Livres
455 144
Membres
404 363

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Mers mortes



Description ajoutée par DrWeeny 2019-02-04T02:53:49+01:00

Résumé

Un récit écologique dans un univers sombre et violent

Les humains ont massacré les mers et les océans. L’eau s’est évaporée ; les animaux sont morts.

Quelques années plus tard, les mers et les océans reviennent. Ils déferlent sur le monde sous la forme de marées fantômes et déplacent des vagues de poissons spectraux, tous avides de vengeance. Les fantômes arrachent leurs âmes aux hommes et les dévorent. Bientôt, les humains eux aussi seront éteints… Leur dernier rempart face à la mort : les exorcistes.

Caste indispensable à l’humanité, les exorcistes sont bien entendu très convoités.

L’un d’eux, Oural, va se faire kidnapper par une bande de pirates qui navigue sur les mers mortes à bord d’un bateau fantôme.

Voilà notre héros embarqué de force dans une quête sanglante et obligé, tôt ou tard, de se salir les mains…

Afficher en entier

Classement en biblio - 20 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par MaMt 2019-04-07T14:45:36+02:00

_ Je veux rester avec toi, dit Oural.

_ Non.

_ Je trouverai un moyen d'exorciser la marée noire.

_ C'est trop dangereux.

_ Tu ne peux pas affronter ça tout seul.

_ Comment ça? Tu veux dire sans toi? De nous tous, j'étais celui qui respirait le mieux. J'ai mon requin. On a bien vu que les spectres fuyaient cette mer sans oxygène eux aussi. Et puis, merde, pour qui tu te prends? J'avais une vie avant toi, je te rappelle.

_ Bengale...

Le capitaine l'interrompit d'un claquement de doigts _ toujours cette sale manie _ et lui indiqua le groupe de ses camarades.

_ Stop. Ne discute pas. Va leur prêter main forte, c'est un ordre.

Oural hésita, déchiré, puis enfin rejoignit les autres.

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par Mayumi 2019-04-03T10:34:17+02:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Fo0stine 2019-04-19T22:45:17+02:00
Or

Aurélie Wellenstein nous entraîne avec une plume toujours aussi efficace dans un récit post apocalyptique dans lequel l'Homme a provoqué la disparition des mers et des océans mais aussi de la quasi totalité des animaux. J'ai fortement apprécié ce récit qui tombe, je trouve, au bon moment.

En plus de sensibiliser les lecteurs sur l'importance de l'écologie, l'auteure crée une fois de plus des personnages complexes qui évoluent dans un monde sans pitié. J'ai trouvé Oural très cohérent dans l'ambivalence de ses sentiments. J'aime beaucoup le fait que les récits de cette auteure ne ressemblent à aucun autre. Ils sont marquants de par leur originalité et grâce à la personnalité des personnages.

Je suis curieuse de savoir sur quoi l'auteure travaille en ce moment.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LadyMorgenstern 2019-04-15T23:30:07+02:00
Or

Mon 2ème roman d'Aurélie Wellenstein et pas déçue. J'adore son style d'écriture, sa façon de nous faire partager son univers.

Ce qu'elle écrit est hors du commun.

Ce roman m'a beaucoup touché, les personnages, les animaux torturés, la fin et le thème principal, la disparition de l'eau et toutes les conséquences qui vont avec.

La couverture est sublime, comme pour tous ses romans.

C'est une auteure incroyable qu'il faut lire absolument.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Freelfe 2019-04-10T18:03:43+02:00
Diamant

Ma chronique : https://freelfe.blogspot.com/2019/04/mers-mortes-daurelie-wellenstein.html

Mers mortes est un roman d’Aurélie Wellenstein, publié par les Editions Scrinéo. Il coûte 17,90€ pour 368 pages.

Tout d’abord, abordons la couverture. J’ai mis beaucoup de temps à y voir le dauphin. L’ambiance y est aussi sombre que dans le livre.

Parler de ce livre ne sera pas chose aisée. Cela faisait très longtemps que je n’étais pas passée par autant d’émotions fortes avec une lecture !

Nous sommes donc sur la Terre, quelques années après notre ère. A cause de l’humain, la faune et la flore maritime ont disparu, entraînant la disparition des mers et par la même occasion, de la pluie. Cependant, des fantômes reviennent se venger des atrocités commises par l’humain lors de ce que l’autrice a appelé des marées. Seules quelques personnes ont la capacité de se protéger et de protéger les autres des marées et Oural en fait partie. Hors celui-ci se fait kidnapper et embarquer dans une quête impossible…

Oural est donc notre héros. C’est un personnage torturé par ce qu’il vit, par ce qu’il voit, par ce qu’il subit. Un peu agaçant, téméraire et courageux, il lui tient à cœur de sauver chaque vie humaine. C’est un personnage auquel on s’attache facilement.

En autre personnage important, il y a Bengale, le commanditaire de son enlèvement. Bengale est certainement le personnage le plus insaisissable de l’histoire. Durant toute l’histoire, je n’ai su sur quel pied danser avec ce personnage : Un fou ? Un homme bon ?

Il y a de nombreux personnages secondaires, tous aussi attachants les uns des autres. Tous sont torturés. Ils ont tous eu une vie malheureuse et subis des actes plus ou moins atroces. Aurélie Wellenstein nous dépeint la chute de la nature mais aussi celle de la société. Elle nous dépeint l’humanité dans ce qu’elle a de plus atroce, quand la loi du plus fort règne et que seul compte quelques jours de survie en plus.

Au centre du livre, un message écologique, une morale, une réflexion. L’autrice nous propose, tout d’abord assez subtilement, une réflexion sur nos actes, celle de l’humanité envers les animaux et la planète. Au travers de dialogues entre personnages, au travers des pensées d’Oural. Comme dans le livre les choses se sont produites, elle nous les dépeint avec toute la fatalité de la situation, les regrets et les remords.

Puis, viennent les cauchemars. Et là, le livre m’a bouleversé.

En effet, Oural fait des cauchemars mais nous n’en connaissons la teneur qu’au milieu du livre. Ces passages décrits par l’autrice m’ont tout simplement chamboulé. Les sentiments qu’elle donne aux animaux, leur souffrance… Tout cela donne des scènes dures à vivre et empreint d’un réalisme dur à supporter. Il m’est arrivé de devoir poser le livre un moment pour me ressaisir face à l’intensité de ses scènes. De ses vérités qui adviennent aujourd’hui sur notre planète.

La fin est à la hauteur de l’histoire. J’avais un peu peur de celle-ci car la quête paraissait insensée et je me demandais comment l’autrice allait conclure. Mais elle est dans la lignée et l’ambiance sombre du roman.

Que dire de cette histoire ? Ce livre est un coup de cœur, une de ses lectures qui m’a profondément marqué et dont je garderai une trace pendant longtemps. Mers mortes est un bijou à découvrir, qui dérange, sombre certes, mais qui nous confronte à une réalité que beaucoup de personne lambda refuse de voir.

Ma chronique ne peut dépeindre toutes les émotions qui m’ont parcouru et combien il m’est dur de sortir de cette histoire. Mais je vous recommande sincèrement ce livre, parce qu’il en vaut vraiment la peine.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MaMt 2019-04-01T18:34:56+02:00
Or

J'ai été contactée par Babelio il y a un mois pour une masse critique privilégiée et Mers mortes était à l'honneur! Le résumé m'a vraiment donné envie de le lire, j'étais très intriguée et forcément, il parle d'un sujet qui me tient à cœur depuis des années: la protection des mers et océans! J'étais donc ravie de le recevoir et de le découvrir; je l'ai d'ailleurs lu en lecture commune avec Béa' de L'ancre littéraire d'une blondinette (3 chapitres par jour et ce fut très souvent une torture de ne pas pouvoir lire la suite tout de suite! ^^)! Et j'ai absolument adoré ma lecture!

Les mers et océans ont disparu de la surface de la Terre. A cause de l'Homme principalement. Cela a absolument tout changé! Quinze après, il ne reste que quelques poches de survivants qui survivent tant bien que mal alors que l'eau fait défaut, le peu de nourriture aussi; qui survivent malgré toutes les pires choses que peut faire l'Homme en pareille situation et surtout... malgré les Mers Mortes. Un phénomène étrange qui fait qu'elles reviennent de façon aléatoire sous forme de fantômes, alimentées par la haine et la soif de vengeance des créatures marines qui veulent dévorer les âmes des humains! Certaines personnes (très peu) ont développé une sorte de pouvoir pour "exorciser" ces esprits vengeurs et nous suivons donc Oural, un exorciste vénéré comme un dieu là où il vit, ami avec le fantôme d'une dolphine qui n'a aucune rancœur vis-à-vis des humains et qui s'est attachée à lui, Treilla. Et tout va changer lorsqu'il va rencontrer Bengale, capitaine d'un vaisseau semi-fantôme et de son équipage, qui vont lui montrer qu'il se fourvoyait depuis le début et qu'il reste un infime espoir!

Malgré que nous ayons affaire à un roman de SFFF, l'autrice met en avant un fait d'actualité très grave, qui nous concerne tous, nous fait passer un message: préserver Mère Nature, nos mers et océans, toutes les créatures qui y vivent! C'est un sujet qui me tient beaucoup à coeur, c'est important de ne pas fermer les yeux sur ce qu'il se passe partout dans le monde. L'autrice nous met en garde, avant qu'il ne soit trop tard, pour que jamais Mers mortes ne devienne "réalité"!

On en apprend plus sur comment le monde en est arrivé là, ce que cette catastrophe a entraîné ensuite, sur ce qu'ont dû subir les humains également, sur les pouvoirs d'Oural, sur ceux de Bengale, sur le passé de tous les personnages!

J'ai eu une véritable fascination pour le personnage de Bengale depuis le début! Peut-on parler de coup de cœur pour un personnage? Oui! Quel personnage haut en couleur, ambigu jusqu'au bout, difficile à cerner, qui a des pouvoirs absolument terrifiants! Oural était un personnage plaisant à suivre mais c'est vrai que je trouve que Bengale l'a surpassé, je ne voyais que lui! Et Treilla! Ma chère dolphine fantôme Trellia! Elle m'a ravie, elle a été incroyable jusqu'au bout: fidèle, rigolote, forte, intelligente, qui a su m'émouvoir! Une belle âme!

C'est très bien écrit, fluide, moderne. J'aime beaucoup la plume de l'autrice. Par contre, il faut s'accrocher car certains passages sont absolument durs, insoutenables et je m'obligeais à les lire (je finissais souvent en larmes) et les descriptions sont si réalistes qu'on ne peut que visualiser les sévices/les morts/les émotions des créatures marines!

Ce roman m'a profondément touché, remué forcément, m'a pris aux tripes et j'ai pleuré par moment tellement les messages sont forts et les descriptions incroyablement réalistes et insoutenables! Il est très original, prenant, important, écologique, terrible! Ce fut presque un coup de coeur, ça n'est pas passé loin et je le relirai très certainement! Je ne peux que le recommander à 1000%!

Comme le disait Victor Hugo: "Il vient une heure où protester ne suffit plus, après la philosophie, il faut l’action."

Un immense merci à Babelio et aux éditions Scrineo pour la découverte de ce fabuleux roman!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LeMondeDeMarie 2019-03-28T07:21:26+01:00
Diamant

Une aventure sans temps morts qui va nous emporter dans un monde où les mers n’existent plus. Où sans cette eau, les jours de l’être humain sont comptés. Où les animaux marins, premières victimes de la main de l’homme, ont décidés de se venger.

Un récit avec une sacré touche écologique qui ne pourra que vous faire réfléchir. A travers les réminiscences des animaux marins, on va découvrir toute l’horreur que l’homme a commise, les méfaits qui ont tués toutes les espèces marines, qui ont conduit le monde à sa perte.

La force de ce récit tient dans le fait que les causes du mal de ce monde pourraient se comparer à ce que l’on voit tous les jours dans notre quotidien. Un texte qui nous fait réfléchir tout en nous faisant vivre une aventure pleine de dangers, de piment et avec une jolie touche de fantastique. Des protagonistes aux personnalités fortes et variées qui ont, eux aussi, un passé à raconter.

Un récit prenant qui est à la fois une sacrée aventure et une prise de conscience.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Al3x93 2019-03-27T19:14:07+01:00
Diamant

ce livre m’a bouleversé. C’était beau, touchant et affreusement percutant. L’Humanité que la nature a forgé..... et l’Humanité qui se retourne contre la nature......

Une œuvre à découvrir et qui nous fait réfléchir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LesFantasydAmanda 2019-03-26T11:05:43+01:00
Or

Retrouvez d'autres chroniques sur mon blog : https://lesfantasydamanda.wordpress.com/

--------------------------------------------------------

--- Ce livre que j’attendais ---

Après Le Roi des Fauves et Le Dieu oiseau, deux one-shot que j’avais beaucoup appréciés, j’étais impatiente de découvrir le dernier Aurélie Wellenstein. Je remercie donc les éditions Scrineo pour cet envoi.

Avec Mers mortes, Aurélie Wellenstein s’éloigne de la fantasy afin de nous proposer un mélange atypique de post-apocalyptique et de fantastique. Comme à son habitude, elle porte une idée originale jusqu’à son apogée, ici celle de marées fantômes par lesquelles les animaux marins, autrefois victimes des agissements de l’homme, reviennent se venger. Et rien que le pitch me donnait déjà envie, pas vous ?

--- Encore une fois, Aurélie Wellenstein frappe fort ---

En débutant ce one-shot, j’avais mis la barre très haut. Et si je n’ai pas été déçue, cette lecture a été très, très dure. Certes, je m’y attendais – après tout, c’est du Aurélie Wellenstein. Or, celle-ci ne fait jamais dans la dentelle. En fait, son style s’apparente davantage à un boulet de canon que l’on prend en pleine face. Et ça marche ! Parfois, un peu trop bien même.

Pour tout vous dire, je ne supporte pas la souffrance animale, y compris dans des oeuvres de fiction. C’est d’ailleurs ce qui m’empêche de terminer la trilogie de L’empire brisé, mais c’est un autre sujet. Bref, j’ai volontairement sauté des passages dans Mers mortes, car j’étais incapable de les endurer. Je déconseille donc vivement ce roman aux âmes sensibles.

--- Entre héroïsme et piraterie ---

Dans ses écrits, l’auteure a toujours développé avec finesse la psychologie de ses personnages. Mers mortes ne déroge pas à la règle. Les protagonistes ainsi créés sont pleins de contradictions, de défauts, de vices… et de bonté !

Depuis tout petit, Oural est considéré – et se considère ! – comme un héros, car il est le seul capable de protéger les siens contre les marées hautes. Sa nature d’exorciste est son bien le plus précieux, celui-là même sur lequel il a fondé son identité. Pourtant, un pirate au charisme incroyable va faire vaciller ses certitudes et ce, contre son gré. Il s’agit bien entendu de Bengale.

Pour être honnête avec vous, je ne l’aimais pas beaucoup au début. Obnubilé par sa mission, le pirate ne recule devant aucun crime : enlèvement, séquestration, meurtre, etc. Dès lors, comment s’attacher à lui ? Eh bien, Aurélie Wellenstein a relevé ce défi, car elle est progressivement parvenue à nous le rendre humain. Comment ? En rappelant que ses actes s’inscrivent dans un monde où la survie est la règle d’or de chacun, où les notions de bien et de mal se confondent.

Je dois admettre, néanmoins, que la relation entre amour et haine de nos deux héros m’a déstabilisée. En vérité, je n’ai pas compris la fascination mêlée de répulsion qu’ils éprouvent l’un pour l’autre. Peut-être aurait-il fallu davantage de pages afin de creuser cet aspect de l’histoire, mais le rendu aurait été certainement moins dynamique. Et c’est justement ce qui m’amène au point suivant…

--- Un véritable page-turner ---

J’ai craint, en lisant les premiers chapitres, que les scènes dédiées aux marées hautes se répètent inlassablement. Et, en un sens, ce fut le cas, puisque le rôle d’Oural, tout au long du livre, est d’affronter les monstres marins qu’elles dissimulent. Toutefois, Aurélie Wellenstein a su enrichir son intrigue par le biais de mystères, de rebondissements et de révélations. Franchement, chapeau !

C’est donc très rapidement que je suis arrivée au bout de Mers mortes. Et, comme chaque fois, la fin fut brutale, inattendue. Suis-je réellement en accord avec ce dénouement ? Je ne le sais toujours pas, mais c’est précisément pour cette raison que les romans de cette auteure me restent en mémoire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ShapeFleur 2019-03-25T09:49:02+01:00
Bronze

Quand les erreurs des hommes se retournent contre eux ... Nous suivons une aventure presque magique aux côtés d'Oural et de pirates qui vont tout faire pour guérir la planète. Un roman qui sensibilise à la cause animale et à notre environnement naturel.

Et une plume que j'aime toujours autant !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mayumi 2019-03-23T11:14:47+01:00
Or

Avis complet : http://vibrationlitteraire.com/mers-mortes-daurelie-wellenstein/

Un roman post-apocalyptique écologique des plus prenant…

Dans ce récit, nous suivons Oural dans un monde où les mers ont disparu en conséquence ultime du réchauffement climatique. Tous les animaux marins sont donc morts et reviennent se venger sous la forme de marées fantômes, prêts à dévorer l’âme des Hommes…

J’ai adoré plonger dans cette histoire si bien écrite et aux valeurs écologiques essentielles.

L’univers est assez complexe et bien développé. Nous découvrons alors un monde alliant post-apocalypse, magie, mais aussi valeurs du monde animal et même piraterie. Dans un monde où toutes les mers ont disparu, il fallait y penser !

De plus, j’ai beaucoup apprécié l’ensemble des personnages qui possèdent tous une histoire et une personnalité bien singulière. Le côté « pirate » était vraiment un gros plus pour moi. Cet équipage vogue sur les marées fantômes avec Bengale à sa tête. Oural va être forcé de les suivre et donc de les découvrir et je dois dire qu’ils étaient tous très attachants à leur manière. Oural va beaucoup évoluer au contact de cet équipage hors du commun et j’ai aimé suivre cela.

Au niveau de l’intrigue, j’ai découvert des rebondissements vraiment surprenants. J’ai aimé le fait qu’il y ait différentes sortes de scènes de combat, tantôt contre les animaux fantômes dévoreurs d’âmes, tantôt contre d’autres humains avides.

Concernant la fin, elle est à la fois belle et triste, logique et révoltante. Il y a vraiment de quoi lâcher sa petite larme d’émotion, même si ça n’a pas été mon cas. J’ai trouvé le tout globalement étonnant, je n’avais pas prévu toute l’évolution de l’histoire et c’est vraiment pour le mieux.

Le seul reproche que je peux faire à cette histoire, c’est surement le fait que les scènes de torture animale étaient vraiment difficiles à endurer pour moi car réelles (pêche intensive, massacres, … ). C’est évidemment très compliqué à lire lorsque l’on est sensible à la cause animale car ces scènes sont racontées alors que les animaux sont personnifiés. Ainsi, on attribue des sentiments humains aux animaux alors qu’ils sont torturés par des Hommes aux rires diaboliques… Ça a été très difficile à lire pour moi.

Mers mortes est un roman post-apocalyptique qui prône des valeurs écologiques essentielles. J’ai énormément aimé cette histoire et la plume de l’auteure et ne peux que vous la conseiller si vous pensez pouvoir supporter certaines scènes difficiles de torture animale. Il s’agit là un roman coup de poing sur l’écologie et je n’en suis clairement pas ressortie indemne.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Anna19 2019-03-17T11:42:52+01:00
Argent

Après que l'Homme ait asséché la planète, des mers fantômes sont apparues, remplies d'animaux marins cherchant à se venger. L'humanité est désormais elle aussi en voie de disparition, n'ayant plus nulle part où être en sécurité. Oural est un exorciste, il est capable de repousser les fantômes et de protéger ceux qui l'entourent, ce qui fait de lui quelqu'un de très précieux. Un jour, Bengale et son bateau pirate pénètrent dans son bastion et le kidnappent. Le capitaine affirme récolter des âmes pour les offrir en sacrifice au dernier animal marin vivant, qui en échange fera revenir les mers.

Mers mortes est un roman fantastique, mais surtout un récit très allégorique, sur la nature destructrice de l'Homme, qui au fil du temps a perdu son âme, et sur sa rédemption possible.

Dés le départ, on est plongés dans une atmosphère angoissante, oppressante. Personne n'est jamais en sécurité et, face aux animaux fantômes, presque tout le monde est impuissant.

Les personnages sont tout en nuances et évoluent au fil de l'histoire. Oural,qui a été élevé dans un cocon, découvre le monde pour la première fois et doit revoir toutes ses certitudes. Bengal est à la fois charismatique et mystérieux, il cache plus d'un secret. Trellia, la dauphine fantôme amie d'Oural, semble constituer le dernier lien restant entre l'Homme et l'animal, la dernière marque d'amitié et de confiance entre deux espèces, et peut-être le dernier signe d'espoir.

On est horrifiés devant les flash-back qui montrent la mort de tel ou tel animal marin, par la faute de l'homme et souvent de manière cruelle.

On sent que l'auteure n'a pas voulu épargner les humains de son histoire, peu sont innocents. Bengale arrache des âmes innocentes pour les enfermer dans des cages ou pour lui-même, tout son équipage le suit et cautionne ses actes, et Oural, bien que déterminé au départ à protéger l'humanité, en vient à commettre des actes condamnables envers ses semblables. Oural est celui à qui on s'identifie et s'attache en tant que lecteur, pourtant on finit par être horrifié par ses actes, à travers lesquels il nous montre qu'il n'est qu'un humain, lui aussi.

Tous ceux que l'équipage va rencontrer sur son chemin sont mauvais d'une manière où d'une autre, l'humanité ne semble avoir aucun représentant digne de ce nom. C'est au point où l'on se demande plusieurs fois de qui avoir pitié : des humains qu'il reste ou des fantômes d'animaux qui ont tant souffert. Le roman nous donne une réponse assez claire à ce sujet.

En bref, Mers mortes est une histoire sombre, qui nous glace et nous présente une humanité par nature violente, cruelle ou égoïste, que seul un véritable acte de sacrifice pourra racheter. Mais en sont-ils capables ?

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Mers mortes" est sorti 2019-03-14T00:00:00+01:00
background Layer 1 14 Mars

Date de sortie

Mers mortes

  • France : 2019-03-14 (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 20
Commentaires 12
Extraits 5
Evaluations 12
Note globale 8.83 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode