Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
718 649
Membres
1 032 940

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Quatre Cavaliers, Tome 4 : Mort



Description ajoutée par Percabeth13_01 2022-04-29T21:37:02+02:00

Résumé

Il est la Mort en personne ; elle est le seul être sur lequel il n'a aucune emprise.

Le jour où Mort arrive dans la ville de Lazarus Gaumond et anéantit toute la population d'un seul coup, il ne s'attend pas à voir une femme encore vivante. Or, Lazarus a elle aussi un don extraordinaire : elle ne peut être tuée, ni par les humains, ni par les éléments, ni par Mort lui-même.

Elle est la seule âme que Mort ne reconnaît pas. La seule qu'il ne peut libérer de sa chair. Et il ne peut pas non plus ignorer l'attirance troublante qu'il éprouve pour elle. La prendre. Il le veut, désespérément. Et plus elle essaie de l'arrêter dans sa folie meurtrière, plus ce désir s'amplifie.

Lorsque Lazarus croise le chemin des trois autres Cavaliers, d'une situation inconcevable naît un marché désespéré : séduire Mort, sauver le monde. Une tâche ardue s'il en est, d'autant plus qu'elle est en froid avec Thanatos. Mais l'attirance que Mort éprouve pour elle est indéniable, et malgré tous ses efforts, Lazarus ne peut se défaire de cet être ancien et magnifique et de sa sombre étreinte.

La fin est arrivée. L'humanité est destinée à périr, et même les Cavaliers ne peuvent empêcher Mort d'accomplir son dessein ultime.

Seule Lazarus en est capable.

Afficher en entier

Classement en biblio - 230 lecteurs

extrait

Les choses ont changé entre nous. C’est désormais clair.

Nous nous faisons face dans les rues de Kansas City, des cadavres et des bâtiments en ruine répandus dans toutes les directions.

— Je me disais, commence Thanatos, ses bottes crissant sur du verre brisé. Nous pourrions arrêter de nous battre.

— On pourrait, acquiescé-je en serrant plus fort mon couteau.

Mon autre lame est à présent dans la main de Mort.

— Il suffit que tu arrêtes les tueries.

Ses yeux brillent.

— Je ne peux pas. Tu sais que je ne peux pas.

Le Cavalier commence à décrire des cercles autour de moi.

— Donc, ce que tu me demandes, en réalité, c’est d’arrêter de me battre pour l’humanité, répliqué-je en tournant mon corps à mesure qu’il bouge, afin de ne jamais exposer mon dos.

D’un coup, Mort plonge, et je dois bondir hors de son chemin. Malgré l’air frais, la sueur dégouline sur ma poitrine.

— C’est une tâche aussi inutile qu’ingrate, dit-il en faisant un pas en arrière.

Je me précipite en avant, alors qu’il s’éloigne, donnant un coup de couteau. Clang. Les courtes lames se rencontrent.

Mort appuie son poids contre nos armes qui se touchent, me forçant à mettre un genou à terre.

— Ce n’est pas une tâche ingrate, dis-je, à bout de souffle.

Des gravats, des bouts de verre et d’autres débris jonchent le sol. J’en saisis une poignée.

— Des fois, je te bats, et, ça, c’est très, très satisfaisant.

Je lui envoie les débris au visage, ce qui le fait tituber vers l’arrière. Sa lame glisse de la mienne dans un bruit métallique.

Lâchant mon propre couteau, je plonge dans sa direction, l’attrapant par une cheville.

Il trébuche, puis tombe.

Avant qu’il n’ait une chance de se relever, je rampe sur lui, puis, n’hésitant qu’un instant, je lui grimpe dessus, passant une jambe par-dessus son torse.

Je respire bruyamment, ma poitrine se soulevant et s’abaissant avec l’effort.

Pendant une seconde, Thanatos semble déconcerté. Il s’attendait à mon attaque ; ce à quoi il ne s’attendait pas, c’était à ce que je me retrouve assise sur lui, sans arme.

Enfin, presque sans arme.

— Que fais-tu ? demande-t-il.

Je me penche vers l’avant, attrapant un de ses poignets.

Son regard se retrouve par mégarde sur mon décolleté, qui est plus en vue que d’habitude, à cause d’un coup de couteau bien placé.

Thanatos le fixe… et le fixe encore, et ce serait putain de malpoli, sauf que ce Cavalier ne s’est clairement jamais retrouvé face à face avec une paire de nichons.

— Que fais-tu ? répète-t-il, mais, cette fois-ci, sa voix est rauque.

J’attrape sa deuxième main, la rapproche de l’autre au-dessus de sa tête.

Je me penche jusqu’à ce qu’il soit aux premières loges avec Les Filles.

Avais-je prévu de distraire Mort avec mes seins, aujourd’hui ?

Non.

Est-ce que je vais en profiter ?

Oui.

— Je suis en train de te maîtriser.

Tout en parlant, je saisis la corde que je porte à la taille. Je n’avais pas planifié ça, mais… comme je l’ai dit, les choses ont changé entre nous.

— Tu me maîtrises ? murmure Mort, distrait.

Il est encore en train de mater mon décolleté.

Tandis qu’il est occupé à découvrir les hormones, je commence à attacher ses poignets au-dessus de sa tête. Après notre dernière rencontre, j’ai compris que les liens ne le retiendraient pas pour toujours, mais c’est mieux que rien. En plus, cette corde est bien plus épaisse que la précédente.

Thanatos détourne enfin les yeux de mon décolleté et les pose sur mon visage.

Son regard s’intensifie.

— Je te veux.

Les mots lui échappent.

Un silence absolu s’ensuit.

Je ne sais pas qui est le plus choqué, lui ou moi. L’aveu est si surprenant et si grotesquement inapproprié, vu que nous sommes des ennemis mortels – ou immortels, mais peu importe.

J’attends que Mort revienne sur ses paroles, prêt à faire comme si les vingt dernières secondes n’avaient pas existé, mais mes mains ont commencé à trembler, et je n’arrive pas à faire le nœud autour de ses poignets aussi serré que je le voudrais.

— Regarde-moi, demande doucement Thanatos.

Je secoue la tête.

— Lazarus, regarde-moi.

— Je n’ai pas d’ordres à recevoir d’un Cavalier, dis-je, avant de prendre une grande inspiration.

Il laisse échapper un rire bas, un qui fait se dresser les poils sur mes bras.

— Tu refuses de me regarder, parce que tu ressens la même chose et que tu sais que je le vois au fond de tes yeux.

— Tu délires, dis-je.

Du coin de l’œil, je le vois sourire, et mon estomac se retourne bizarrement.

Finis ce que tu as commencé, m’ordonné-je, me concentrant à nouveau sur le nœud. Mes mains, cependant, tremblent toujours.

— Nous ne faisons que lutter contre cette attirance qui nous lie, dit-il.

— Il n’y a aucune attirance entre nous, rétorqué-je, catégorique. Tu es mon ennemi.

— Oh, si, il y a de l’attirance entre nous.

Je lui adresse un regard noir.

— Il n’y en a pas.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Envies

Ok, j'ai carrément besoin d'une date de sortie !

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

C'est le tome qui m'a pris le plus de temps a terminer ( 1 jour ), contrairement aux autres, quelques heures. Ce n'est pas que c'est répétitif dans le schéma, c'est le but des personnages masculin. C'est juste que j'ai trouvé Mort moins captivant que les 3 premiers au début du bouquin. Mais ça c'est amélioré vers la moitié et la fin du bouquin même si je le trouve un peu trop too much sur les bords.

Ça reste une bonne série de bouquin à lire, sans prise de tête tout en gardant à l'esprit que le but des personnages masculins dans les 4 livres est le même, donc oui, cela peut avoir l'air répétitif. 😉

Afficher en entier
Bronze

J'ai terminé cette série avec beaucoup de mal. Les tomes se ressemblent vraiment trop, l'histoire d'amour est assez bancale et ce dernier tome a été long, ennuyant. Bref, je finis sur une déception alors que ça avait bien commencé...

Afficher en entier
Pas apprécié

J'ai trouvé ce troisième tome totalement interminable... Le schéma utilisé dans le premier tome a été réitéré dans les trois suivants, ce qui m'a fait perdre tout intérêt pour l'intrigue, dont la fin était largement prévisible. Les personnages sont certes attachants, mais cela ne m'a pas empêché de trouver le temps très long, d'autant que l'univers n'est quasiment pas développé.

Afficher en entier
Or

(Retrouver tous mes avis lectures sur mon instagram @ocean.ofbooks et sur ma page Facebook ocean.ofbooks)

• Titre : "Les quatre cavaliers - 4.Mort"

• Tome : 4/4

• Genre : Roman +18

• Thème : Romance paranormale, apocalypse, fantasy, Mort, urban fantasy.

• Auteur(e) : Laura Thalassa

• Traduction : Isabelle Vadori

• Éditeur : Éditions Bookmark

• Collection : Infinity

• Note : 4/5

• Citation : 

"Je suis le dernier de mon espèce, et j'apporte toutes sortes de maladies pour ravager l'humanité. Leurs champs noirciront, leurs animaux s'enfuiront. Les mortels trembleront devant mon nom et tomberont à mon toucher. Car je mettrai fin au monde."

"[...] la vie et la mort sont amants."

• Résumé : 

"Le jour où Mort arrive dans la ville de Lazarus et anéantit toute la population d'un seul coup, il ne s'attend pas à voir une femme encore vivante. Or, Lazarus a elle aussi un don extraordinaire : elle ne peut être tuée, ni par les humains, ni par les éléments, ni par la Mort lui-même."

• Avis : 

Magnifique, c'est sans conteste le tome que j'ai le plus aimé. Et vraiment on n'est pas loin du coup de cœur. Et cette fin... comment ne pas pleurer.

Dans cet ultime tome on suit Lazarus, une humaine assez particulière, une humaine immortelle, avec une personnalité que j'ai vraiment aimé. Un personnage attachant, plein d'humour et d'amour. Un personnage solaire qui est la parfaite incarnation de la Vie elle-même.

On suit également Mort alias Thanatos qui est le quatrième et dernier cavalier de l'apocalypse. J'avais adoré Pestilence mais j'ai aimé Thanatos bien plus encore. C'est un personnage complexe, inhumain de bien des manières mais qui n'est absolument pas mauvais. Il accomplit sa tâche car il le doit, parce qu'il est Mort et ne peut être autre.

Le duo est juste magnifique, tragique, comique par moments et poétique à d'autres. Si Famine/Sara était le duo le plus crédible à mes yeux Thanatos/Lazarus est sans aucun doute le plus beau.

Je suis triste de quitter cette saga qui certes, est particulière, mais mérite vraiment qu'on lui donne une chance. Oui le schéma est le même et il y a un côté répétitif mais ce dernier est éclipsé par la plume talentueuse de Laura T. qui derrière la romance a su glisser une magnifique histoire.

Afficher en entier
Or

The end!

Mon cœur se serre à l'idée de quitter les quatre cavaliers...

Ce tome est mon préféré et clos la série en beauté !

Si vous n'avez pas plongé dans ce monde ravagé où l'amour est plus fort que tout... Foncez!

Afficher en entier
Or

J’ai apprécié ma lecture de ce dernier tome des 4 cavaliers. Au vue du précédent tome j’étais très intrigué par l’histoire de Mort et Lazarus.

Ce n’est pas un coup de cœur pour moi, pour plusieurs petits détail sans beaucoup d’importance mais tous accumulés c’est assez pour moi.

Il est classé or par ce que l’intrigue, la plume, les persos… rien est à enlever j’ai tout de même passé un très bon moment de lecture.

Afficher en entier
Argent

Quand j’ai commencé cette saga j’attendais ce tome avec impatience car Mort semblait très différent de ses frères par son physique (avec ses ailes) et son caractère.

J’ai été un peu déçue par ce dernier tome car je l’ai trouvé bien plus long et très similaire aux trois autres tomes réunis. On a là un ennemies to lovers mais c’est surtout le schéma narratif qui était semblable et le caractère des personnages également.

J’ai trouvé pas mal de longueur pendant la première partie l’un et l’autre se chasse et essaie de se tuer de ville en ville et c’était un peu ennuyant. J’ai quand même bien aimé le développement relationnel entre Lazarus et Mort. Lazarus a à cœur de sauver l’humanité alors que Mort est là pour l’annihiler. Elle va tenter de le convaincre que la vie vaut la peine d’être vécue et que son objectif n’est pas légitime. Mort est très clair sur ses intentions, son objectif et ses ressentiments cependant il va réussir à regarder au-delà de son but et découvrir de nouvelle chose grâce à Laz.

Le sexe est très présent et à un moment j’en pouvais plus il y a avait que ça chapitre après chapitre et ça n’avançait en rien l’histoire ni la relation, j’ai sauté pas mal de scène à force.

Par contre la dernière partie change beaucoup de choses et l’action est continue pendant quelques chapitres ce que j’ai apprécié.

Je suis quand même contente d’avoir lu cette saga jusqu’au bout, à un moment donné je ne voulais plus lire le dernier tome mais j’ai bien fait de le faire.

Afficher en entier
Lu aussi

Mort termine la saga des quatre Cavaliers et j'avoue que je suis un peu déçu. C'est le livre que j'ai le moins aimé des quatre. Pourtant le début commençais très bien j'ai adoré la fatalité que Mort et Lazarus partageait Spoiler(cliquez pour révéler)ne pas pouvoir mourir, condamné à l'éternité ensemble alors qu'il était ennemis seulement je n'ai pas trop aimé la tournure des évènements Spoiler(cliquez pour révéler)quand Lazarus se retrouve un élevé un bébé, j'avais l'impression de complément changer d'histoire, pareil pour la promesse qu'elle a fait de "séduire" mort, j'ai eu l'impression de tomber dans une new romance classique.. Et aussi le personnage de mort, qui est moins maléfique que ses autres frères comme Famine. Spoiler(cliquez pour révéler)Famine avait ce profond mépris des humains alors que mort comme Pestilence pensait plutôt je le fais (ma mission) car c'est ma mission alors que je n'en ai pas envie. J'avais de plus grande attente pour ce personne.

Afficher en entier
Or

Piouuuuu mais quelle saga absolument fabuleuse !!!! Je suis tellement heureuse d’avoir pu la découvrir et d’être tombée amoureuse de ces 4 histoires absolument formidables. Mort est sans nul doute mon deuxième tome chouchou, derrière Pestilence et quel bonheur d’ailleurs de retrouver nos cavaliers !

L’épilogue m’a fait pleurer comme une madeleine. En soit, une saga formidable !

Afficher en entier
Diamant

Quelle lecture à la fois magnifique et effroyable. Je crois que ce sont les impressions générales qui se dégagent de chaque tome de cette série. Ici avec ce dernier, avec Mort et Lazarus, je n'ai pas pu m'empêcher de me sentir impuissante face au côté inflexible de Thanatos. Il est terrible parce qu'on voit son côté doux, protecteur, attentionné et qu'il avoue de lui-même qu'il n'apprécie pas accomplir son devoir. Et pourtant il l'accomplit. C'est bouleversant.

Son rapprochement avec Lazarus est d'autant plus beau, son "humanisation" à son côté était touchant. Et revoir les autres cavaliers m'a fait plaisir d'une certaine façon. Vraiment, chapeau bas à Laura Thalassa d'avoir réussi à produire une série aussi forte au niveau du scénario et surtout émotionnel.

Afficher en entier

Dates de sortie

Les Quatre Cavaliers, Tome 4 : Mort

  • France : 2022-07-18 (Français)
  • USA : 2021-11-09 (English)

Activité récente

LauraMK l'ajoute dans sa biblio or
2024-02-18T15:43:55+01:00
LeaaBr l'ajoute dans sa biblio or
2024-02-12T21:46:05+01:00
Jax le place en liste or
2024-01-30T21:25:13+01:00

Titres alternatifs

  • Death (The Four Horsemen #4) - Anglais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 230
Commentaires 35
extraits 14
Evaluations 98
Note globale 8.35 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode