du lire Sade, cela lui aurait donné des idées.

Bref, 50 nuances de Grey est un produit purement marketing dont l'histoire aurait pu être éditée par Harlequin!!!

Afficher en entier
Pas apprécié

Est ce que vous trouvez la médiatisation de ce livre normale? En sommes nous vraiment arrivés à une société qui incite les gens à plonger leur nez dans un mauvais bouquin érotique? Au point de l'exposer dans chaque magasin, sur toutes les devantures, y concerner carrément un espace... ? C'est comme si à la FNAC par exemple, un film pornographique était sur chaque étalage avec : " REGARDEZ LE! "

Alors oui, certains me diront " Mais la couverture n'est pas suggestive è_é " ... Le problème est aussi dans ce point là... Le résumé aussi n'est pas suggestif. N'importe qui, et j'insiste bien sur cela, pourrait fourrer son nez dans ce truc là. Je n'ai AUCUNE envie que des gosses de 14 ans ouvrent ce livre qui semble être une jolie romance pour se retrouver avec une femme se faire soumettre aussi horriblement. Je ne souhaite à personne de penser que le sexe c'est CA.

Alors oui, vous allez aussi me dire " Mais les films porno que les enfants finissent par voir! " J'en ai strictement rien à battre. Il ne faut pas en rajouter pour autant et surtout pas comme ça! Le problème est de mon point de vue TRES grave. On en vient à un stade complètement ahurrisant. Certaines m'ont dit " Pas la peine de dramatiser ". Et bien je pense que sincèrement, il faut, et que c'est carrément honteux. Le problème n'est pas dans le fait que ce livre est sortit. La pornographie est bien là et chacun fait ce qu'il veut. Le problème est la médiatisation malsaine du livre et l'enjouement qu'il procure.

Je vous annonce que ce qui ont aimés ce livre devrait s'arrêter là. Car, je n'ai trouvé aucun point positif à ce livre et je vais passer le reste de ma chronique à le casser.

Que contient donc ce livre? Une jolie romance? Des personnages attachants? Une écriture joliement menée? La blague.

La chose la plus frappante en ouvrant ce livre, c'est le style de l'auteur. Une horreur. Des répétition en voulez vous en voilà! Des métaphores juste... Pitoyables et très peu recherchées tel que : "Ma conscience, encore une fois, ressemble au Cri d'Edvard Munch" " Comme si j'étais Icare volant trop près du soleil " Cette dernière est d'ailleurs partout dans le roman... Et d'autres que j'ai un peu la flemme de reporter. Alors en plus qu'elles soient vraiment bancales, l'auteur à un sérieux manque d'imagination car elle utilise toujours les mêmes!

L'écriture est simpliste, à la portée de tout le monde. Je crois que demain je vais me mettre à écrire un roman "érotique" moi aussi ;) Franchement... Et dire qu'il y a de merveilleux auteurs passés à la trappe ou que d'autre galère à ce faire éditer et que CA,ça marche O___O Et puis... Mon dieu que c'est vulgaire! Entre les " bordel de merde" " putain" et " merde " on a de quoi faire une apogée de l'obscène! J'ai compté, il y a dans le roman 168x le mot merde. Soit 1 fois toutes les 3 pages. De la littérature ça? Haha. Et encore, j'ai pas compté les putain :')

Passons maintenant à l'intrigue. Alors donc, une jeune femme, Anastasia, rencontre le magnifique, sexy, sublimisime, richissime et érotique ( hihi. ) Christian Grey. J'ai lu beaucoup de choses qualifiant Christan d'homme parfait. Sérieusement? SERIEUSEMENT? Les seules choses qui vous intéressent chez un homme c'est CAAAAA ?! Et... Vous en faites quoi qu'il ait des délires aussi... BIZARRE :') Ca constitue l'homme parfait? Parce que, en plus d'avoir tout ça, MONSIEUR est sadomasochiste et initie la jeune Anastasia. Et puis... Tout le long du bouquin on a le droit à des éloges incessantes d'Ana. C'est bon, on a comprit. Christian est Erotique, sexy, beau comme un dieu blablablabla.

Alors là, fff je sais même pas quoi vous dire. C'est pitoyable, hallucinant, choquant. Je suis pas du genre petite nature mais ce livre m'a choquée. Ce n'est que cul, à chaque 2 pages. Du cul bien cru, et faut arrêter, ce livre n'a rien d'érotique. C'est de la pure pornographie. Un livre seulement écrit pour y intégrer des scènes de cul à mon goût. C'est même pas du sexe, même pas du sexe par amour pour moi. Parce que, ce qui attire premièrement Ana - et presque pendant les 3/4 du roman - c'est le physique de dieu de Christian... L'amour ne repose pas sur ce facteur à mon goût. Super valeur qu'apporte ce livre (y) Non, pour moi il n'a rien d'une romance. Par contre, il marcherait vachement bien en scénario de film pornographique (y) La fille toute soumise, cruche et l'homme mystérieux, dominant. Que demande le peuple? Scénar de film porno je vous dis.

J'ai aussi souvent vu qu'il était additif... Vraiment? Je me suis ennuyée, effroyablement. J'ai rythmé ma lecture de soupir. Les scène "chaudes" sont entrecoupées de la vie complètement plate, banale, ennuyeuse d'Ana... Scène chaudes encore plus mornes, plates, nulles

Ana, Ana , Ana... que dire d'elle? Je n'ai jamais vu de personnage aussi cliché et barbant à ce point... C'est une fille sans cervelle je crois, complètement schizophrène. Oui oui, schizo. Elle partage son esprit avec sa conscience qui la traite de pute ( Enfin quelqu'un de censé que diable! ) et sa déesse intérieure ( Wtf me direz vous? ) qui danse la samba quand Mr Grey approche trop son kiki de sa foufounette. Ou qu'il touche son bras? Très étrange oui... Sa déesse intérieure fait aussi des bras d'honneur ou danse en jupe Hawainne... Oui, elle aime danser.

Christian hum... Stéréotype d'une fausse image de l'homme parfait. L'image populaire, l'image qui fait que les filles sont toutes choses. J'ai rien à dire dessus. Un tordu, avec un passé trop énigmatique de la mort qui tue. Non non, j'ai rien à dire tellement ça m'a gavé.

Sinon ce livre récele un tas de scènes mais complètements ridicules! Alors d'abord, il y a Ana qui manque de se faire écraser par un vélo et OOOOH CHRISTIAN ! Il l'a sauve de justesse : O Quel héros. Oui oui, vous avez bien lu. Un méchant vélo maléfique tout plein. Traumatisme qu'elle a du avoir pauvre jeune vierge.

Ensuite, il y a ça... Qui me laisse encore énoooormément perplexe : De retour dans la salle de bains, je trouve le sèche-cheveux dans un tiroir. Après avoir improvisé un brushing avec mes doigts, je lorgne la brosse à dents de Christian. Ce serait comme si je l'avais dans la bouche. Hum... En jetant un coup d'oeil coupable par-dessus mon épaule, je passe le doigt sur les poils. Ils sont humides. Il l'a utilisée. Je m'en empare, mets du dentifrice dessus et me brosse les dents à toute vitesse. J'ai l'impression d'être une vilaine petite fille. Ça m'excite.

Alors là je me suis vraiment demandée si ce livre n'était pas une grosse blague. Y'a du niveau hein!

Y'a ça aussi : Eh merde ! Il m'attrape le pied gauche et le porte à sa bouche. Tout en observant la moindre de mes réactions, il embrasse tendrement chaque orteil, puis en mord doucement le bout. Quand il atteint le dernier, il le mord plus fort et je me convulsé en poussant un petit cri. Il fait glisser sa langue le long de la cambrure de mon pied - je ne peux plus le regarder, c'est trop érotique. ( Oui oui, tout est " trop érotique" dans ce roman. Qui pendant l'acte pense ça franchement? --' J'ai d'ailleurs trouvé les pensées d'Ana très irréalistes pendant leurs moments intimes! )

Ca: Il sourit et prend une olive qu'il glisse dans sa bouche ; mes yeux s'attardent sur cette bouche qui a été sur mon corps... toutes les parties de mon corps. Je rougis. ( Je crois que la couleur de peau naturelle d'Ana est le rouge. )

Par exemple.

Alors, désolée, je me suis égarée. Donc l'intrigue, en plus précis, Anastasia est donc très attirée par ce jeune homme qui lui avoue qui est adepte de BDSM. Il finit par lui donner un contrat... Un contrat qu'elle doit signer pour qu'elle devienne son esclave sexuelle. Ou esclave tout court hein! Un gars que je connais à peine me donne ça, je me casse hein. J'appelle la police, je change de pays! Anastasia ne cesse de le qualifier de maniaque du controle - Chiant hein? - et d'harceleur... Je pense que ça veut tout dire. Et également sur le personnage d'Ana complètement fracassée de la tête.

Mais, ce qui me sidère vraiment dans ce roman, c'est son succès... Pourquoi? Je comprend pas, plus. Je n'ai pas l'impression d'avoir lu la même chose que toutes ces filles. Je ne sais pas... Il aurait été un livre discret dans un rayon érotique je comprendrais que certaines s'y tournent, si c'est ce qu'elles recherchent blabla. Mais là? Best seller merde! BEST SELLER!!!! Je n'ai très sincèrement jamais lu autant de connerie, de niaiserie, de sexe et de bêtise. Passez votre chemin, il ne vaut même pas un regard. J'ai sûrement oublié la plupart des choses que je voulais dire. Non je n'exagère pas. J'ai aussi souvent vu, comme quoi, " facile à lire " " fluide " " style simple et abordable " ... Je ne considère pas la littérature comme tel. Je ne considère pas que n'importe qui peut se faire publier, surtout quand c'est ce niveau d'écriture. Aimeriez vous aller au cinéma pour voir un film fait par des amateurs, avec un téléphone portable et une intrigue complètement banale? Je suis amoureuse de la littérature, et je trouve que ce livre n'y rend vraiment pas hommage.

Et puis, personne ne remarque que le Christian tant adoré est cliché au plus au point? Des personnages énigmatiques, avec de lourds secrets, tortueux, tordus et j'en passe, il y en a des centaines. J'ai l'impression que les lecteurs découvrent ce genre de protagoniste!

Par contre, j'ai beaucoup ris! En effet, je n'ai pas cessé de rire tout le long du bouquin tellement ça frôlait le ridicule. Ana se laisse faire, sans broncher face à des choses que j'ai trouvé quelques fois assez rude. Ce livre est bizarre, les pratiques qu'il décrit aussi. Surtout bizarre qu'autant de gens aime. Bref, j'ai detesté.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Ninilove 2021-03-31T22:04:21+02:00
Diamant

Relu plusieurs fois, qui a inspiré bien des livres

Afficher en entier
Commentaire ajouté par valentine-str 2021-03-30T12:54:07+02:00
Pas apprécié

Je ne suis pas une accro de romance, mais j'ai fini par me laisser tenter par Cinquante Nuances de Grey, livre dont je voulais me faire mon propre avis après le succès planétaire de la saga, et des films qui ont suivi. Et honnêtement, je ne comprend pas l'engouement que ce livre a provoqué.

J'ai trouvé l'histoire complètement monotone, le scénario ne m'a vraiment pas convainque.

La lecture est fluide (ce qui est un bon point), l'écriture est simple, peut-être même un peu trop. J'ai été déçue par le vocabulaire qui manquait de richesse, j'avais l'impression de retrouver les mêmes phrases toutes les deux pages. Les passages sur le duel entre sa "conscience" et sa "déesse intérieure" qui danse la macarena, ça va bien cinq minutes, j'en ai vite eu ma claque.

Sans parler des "arrête de lever les yeux au ciel" ou encore "arrête de te mordre les lèvres" à tout bout de champ, à croire que M. Grey n'a que ces mots à la bouche.

M. Grey, parlons-en justement. Un milliardaire, jeune et sexy a souhait qui ne vit plus que pour soumettre à ses penchants tordus Ana, la jeune ingénue... on tombe vraiment dans la banalité mais soit. Par contre, les personnages ne sont vraiment pas assez travaillés à mon gout. Je n'ai réussi à ne m'attacher à aucun des personnages (pour ne pas dire que je ne les ai pas aimé du tout). Entre Christian le jaloux possessif, complètement bipolaire, et Ana... et bien, pareil aussi.

A part quelques scènes de cul entrecoupées de passages de la vie quotidienne d'Ana sans intêret qui se résument à "penser à Christian"; "écrire à Christian", "aimer Christian", "détester Christian"... il ne se passe pas grand chose.

D'ailleurs, ces scènes érotiques et de "baise" (pour reprendre les mots de Christian) m'ont à plusieurs reprises fait lever les yeux au ciel, tant elles me paraissent exagérées. Au moindre contact avec la peau de son milliardaire, Ana saute au plafond, c'est à peine si elle n'a pas un orgasme en lui passant le sel... D'accord, M. Grey est un dieu du sexe hyper charismatique mais un peu de réalisme, s'il vous plait...

Je tiens également à dire que les scènes de BDSM ressemblent plus pour moi à des scènes de viol, a en voir la réaction d'Ana. Il va peut-être falloir revoir la définition de "romance érotique".

Je savais que Cinquante Nuances ne serait pas le meilleur livre du monde, mais j'en attendais quand même plus de ce Best Seller.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Coco19_11 2021-03-25T14:26:51+01:00
Bronze

J'ai beaucoup aimé. J'ai préféré le livre mieux que le film. Je trouve l'histoire plus romantique, on voit un Christian différent du film, il est plus doux, plus chou et moins "sauvage".

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Loutjo 2021-03-18T14:43:54+01:00
Or

Très bon ce livre

Afficher en entier
Commentaire ajouté par BubblePeach 2021-03-15T00:22:16+01:00
Argent

Je pense que ce roman a fait tellement de bruit que mes attentes étaient trop hautes. C'était sympa, mais pas le roman du siècle, j'ai du mal à comprendre tout l'engouement qu'il a déclenché.

Peut-être qu'à l'époque où il est sorti il en existait moins dans ce genre, et ça avait apporté un peu de fraîcheur.

J'ai quand même passé un bon moment et je lirai la suite prochainement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par kalydub 2021-03-14T20:20:54+01:00
Or

Je l'ai lu un peu jeune. J'avais adoré, donc je ne vais pas cracher dessus, mais heureusement j'ai pu déconstruire par la suite mes idées sur ce schéma amoureux qui n'est clairement pas sain, et pas du tout à prendre en exemple.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Alinemry 2021-03-10T16:36:27+01:00
Or

Je recommande!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Tyfe 2021-03-09T12:22:58+01:00
Lu aussi

J'ai lu ce livre depuis un moment maintenant, mais je me souviens encore de mes impressions comme si c'était hier. "Rien de bien glorieux", voilà ce que j'ai pensé. L'écriture est fade, j'avais même trouvé ça mal écrit. Les personnages ne m'ont pas émus, ils m'ont même ennuyés ou fait "rouler des yeux".

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Im-a-Sassenach 2021-03-05T11:06:38+01:00
Pas apprécié

Coucou mes petits amis ! Aujourd'hui, je vous retrouve pour ma chronique sur un roman que j'ai mis plus de quatre ans à lire (sans aucun doute mon record personnel) tant je le méprise de tout mon être, j'ai nommé le fameux, le "sulfureux" 50 Nuances de Grey.

Très sincèrement, je n'ai pas envie de m'attarder plus que nécessaire au sujet de ce premier tome d'une trilogie qu'on ne présente certainement plus car je l'ai purement et simplement détesté. L'écriture en soi n'est pas mauvaise, à tout le moins la traduction qui en a été faite en français est tout ce qu'il y a de plus correcte, malgré des dialogues incroyablement fades, mais franchement... Comment peut-on considérer Christian Grey comme un bookboyfriend acceptable ? Comment est-il possible pour des lecteurs et lectrices d'avoir fantasmé et de continuer à idéaliser ce personnage absolument immonde, imbuvable, abjecte ? Je m'en fiche qu'il ait un physique d'Apollon (ce que l'autrice nous rappelle allègrement pour ainsi dire à chacune des pages qui constituent ce bouquin, ce qui m'a fait à maintes reprises levé les yeux au ciel - pas bien, je mériterais la fessée ; d'après M. Grey en tout cas) et qu'il se traine un ténébreux passif lourd comme un boulet de canon au pied. À mes yeux, cela ne justifie ni n'excuse en rien le fait qu'il se comporte envers Ana comme un psychopathe maniaque du contrôle jaloux maladif et stalker par dessus le marché qui qui plus est prend un malin plaisir en temps normal à faire souffrir à un degré presque insoutenable ses "soumises" (Dieu que je haïs cette appellation !) tout cela parce qu'il ne pense pas mériter d'être aimé de façon saine. Autrement dit, le délire du bonhomme part sacrément loin ! C'est quoi ce raisonnement complètement stupide et bidon ? C'est simple : ce roman m'a fait me sentir sale et m'a indignée à un point tel que vous n'imaginez même pas. Heureusement que des personnages tels que Ray, la maman d'Ana ou encore sa colocataire Kate sont là pour relever le niveau, et encore, eux aussi ne volent pas vraiment haut, pétris qu'ils sont de clichés en tout genres et surtout tellement leur psychologie et leur histoire est peu approfondie au profit de la relation bien particulière qui s'instaure entre nos deux benêts de personnages principaux (ça se sent que je ne les aime clairement pas ces deux-là, tant ensemble que séparément ?). Néanmoins, tous ces petits bémols que j'ai relevés au cours de ma lecture restent tout à fait tolérables comparés à la "romance" tout bonnement dégoûtante d'Ana et Christian que l'on tente de nous faire ingurgiter par le biais d'une alternance récurrente entre moult passages de baise intense so hot et de moments supposés être tendres et d'un parfait romantisme mais qui n'ont pas réussi le moins du monde à m'émouvoir un tant soit peu. Au contraire, le fait que l'on essaye de manière aussi hypocrite et peu subtile de me prendre pour une parfaite idiote en dissimulant un caractère et comportement indéniablement toxiques et une dégradation évidente de l'image de la femme avec cette figure féminine certes centrale au récit mais qui se cantonne uniquement au rôle de l'ingénue aveuglément amoureuse qui se laisse constamment dicter par ses hormones en furie sous une couche de romantisme qui n'en est résolument pas (désolée mais offrir des cadeaux hors de prix à une jeune femme que l'on connaît à peine sous prétexte qu'elle mérite tout l'or du monde à notre sens alors qu'en réalité, c'est juste parce qu'on souhaite la mettre dans notre pieu et lui faire signer un contrat d'une absurdité définitivement effarante, je n'appelle pas ça "être romantique") m'a plus donné l'envie irrépressible de dégobiller qu'autre chose.

Sur ce, je pense que vous aurez compris qu'entre Mr Grey et moi, cela n'aura pas été une grande histoire d'amour, loin de là : chaque chapitre de ce livre aura été une torture à avaler, au point qu'il m'est arrivé à maintes reprises de devoir faire des pauses (dont une qui aura durer plus de quatre ans, il ne faut pas l'oublier) afin de décolérer un peu et assimiler non sans mal les aberrations que je venais juste de lire. En toute franchise, je suis allée jusqu'au bout de cet authentique cauchemar tout simplement pour pouvoir dire que je l'avais fait et ensuite cracher mon venin dessus. C'est triste, voire carrément horrible, à dire mais je désirais avoir un livre que je puisse dézinguer sur le blog pour une fois. En effet, c'est tellement rare que je n'aime pas une de mes lectures que cela méritait assurément d'être souligné. Après, je ne suis pas un être sans coeur : j'ai exprimé là mon humble opinion avec cet article ; cela ne signifie pas pour autant que je ne respecte pas ceux qui auront passé un agréable moment en lisant cette trilogie, voire qui la considèrent comme l'une de leurs incontournables. Cependant, je ne vais pas vous mentir : le fait que cette saga soit la plus vendue de cette dernière décennie m'attriste profondément. En bref, il me semble que le message est clairement passé : je ne poursuivrai pas ma lecture de Fifty shades. En effet, pour ce qui est de la suite des fabuleuses (oh, ironie, ma douce amie) aventures d'Ana et Christian au pays de l'érotisme et du BDSM, ça se fera sans moi !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kessy97 2021-02-25T13:45:46+01:00
Diamant

Impossible pour moi de se lasser de Monsieur Grey ! Anna aussi, très attachante. ♥️

Afficher en entier

Dates de sortie

Cinquante nuances de Grey

  • France : 2012-10-17 (Français)
  • France : 2015-01-28 - Poche (Français)
  • France : 2012-04-12 (English)
  • Canada : 2012-10-04 (Français)
  • USA : 2011-06-20 (English)

Activité récente

Maglag l'ajoute dans sa biblio or
2021-04-11T21:54:46+02:00
koko20 l'ajoute dans sa biblio or
2021-04-11T12:54:30+02:00
GaMil1 l'ajoute dans sa biblio or
2021-04-09T18:58:12+02:00
Linkya l'ajoute dans sa biblio or
2021-04-06T21:54:45+02:00
K4tou l'ajoute dans sa biblio or
2021-04-06T00:26:22+02:00
ligr3 l'ajoute dans sa biblio or
2021-04-05T09:17:52+02:00
Jkae l'ajoute dans sa biblio or
2021-04-04T14:47:02+02:00

Titres alternatifs

  • Cinquante Nuances de Grey, Tome 1 - Français
  • 50 nuances de Grey - Français
  • Fifty Shades of Grey - Anglais
  • Cinquenta Tons de Cinza - Portugais
  • As Cinquenta Sombras de Grey - Portugais
  • Cincuenta sombras de Grey - Espagnol
  • Пятьдесят оттенков серого - Russe
  • Femtio nyanser av honom - Suédois
  • Πενήντα αποχρώσεις του γκρι - Grec

Distinctions de ce livre

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 20876
Commentaires 2 108
extraits 203
Evaluations 4050
Note globale 7.81 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode