Livres
421 359
Membres
337 731

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

U4 : Jules



Description ajoutée par lumeni 2015-10-18T14:29:47+02:00

Résumé

Jules, Koridwen, Yannis, Stéphane ont entre 15 et 18 ans. Ils ont survécu au virus U4, qui a décimé 90 % de la population mondiale. Ils ne se connaissent pas, mais ils se rendent pourtant au même rendez-vous.

"Je m'appelle Jules. Je vis à Paris. La ville que j'observe du haut de mon cinquième étage n'est plus la mienne. J'ai recueilli une petite fille, elle s'appelle Alicia, je ne sais pas quel âge elle a ni pourquoi elle a survécu. C'est pour elle que j'irai au rendez-vous. Parce qu'il nous reste peut-être une dernière chance de sauver le monde."

Afficher en entier

Classement en biblio - 751 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par MesAmoursDeLivres 2016-07-02T12:12:59+02:00

"Ça va toi? murmure-t-elle d'une voix inquiète.

Et il me suffit d'entendre la tendresse de sa voix pour que mon cœur s'emballe. Je voudrai la prendre dans mes bras, mais je ne laisse rien paraître. Je me ressaisis, lui souris et soulève la Minuscule, agrippée à ma cuisse.

- Je vous laisse, dis-je à l'intention de nos deux visiteurs, vous serez entre de bonnes mains, je vais coucher Alicia."

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Laywhen 2018-07-10T15:35:12+02:00
Argent

U4 Jules est le second livre de la série que je lis (le premier étant Stéphane). J'avais un peu peur de la redondance surtout dans la dernière partie où on connaissait déjà pas mal d'actions et dialogues. Au final, même si cela rend ces passages un peu long, c'est plus le positif qui ressort : on en apprend plus sur les autres personnages et on les comprend mieux.

J'ai beaucoup aimé la relation entre Jules et Alicia. Il est vraiment très attentionné avec elle et c'est touchant.

J'ai aussi apprécié la vitesse dans ce livre, qui est plus soutenue que dans Stéphane. De plus les histoires des personnages sont si différentes malgré leurs rencontres, qu'on ne s'ennuie jamais.

J'ai hâte de lire les deux derniers tomes pour découvrir plus en détail les deux derniers personnages principaux.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Marinou-Morgounou 2018-05-25T23:25:49+02:00
Argent

J'ai beaucoup entendu parler de U4 et je me suis enfin décidée à lire un des quatre livres. D'abord, j'ai bien aimé le concept de la série : quatre auteurs différents pour chaque personnage. Ensuite, ça faisait très longtemps que je n'avais pas lu une aussi bonne dystopie, l'effet de réel est parfaitement réalisé, à la fin de chacune de mes lectures, je revenais toute boulversée de cet horrible pandémie, et puis, qu'est-ce qui empêche qu'un virus de ce même genre anéantisse la population humaine ? Bref, j'ai eu très peur (principalement au début) mais j'admire l'auteure qui a su nous transporter dans son terrible futur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Elerinna2 2018-04-18T11:46:15+02:00
Bronze

Jules est le deuxième tome des U4 que je lis après Yannis. Et même si j'ai un peu préféré le personnage de Yannis je dois dire que dans l'ensemble j'ai préféré ce tome.

Jules est un personnage très attachant et ici il n'y a aucune longueur, tout va très vite, trop vite même. J'ai beaucoup aimé sa relation avec Alicia ou les autres membres de sa communauté, j'ai aimé voir ce qui se passait aussi de son côté. Et d'ailleurs moi qui avait peur qu'une fois réuni avec les trois autres héros ça fasse répétitif, ce n'est pas le cas du tout.

Bref un bon tome. J'espère pouvoir attaquer ensuite Koridwen.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Saturna 2018-04-12T11:42:22+02:00
Or

"U4 Jules" est le deuxième tome de la série que je lis. Après avoir terminé "U4 Yannis", j'ai du choisir lequel des trois autres romans serait le suivant. Stephane étant un personnage qui m'insupporte, je n'avais pas le courage de m'attaquer au livre qui lui était consacré et la librairie n'ayant plus en stock celui sur Koridwen, c'est donc presque par dépit que j'ai choisi le roman de Jules.

Et finalement, j'ai beaucoup aimé ! Jules est un personnage que j'ai d'emblée trouvé attachant. C'est le bon copain, le geek sympathique. Ses références culturelles m'ont souvent amusée (même si je trouve inadmissible que le correcteur du bouquin n'ait pas remarqué l'horrible faute sur le nom "Wolverine"...). Et puis j'ai adoré chacune de ses interactions avec les autres personnages. Sa relation avec Alicia, dite la Minuscule est juste adorable. (Par contre puisqu'on évoque la petite, je trouve bizarre qu'elle ne parle quasi pas et reste enfermée dans son monde de Dora à sept ans. C'est plutôt le comportement d'un enfant plus jeune mais bon, on peut mettre ça sur le compte du traumatisme...). Son histoire d'amour avec Maïa est mignonne comme tout et plausible puisqu'ils se connaissaient déjà d'Avant. Ce n'est pas genre "je t'ai rencontré y a deux jours mais je t'aime déjà à la folie !!!". J'ai aussi apprécié les liens qui l'unissent à Vincent et Jérôme. En fait, j'ai aimé chacun des membres de la communauté et j'étais très intéressée de les voir évoluer tous ensemble et chercher à rebâtir un genre de civilisation.

Même Yannis et Stephane que je n'avais pas spécialement aimé dans le tome précédent m'ont paru plus agréables. D'ailleurs, je suis rassurée. J'avais peur que les scènes dans lequelles les différents héros de "U4" étaient rassemblés soient répétitives vu qu'on les retrouvait d'un livre à l'autre mais les auteurs ont bien fait les choses. Je n'ai pas eu de sentiment de redite quand Jules a rencontré les autres protagonistes. Ça me met en confiance pour les tomes suivants.

Contrairement à beaucoup d'autres lecteurs, je n'ai pas été déçue de la fin. Spoiler(cliquez pour révéler)La bataille du 24 décembre à bien eu lieu même si elle est certes un peu trop rapide...en revanche j'ai adoré l'épilogue sur le journal d'Alicia qui répond à toutes les questions qu'on pouvait se poser sur l'avenir de nos personnages.

Concernant le style d'écriture de Carole Trébor, je ne l'ai pas trouvé très différent de celui de Florence Hinckel. Je lui reproche également de passer vite sur les émotions des personnages. Ainsi, des scènes qui auraient dû être très émouvantes sont très vite expédiées. Spoiler(cliquez pour révéler)Comme la mort de Pierre ou celle de Jérôme. Bon, même si la seconde m'a fait un petit quelque chose quand même. Mais je pense qu'en fait, je retrouverais le même problème dans tous les "U4". Ce doit être un choix des auteurs, de privilégier l'action à défaut de la psychologie.

Pour "U4 Jules" ça passe en ce qui me concerne car j'ai vraiment bien aimé l'intrigue : Paris livré aux guerres de gang, cette communauté qui s'organise, la préparation du rendez-vous. Vraiment c'était cool.

Je fonce donc lire la suite. Alors Stephane ou Kordidwen à présent...ahah surprise !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sasa80 2018-04-03T23:31:01+02:00
Diamant

Un livre que j'ai réellement apprécié. Si le contexte global reste relativement classique, le concept des 4 tomes rédigés par 4 auteurs différents et suivant 4 personnages est réellement intéressant.

J'ai commencé avec Jules et c'est peut-être un choix stratégique car les autres personnages croisés brièvement promettent des histoires un peu moins classiques j'ai l'impression. J'ai été étonnamment surprise par la fin, m'attendant à une fin unique pour l'ensemble des personnages, le fait qu'ils ne fassent que se croiser m'a particulièrement plu et me donne encore plus envie de lire les autres tomes afin de découvrir les autres personnages et l'univers plus en détail et d'avoir peut-être d'autres réponses aux questions que je peux encore me poser.

Bref, un livre qui m'a particulièrement séduite et qui change de ce qu'on peut trouver par ailleurs.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Anajael 2018-03-17T17:27:17+01:00
Argent

Je n'ai pas beaucoup aimé le personnage de Jules, un peu pataud sur les bords. La fin de U4 m'a déçue, je m'attendais à mieux.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Luciole98 2018-03-06T04:58:22+01:00
Bronze

J'ai bien aimé mais il y a beaucoup de morts et je le déconseille au jeune public. Après, si vous êtes courageux, vous pouvez mais c'est un peu limite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par littlecherry 2018-03-05T18:59:08+01:00
Argent

Un thème de base assez peu original, mais une écriture et un scénario qui compensent largement par leur addictivité.

Petit constat personnel: le problème des romans adolescents (en général) c’est qu’on peut vite les trouver trop “immatures”, ce que j’ai pu rencontrer avec les couples assez présents dans ce livre. Donc si vous commencez à trouver les histoires d’amour un peu gonflantes, je vous conseille pas trop.

Je vais sans aucun doute continuer la série car les autres points de vues sont bien différents et semble même avoir vécus plus de choses dans leur voyage.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cuyckie 2018-03-01T17:47:50+01:00
Argent

Une très bonne lecture. Un livre Jeunesse qui remplit sa promesse d'intrigues ado et de décors à la sauce "post-apocalypse" façon moderne et parisienne.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aryia 2018-02-12T17:25:57+01:00
Or

Il ne me manque que deux choses pour être une lectrice comblée : un compte en banque illimité et des étagères capables d’accueillir un nombre infini de livres. Car c’est précisément ces deux raisons – budget limité et bibliothèques remplies à ras bord – qui m’ont obligée à patienter tellement longtemps avant de pouvoir enfin découvrir cette si intrigante saga. Un rendez-vous, quatre personnages, quatre volumes, quatre auteurs. Un véritable OVNI littéraire, en somme. Et pour parfaire le tableau, c’est de l’apocalyptique : tout pour me plaire. C’est en prévision du Salon du livre de Colmar que je suis enfin passé outre ces considérations purement matérielles pour me concentrer sur l’essentiel : la lecture. Parce que finalement, tant pis si mon bureau se transforme en annexe de ma bibliothèque, le plus important, c’est d’avoir du stock de lecture, non ?

Un message sur le forum d’un jeu vidéo, quelques jours à peine avant que l’électricité ne fasse défaut. Un rendez-vous fixé par le maitre du jeu, promettant aux Experts un moyen d’« éviter la catastrophe en réécrivant le passé ». C’est tout ce qui reste à Jules, reclus dans l’appartement familial avec pour seule compagnie son chat et le silence. Une lueur d’espoir dans la solitude et la frayeur qui succède à la catastrophe : les rues de Paris sont désespérément vides de vie. Suivant les indications de son grand-père, lors de leur dernière conversation téléphonique, Jules est resté chez lui tandis que la pandémie décimait les populations, est resté chez lui tandis que le monde tel qu’il le connaissait depuis sa naissance s’écroulait progressivement, ravagé par un mystérieux virus aussi foudroyant qu’incontrôlable. Mais quand les vivres viennent à manquer, Jules prend le risque : il sort. Et tombe sur Alicia, une petite fille qu’il ne connait ni d’Eve ni d’Adam, mais qu’il va cependant prendre sous son aile. Parce qu’elle est un véritable soleil dans cette obscurité. Parviendra-t-il à les garder en vie suffisamment longtemps pour se rendre au fameux rassemblement de Khronos, dans cette ville où on ne peut compter sur personne d’autre que soi-même ?

Je pense qu’un seul mot pourrait suffire à résumer ce livre : foudroyant. On ne sort pas indemne de cette lecture : on a tremblé avec et pour les personnages, on a senti notre cœur s’emballer à l’unisson avec leur course effrénée, on a retenu notre souffle en chœur avec eux. Parce qu’aussi surprenant que cela puisse paraître, on oublie terriblement facilement que tout ceci n’est que de la fiction. Peut-être parce qu’il est fort probable que si une situation pareille arrivait, tout se déroulerait à peu de chose près de la même façon que les choses se sont déroulées dans ce roman. Honnêtement, si vous pensez encore que l’être humain est foncièrement bon, ne lisez pas ce livre, vous serez fort déçus : cette histoire dépeint très fidèlement la triste réalité, qui veut que dans les situations les plus difficiles, c’est chacun pour sa pomme. La violence et les divisions prennent le dessus sur la survie et la coopération. La confiance est synonyme de mort imminente, car nul n’est digne de confiance. Même les âmes les plus droites et justes se voient contraintes de prendre des décisions contraires à leur éthique pour survivre, tout simplement. C’est une des choses qui m’ont fait apprécier ce roman : il est certes destiné à des adolescents, mais il ne les enferme pas dans un monde déconnecté de la réalité. Au contraire, et même si c’est douloureux, il les invite à se rendre compte de l’ordre réel des choses. Mais peut-être, aussi, à se poser des questions : si une telle catastrophe me tombait dessus, voudrais-je vivre dans cette incertitude constante, ou préférerais-je trimer à reconstruire un monde meilleurs ? Bref, un livre percutant qui ne laissera personne indifférent.

Mais ce livre, s’il nous présente les bases d’une humanité confrontée à une véritable apocalypse, est surtout l’histoire de Jules … et d’Alicia. Car finalement, l’un ne va pas sans l’autre et c’est ensemble qu’ils affrontent ce monde dévasté. Jules, c’est l’adolescent lambda qui, avant toute cette fâcheuse histoire, passait ses journées sur son ordinateur à dégommer des ennemis – tout en sachant qu’ils étaient pas vraiment morts. Jules, c’est le jeune homme qui, quand la violence qui hante ces jeux vidéo s’invite dans la rue au pied de son immeuble, comprend que tout cela ne l’aidera pas à survivre. Jules, c’est juste un gamin que les événements ont poussés à grandir d’un coup, mais qui n’arrive pas toujours à suivre la cadence. Et Alicia, c’est la petite fille qui, par son innocence-même, s’avère être bien plus sage que beaucoup d’adultes. C’est la petite fille qui remet les choses à leur juste place, qui remet un peu de vie dans ce monde dévasté, qui créé des liens, qui console, qui soutient. Alicia, elle m’a touchée, vraiment, parce qu’elle est à la fois super courageuse et terriblement fragile, parce qu’elle est à la fois celle qu’on veut protéger et celle qui protège, à des niveaux différents. Et ce duo … Bah ce duo, si inhabituel et inattendu, il fait la force de ce récit. Parce qu’on a qu’une seule envie : les voir s’en sortir, tous les deux, ensemble, envers et contre tout. Et même si les autres personnages nous interpellent, nous agacent, nous attendrissent ou nous intriguent, on en revient toujours à ces deux-là. Jules et Alicia, dans le fond, ils ne sont qu’un, et c’est juste beau, cet amour tout simple entre un grand gaillard un peu maladroit et une gamine qui invite tout le monde dans son univers …

Ce livre, donc, se lit à une vitesse folle. Parce qu’à chaque fin de chapitre, on ne peut pas s’empêcher de commencer le suivant, parce qu’ils se finissent toujours par un suspense insoutenable. Parce qu’il se passe toujours quelque chose, que rien ne se déroule jamais comme prévu. Parce qu’on veut avoir le fin mot de l’histoire : c’est quoi ce virus ? pourquoi certains ont survécu et pas d’autres ? c’est quoi ce rendez-vous ? et il va proposer quoi ce fameux maitre du jeu ? vont-ils réussir à s’y rendre ? seront-ils toujours tous en vie à la fin de l’histoire ? resteront-ils ensemble ? untel est-il digne de confiance ? c’est qui qui a trahi ? Bref, que d’interrogations qui rendent toute pause terriblement frustrante et presque impossible. Mais le pire dans toute cette affaire, c’est que même si on a certains éléments de réponse (et même que bien des fois, on en reste tout simplement comme deux ronds de frite parce qu’on s’attendait à absolument tout sauf à cela), il reste des dizaines et des dizaines de questions à élucider. J’ose espérer que cela appelle à une suite sinon je hurle à la fourberie ! C’est tout simplement cruel, de laisser le lecteur face à une telle incertitude ! Alors une seule question persiste encore : c’est quand la suite ?

Pour conclure, je vais me contenter de m’auto-flageller : mais pourquoi diable avoir mis tellement de temps avant de passer outre cette histoire de budget et de place pour acheter ce roman ? Franchement, je me suis privée d’un récit terriblement addictif et douloureusement percutant pendant si longtemps ! Des personnages attachants, des mystères captivant, de l’action à gogo et de l’émotion bien cachée mais bien présente, bref, tous les ingrédients réunis pour faire de cette histoire un vrai coup de cœur ! Maintenant, tout ce qu’il me manque, c’est : 1. de lire les trois autres romans pour avoir d’autres points de vue sur la situation (ça tombe bien, j’en ai déjà un autre dans ma bibliothèque) et 2. une suite. Et pour résumer clairement les choses : tu attends quoi pour courir chez ton libraire et lui hurler « J’VEUX LES QUATRE U4 ! » ?

https://lesmotsetaientlivres.blogspot.fr/2016/12/u4jules-carole-trebor.html

Afficher en entier

Date de sortie

U4 : Jules

  • France : 2015-08-27 (Français)

Activité récente

Lumione l'ajoute dans sa biblio or
2018-07-04T19:00:49+02:00
ZaryM l'ajoute dans sa biblio or
2018-05-19T23:22:04+02:00

Distinctions de ce livre

Les chiffres

Lecteurs 751
Commentaires 129
Extraits 12
Evaluations 188
Note globale 7.8 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Quizz terminés récemment

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode