Livres
469 726
Membres
437 360

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Robin des Bois, prince des voleurs



Description ajoutée par Eliseirl 2010-07-11T12:54:52+02:00

Résumé

Passionné par tous les grands personnages historiques, Alexandre Dumas ne pouvait ignorer la figure de Robin des Bois, très en vogue au XIXe siècle. 'Le Prince des voleurs' et 'Robin Hood le proscrit' racontent les aventures du célèbre héros qui s'est insurgé dans la forêt de Sherwood contre les envahisseurs normands à la fin du XIIe siècle. On retrouvera avec plaisir Petit-Jean, frère Tuck, le shérif de Nottingham sans oublier bien sûr Cristabel et Marianne. Fort de son extraordinaire sens de la reconstitution, Alexandre Dumas nous rend attachant et familier un des aventuriers les plus exaltants de la littérature, que Walter Scott avait popularisé dans Ivanohé, d'ailleurs traduit en français par l'auteur des 'Trois Mousquetaires'.

Afficher en entier

Classement en biblio - 182 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par damodeo 2014-03-04T22:26:23+01:00

Nous devons tous mourir un jour , vous ne l'ignorez pas ; que ce soit aujourd'hui , demain ou plus tard , qu'importe ! Qu'importe aussi le genre de mort : mourir d'une façon ou d'une autre , c'est toujours mourir .

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

C’est de haute tenue littéraire, mais ce roman ne m’a pas laissé une aussi forte impression que d’autres de ce génie, notamment les cycles de la Renaissance et du XVIIe siècle.

Grand admirateur d’Alexandre Dumas, j’ai été plutôt déçu par ce roman dont les rebondissements s’enchaînent beaucoup trop vite pour que se détache la psychologie de Robin Hood, dont on se demande pourquoi il est dit, dans le titre, qu’il est « le prince des voleurs », car il ne vole rien, si ce n’est le cœur de Marianne. A lire plus par curiosité que par intérêt !!!

Afficher en entier
Pas apprécié

Après avoir lu et très apprécié Ivanhoé, je me suis lancé un peu à reculons dans cette lecture, comptant sur Alexandre Dumas pour rendre ma lecture agréable. Quelle déception au final !! Un supplice à lire.

Les man se font tuer à tout va et traiter comme des moins que rien (pour rester poli) et à chaque fois que Robin peut arrêter tout ça en tuant le responsable, il nous sort de grands principes chevaleresques à la noix.

Une belle blague et une perte de temps comme lecture.

Afficher en entier
Diamant

Un classique a découvrir pour les fans du personnage de Robin des bois.

Afficher en entier
Argent

La belle histoire des origines de Robin des Bois, ou Robin Hood, racontée par la plume de Dumas.

J'ai trouvé très intéressant de suivre les aventures d'un héros connu de tous, mais dont au final on ne sait pas grand chose au delà de Disney et des films de Hollywood (qui n'ont, d'ailleurs, pas grande ressemblance avec le récit de Dumas).

L'histoire traîne parfois en longueur, mais elle est pleine de rebondissements et on retrouve surtout les valeurs que tout le monde associe à Robin des bois : le courage, l'honneur, l'habileté, et aussi l'amour grâce à la belle Marianne.

Ce que j'ai le plus apprécié, c'est de découvrir un Robin jeune, avant qu'il soit un proscrit, et surtout de comprendre enfin comment il est devenu ce fameux "prince des voleurs".

Seul point négatif, même si je comprend que c'est la période historique qui veut ça... les femmes. Qui, à part s'évanouir et se lamenter, ne font ni ne comprennent grand chose. Mais bon, comme le récit se centre plus sur Robin, Allan et ses compagnons, c'est juste un détail qui se fait oublier.

En tout cas, je lirai avec plaisir le second pour connaître le fin mot des intriques laissés en suspens dans celui-ci.

Afficher en entier
Lu aussi

Un personnage de fiction mythique, on découvre ici son adolescence, sous la plume d'Alexandre Dumas. Que du bonheur.

Afficher en entier
Lu aussi

Le fameux Robin des Bois restera un personnage que j'apprécie particulièrement. Ce roman ne fait pas défaut à ce sentiment.

Afficher en entier
Lu aussi

C'est avec un immense plaisir que j'ai lu les aventures du jeune Robin, du haut de ces quinze années, il va sauver, avec son adresse légendaire, de jeunes gens aux prises avec un bandit. Il fera donc la connaissance de la belle Marianne et de son frère Allan Clare. Ensemble, ils vont planifier, avec l'aide de complices (les futurs Merry Men's - Les Joyeux Compagnons), l'enlèvement de la fille du baron Fitz-Awine, le shériff de Nottingham, qui refuse de laisser Allan et Lady Christabel se marier, mais tout ne se passera pas comme il l'avait prévu... 

Entre la découverte de ces origines, les amours naissants et les premières douleurs qu'inflige la vie, j'ai suivi avec délectation ce jeune adolescent dans ces premières aventures qui forgent sa légende.

Ce roman n'est que le premier d'une série de deux tomes, le deuxième ayant pour nom "Robin des Bois le Proscrit", qui ont tous les deux été publiés après le décès d'Alexandre Dumas.

Une petite chose intéressante, c'est que ses livres ne sont pas de la plume d'Alexandre Dumas, mais d'un auteur britannique, Pierce Egan.

Vous pouvez lire plus en détail mon avis sur se livre sur mon blog souslaplumedelline

Afficher en entier
Or

Je ne savais absolument pas que Dumas avait écrit un roman concernant Robin des Bois mais finalement ça ne m'étonne pas ! J'ai bien aimé lire ce roman parlant d'un de mes personnages préférés, d'ailleurs l'histoire ne ressemble à aucun des films !

L'histoire est un peu longue, surtout qu'il s'agit d'une histoire de mariage, d'honneur... rien à voir avec ce qu'on sait de Robin des Bois, toutefois on voit où commence la légende. Je lirais le tome 2 par curiosité (et aussi parce que je n'aime pas avoir une série non achevée).

En ce qui concerne l'écriture, eh bien... c'est Dumas quoi ! Et j'ai bien aimé le fait qu'il reprenne des termes anglais du genre "milady", "baby", "messire"...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par vivi 2016-05-30T21:03:25+02:00
Lu aussi

hum hum. Je n'ai pas accroché. Il est long à lire et l'histoire tourne en rond.

Afficher en entier
Argent

J'ai commencé cette lecture très enthousiaste et je finis... perplexe...

C'était la première fois que je lisais/voyais une oeuvre présentant les origines de Robin des Bois. J'avais déjà en tête une image bien précise de cette légende influencée essentiellement par Disney (où la seule chose que l'on sait sur le passé de Robin et Marianne, c'est qu'ils avaient failli se marier autrefois)

Cependant, je n'ai pas duuuuuu tout trouvé ce à quoi je m'attendais

Commençons avec le personnage principal : Robin Hood. Dans la majeure partie du roman, c'est un adolescent de quinze ans bien que l'on souligne souvent qu'il a le comportement d'un homme... Ce qui est étrange, c'est qu'il faisait beaucoup penser à Peter Pan (sans le côté dérangeant qu'on trouve chez James Matthew Barrie). Robin a parfois un comportement si enfantin que j'oubliais parfois quel perso j'avais sous les yeux x)

L'intrigue tourne énormément autour de personnages que je ne connaissais pas du tout comme Maude, Allan Clare, William, Chrystabel,... qui jouent tous un rôle très important dans l'histoire (contrairement à Marianne... hum)

Le rythme est un peu lent et j'ai souvent eu l'impression de tourner en rond. Quand je rouvrais mon livre pour reprendre ma lecture, j'étais obligé de relire minimum la dernière page pour me souvenir de quoi il en retournait ! Actuellement, je me souviens de plein de passages que je serai incapable de resituer ou d'expliquer comment on en est arrivé là

La fin a fait remonter le livre dans mon estime. On y comprend la mise en place des différents éléments connus de l'histoire de Robin des Bois (d'où viennent les proscrits ? Pourquoi Petit-Jean est-il le second de Robin ? Pourquoi est-ce Robin le chef ?...) Au final, c'est surtout la raison pour laquelle Robin se fait proscrire qui m'a déçue... C'est un "séducteur qui rit de tout et ne respecte rien". C'est vraiment ce qui m'a le plus dérangé... Le baron de Fitz-Alwine est le grand méchant, c'est indéniable, il "séquestre" sa fille et quand il prend quelqu'un en grippe, c'est violent

Mais le reste du temps,... il n'est jamais dit qu'il tyrannise son peuple (ou alors j'ai raté quelque chose ^^). Robin, de son côté, décide d'enlever la fille bien-aimée du-dit baron (et pour cela le tourne en ridicule, tue ses soldats, s'évade et fait évader des gens de sa prison,...), je sais pas vous mais moi j'ai eu l'impression qu'il était dans son droit. Que c'était justice de faire proscrire Robin. Seulement, il a aussi exercé sa vengeance

Du coup, qui a raison ??

Mais c'est seulement après que Robin se soit fait proscrire que l'on nous sort un vrai conflit concernant tout le monde : le conflit saxon/normand ! Robin devient un point de ralliement, sa cause est juste parce que les normands sont des oppresseurs qui nous tyrannise et gnagnagna... Soit

Mais bon, je suis persuadée qu'il y a une logique à tout ça, il va falloir que je démêle tout ^^

Afficher en entier

Activité récente

iarld l'ajoute dans sa biblio or
2019-06-11T22:53:06+02:00
Wskn l'ajoute dans sa biblio or
2018-08-14T15:58:26+02:00
AarIaA l'ajoute dans sa biblio or
2018-06-05T10:38:07+02:00

Les chiffres

Lecteurs 182
Commentaires 28
Extraits 5
Evaluations 48
Note globale 7.62 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode