Livres
380 903
Comms
1 332 021
Membres
265 765

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Taras Boulba



Description ajoutée par sarahlys 2013-01-12T22:31:41+01:00

Résumé

Un épisode imaginaire de la lutte des cosaques contre les Polonais dans l'Ukraine du XVIIe siècle. Le vieux Taras Boulba, cosaque des temps héroïques, après avoir initié à la guerre ses deux fils, perd l'aîné sous les coups de l'ennemi et tue de ses propres mains le cadet qui, amoureux d'une Polonaise catholique, a trahi sa famille et la foi orthodoxe. A la suite de deux grandes batailles, Taras Boulba est fait prisonnier et meurt brûlé vif sur le bûcher La réussite du récit, écrit par Gogol quand il a à peine vingt-six ans, tient à ce que le souffle épique y côtoie sans cesse la truculence quasi rabelaisienne de la fête, des beuveries cosaques, mais aussi l'évocation poétique d'une Ukraine primitive.

Afficher en entier

Classement en biblio - 33 lecteurs

Or
11 lecteurs
PAL
14 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par anonyme 2013-03-08T14:02:07+01:00

Et les Cosaques, déjà, avaient percé les rangs de l'ennemi, et peut-être, une fois de plus, leurs rapides coursiers les auraient-il fidèlement servis, mais Taras, en pleine course, arrêta soudain son cheval et s'écria: "Halte-là! J'ai laissé tombé ma pipe et mon tabac. C'est plus que je ne voudrais en abandonner à ces satanés Polonais!" Et le vieil ataman se pencha pour chercher dans l'herbe sa pipe et sa tabatière, ces compagnons inséparables qui, sur terre et sur mer, en campagne et au foyer, ne l'avaient jamais abandonné. C'est alors que survint une bande de Polonais, qui le saisirent par ses bras puissants. Il banda tous ses muscles, mais sans parvenir à culbuter, comme il l'aurait fait jadis, les soldats qui l'avaient empoigné. "Ah! Vieillesse, vieillesse!" gémit-il, et les larmes montèrent aux yeux du robuste Cosaque. Mais la vieillesse n'y était pour rien. Près de trente hommes étaient pendus à ses bras et à ses jambes. "L'oiseau de malheur est pris au piège! criaient les Polonais. Il ne reste plus qu'a trouver la meilleure façon de lui rendre les honneurs, à ce chien!"

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Biquet 2012-07-02T20:43:16+02:00
Or

Ce roman historique traite des guerres qui opposèrent Cosaques de l'Ouest et Polonais. A ce titre il est un roman historique et utile pour comprendre l'histoire d'une Russie en formation. Cette opposition sera permanente et poussera les Polonais à adopter un alphabet non cyrillique et une religion non orthodoxe.

Les cosaques étaient des peuples disparates organisés en bandes de guerriers farouches, des mercenaires déplacés au gré des guerres aux marches du royaume russe. Ceux de l'ouest qui s'opposeront aux Polonais et aux Baltes seront ultérieurement sédentarisés de force en Ukraine. Jacques Benoist-Méchin dans son "Ukraine, le fantôme de l'Europe" a été de quelque utilité dans la constitution de mes connaissances les concernant. Ceux de l'est regroupaient également des slaves mélangés à des descendants des tatars et d'autres tribus turcophones.

Le film avec Yul Brynner dans le rôle principal me semble accentuer à outrance le caractère asiatique desdits cosaques alors qu'il s'agit bien de cosaques de l'ouest

Afficher en entier
Commentaire ajouté par vanille-coco 2012-02-21T17:17:33+01:00
Or

Je n'ai pas vraiment accroché avec ce livre que je connais depuis pas mal d'années, peut-être est-ce ce milieu cosaque un peu trop rustaud à mon goût! Je pense quand même que c'est un très bon livre!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par cedricT 2011-01-29T11:20:43+01:00
Diamant

une plongée dans la vie des cosaques zaporogues, on y vois la vie bravache de ces cosaques où l'honneur et la joie sont les moteur de la vie.

Gogol décris avec beaucoup d'humour ce drame familliale

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Gambit 2010-08-30T01:17:26+02:00
Lu aussi

Roman historique (qui repose en partie sur de très sérieuses sources françaises) où, comme dans Matéo Falcone de Mérimée, un père tue de sa main son fils qui a trahi, Tarass Boulba paraît dans sa version définitive, en 1843, à Pétersbourg.

Très peu de temps avant que Gogol ne quitte la Russie pour une errance, cette fois de trois ans, à travers l'Europe et son retour scandaleux de 1846.

Tarass Boulba est d'abord l'évocation truculente, haute en couleur, d'une Ukraine mythique et de la rude existence des cosaques zaporogues luttant contre tous les pouvoirs pour sauvegarder leur mode de vie.

Une « Illiade zaporogue» alla jusqu'à dire Sainte-Beuve à la parution du livre en français à Paris en 1845.

Adapté au cinéma, par J.Lee Thompson en 1962, avec dans le rôle principal Yul Brynner. (et Tony Curtis).

Afficher en entier

Date de sortie

Taras Boulba

  • France : 2009-01-12 - Poche (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 33
Commentaires 4
Extraits 7
Evaluations 5
Note globale 7.6 / 10

Évaluations