Livres
439 071
Membres
368 173

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Notre-Dame de Paris



Description ajoutée par raph29 2012-05-08T18:23:29+02:00

Résumé

Notre-Dame de Paris, symbole du romantisme, publié en 1831, est un chef-d'oeuvre du roman historique. Victor Hugo (1802-1885), poète à l'imagination puissante, y réinvente le Moyen Age et fait, d'une basilique gothique, une héroïne grandiose, servant de cadre à l'une des plus émouvantes histoires d'amour jamais écrites : celle du bossu Quasimodo, sonneur des cloches de Notre-Dame, pris de passion pour Esmeralda, la danseuse gitane dont la beauté excite la convoitise d'un beau capitaine et d'un archidiacre.

Depuis la parution du roman, en 1831, le succès de Notre-Dame de Paris ne s'est jamais démenti. Les envoûtantes descriptions hugoliennes, de la Cour des Miracles à l'incendie des tours de Notre-Dame, continuent à fasciner un vaste public emporté par le souffle créateur de l'un des plus grands écrivains de tous les temps.

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 785 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par facteur84 2011-03-21T15:23:31+01:00

« Oh ! dit le prêtre, jeune fille, aie pitié de moi ! Tu te crois malheureuse, hélas ! hélas ! tu ne sais pas ce que c’est que le malheur. Oh ! aimer une femme ! être prêtre ! être haï ! l’aimer de toutes les fureurs de son âme, sentir qu’on donnerait pour le moindre de ses sourires son sang, ses entrailles, sa renommée, son salut, l’immortalité et l’éternité, cette vie et l’autre ; regretter de ne pas être roi, génie, empereur, archange, dieu, pour lui mettre un plus grand esclave sous les pieds ; l’étreindre nuit et jour de ses rêves et de ses pensées ; et la voir amoureuse d’une livrée de soldat ! et n’avoir à lui offrir qu’une sale soutane de prêtre dont elle aura peur et dégoût !

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Argent

Il y a longtemps que je voulais lire ce roman. Déjà attiré par l’histoire quand j’étais plus jeune, puis par la comédie musicale qui m’a chamboulé. Je n’ai jamais eu l’occasion de le lire. J’ai donc profité du cadeau que l’on m’a fait.

Critiquer l'œuvre Victor Hugo, l’un des plus grands écrivains de notre culture, est peut être fou ou impensable. Mais cela vaut quand même la peine d’autant que nous ne sommes plus dans le même siècle que ces œuvres et que la littérature et les mentalités ont évolués. Ainsi je vais m’atteler à ce dur exercice.

Plus qu’une histoire tragique cela devient une œuvre, une fresque temporelle. Hugo y décrit toute la société de cette période. Il montre la vie du peuple, des miséreux comme des nobles, la hiérarchie et les règles. Il y décrit aussi la ville de Paris mais aussi sa cathédrale phare de ce temps là : Notre Dame. Je dis œuvre et fresque car on ressent bien pendant la lecture, l’amour qu’a l’auteur en décrivant le paris d’autrefois, les us et les coutumes, la cathédrale son rôle et son but. Hormis ses connaissances propres qui devaient être grandes, on sent que l’auteur a du fournir un gros travail de recherche pour être sur de ce qu’il parle. Je dis fresque encore, car le choix de cette date dans l’histoire pour y placer son récit n’est pas anodin de la part de Hugo. 1482. Cela ne vous dit rien ? Réfléchissez et ajoutez une dizaine années… Oui nous y sommes ! La découverte des Amériques ! Le roman se passe à l’aube de grands changements dans la façon de voir le monde, dans la façon de penser. « Nous sommes à l’aube d’un monde qui se scinde » ; dit l’auteur. D’un monde où « ceci tuera cela ». Et Victor Hugo l’explique et se fait le plaidoyer des deux parties : la fin du moyen âge et le début de la renaissance. La fin de l’expression de l’art des monuments, de la pierre et le début de l’imprimerie qui va révolutionner la façon de communiquer et de penser. Ceci tuera cela ; le papier tuera les cathédrales ; l’auto-réflexion tuera la foi ; la bible tuera l’église ; et l’homme tuera dieu.

Je ne vais pas vous résumer ici la trame de l’histoire car elle est bien connue de tous je pense, et si ce n’est pas le cas, d’autre l’on déjà fait mainte fois avant moi. Mais juste vous dire qu’à la lecture, j'ai bien ressenti les fossés qui nous séparent entre notre littérature de maintenant et la littérature du temps de Victor Hugo. La façon d’amener et de présenter l'histoire et les personnages est faite de façon géniale certes, mais supporter de lire les digressions de l’auteur sur son savoir sur telle ou telle chose qui n’ont rien à voir avec l’histoire : Merci mais non ! Bien sur cela peut nous ouvrir l’esprit. Je dis bien « peu », car quand cela se déroule tout le long d’un livre. Je vous le dis franchement j’en ai eu mon gonfle à un moment donné. Et le pire est arrivé j’ai sauté des pans entiers de pages voire même des chapitres. Oui je sais c’est criminel ! Mais ceux qui l’ont lu, pourrons me comprendre.

Il est vrai que cela pouvait servir peut être les lecteurs (ou lectrices comme le montre implicitement l’auteur, de son temps il n’y a que les femmes qui avait la faiblesse de lire des histoires romanesques… à méditer mesdames et messieurs…), la culture n’était pas la même. L’organisation scénique, les jeux des personnages non plus, car en lisant, on n'est pas toujours à même de comprendre pourquoi tel ou tel personnage agit ainsi ou est intégrer là. Du fait du fossé de nos deux cultures cela peut paraitre désuet, lourd ou complètement inutile.

Hormis les histoires qui se croisent dans ce roman, l’auteur s’en sert pour dénoncer, comme commencé plus haut, certains sujets qui vont changer à jamais dans cette époque, mais aussi dénonce aussi la question de la beauté, de l’apparence, des origines, des classes sociales et peut être certaines absurdités que le catholicisme continue à imposer et perpétrer encore de nos jours.

Néanmoins je vais garder un très bon souvenir de ce livre. Car il est sans conteste une œuvre monumentale comme sa cathédrale. C’est aussi une œuvre touchante, poignante, et cruelle de la part de ce concept original, sûrement pour l’époque, que de mettre en scène un quatuor amoureux unilatéral dans chaque duo avec Esméralda. Je retiendrai de ce roman les belles déclamations de sentiments et torture de certains des personnages comme en témoigne, si vous êtes allez lire mes citations sur le site, la torture et les sentiments qu’éprouve Frollo ; la rage, l’humilité, la touchante reconnaissance et l’amour qu’éprouve Quasimodo.

La fatalité (maître mot de l’auteur dans ce récit) et les tortures sentimentales ont été les moteurs dans ce roman. Qu’y a-t-il de plus poignant, d’horrible qu’un religieux qui s’interdit d’aimer mais qui déclare quand même son amour alors qu’en retour il ne reçoit pas de réponse favorable ? Qu’y a-t-il de plus touchant et de plus horrible encore, qu’une personne jugée sur l’apparence soit remise au rebut de la société, maltraité et soit méchant pour répondre et renvoyer l’image que les gens refusent de voir d’eux même ? Qu’y a-t-il aussi de plus horrible que cette même personne aime de façon sincère et que l’autre en face ne puisse s’attacher qu’a l’apparence qu’il a et ne peut pas voir au-delà ? Thèmes ô combien visitées dans la littérature, les arts, et ô combien déjà vu dans nos vies que la quête de paraitre. Mais tellement tragique et beau !

Afficher en entier
Diamant

Un chef d'oeuvre de la littérature. Une oeuvre magistrale.

En effet, bien plus qu'un simple roman, ce roman nous propose l'exploration, tout en littérature, du fameux monument qui marqua tant les esprits, Notre Dame.

Les descriptions sont d'une puissance indéniable. Des envolées lyriques nous portent sur les remparts de la cathédrale, nous font danser sur la place au rythme des pas de la Esmeralda, nous emportent dans un moyen-âge qui semble pourtant intemporel de splendeur.

Tout devient fabuleux une fois retranscrit par l'écriture d'un Hugo quasi au sommet de son génie. Surtout au paroxysme final qu'est cette ultime scène d'adieux et de retrouvailles !

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par CaMelanight 2018-11-29T18:17:25+01:00
Diamant

Certainement l'un de mes livres préféré. Un chef d'œuvre juste parfait. Cette histoire est toute mon enfance et encore aujourd'hui elle continue de me fasciner.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par jauke 2018-09-23T17:33:39+02:00
Or

Très bon roman, une puissante antithèse se vérifie dans les principaux personnages illustrant la fatalité des passions : le Mal, le prêtre Frollo, le Bien, le monstre Quasimodo et la victime, la belle Esméralda.

Un ou deux chapitre un peu lourd, trop de descriptions.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nacera-Aanor 2018-09-18T09:44:13+02:00
Or

Qu'on se le dise : je suis partie avec un mauvais aprioris sur ce livre, Classique oblige. D'autant plus que mes précédentes lectures de Victor Hugo ne m'avaient pas enchantées (Le Dernier jour d'un condamné lu trop jeune et Hernani lu pour les cours alors que j'ai peu d'affinités avec le théâtre). Cependant, comme j'adore la comédie musicale, et notamment le personnage de Frollo que je voulais apprendre à connaître, j'ai fini par retrouver mon exemplaire de Notre Dame de Paris pour le découvrir.

Eh bien, je ne l'ai pas regretté !

Le début, très descriptif, peut rebuter, mais c'est vraiment très intéressant de voir comment Paris était à l'époque. La lecture de ce chef-d'oeuvre de Victor Hugo m'a permis d'en apprendre davantage sur ces personnages que tout le monde connaît très mal. Frollo n'est pas un si grand méchant que ça, Phoebus n'est pas un héros, etc. D'autant plus que beaucoup de personnages ont été évincés des adaptations, ce qui est vraiment dommage et donne une toute autre version d'une histoire tragique pour tous les personnages !

Vraiment, une lecture que je conseille ardemment.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par aureane 2018-08-20T15:22:40+02:00
Argent

Un roman noir mais où l'on ne s'ennuie pas ! Les personnages ne sont pas stéréotypés, même si on pouvait le croire au début...

J'ai juste eu un peu de mal avec Gringoire, pour moi plutôt inutile.

Spoiler(cliquez pour révéler)Ce qui m'a un peu déçu aussi, c'était que dans l'introduction, on m'explique qu'Esmeralda meurt. Un gros spoiler qui m'a empêché de vraiment apprécié Esmeralda...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mavie95 2018-06-07T21:43:02+02:00
Argent

L'histoire, tout le monde la connaît dans sa globalité par les films, le dessin animé, ou la comédie musicale : mais ces oeuvres ne reprennent pas exactement l'histoire, sauf peut^-être la comédie musicale. En tout cas, j'ai découvert le véritable récit avec surprise : force de constater qu'il y a quand même beaucoup d'éléments oubliés et mis de côté par les reprises du livre. L'histoire est intéressante et les ambitions de Victor Hugo aussi. Malgré cela, le style est lourd, on se répète, on en fait des tonnes, mais cela facilite la lecture : on comprend tout de suite et très rapidement les intentions de l'auteur, sa réflexion menée derrière cette histoire qui disant passant est d'une violence inouïe, on parle quand même d'harcèlement et de volonté de meurtre envers une pauvre adolescente orpheline, de même que Quasimodo est persécuté par le peuple juste pour son physique ingrat et ses handicaps. Je ne pensais pas que non plus que le récit allait être ponctué de moments hilarants notamment ceux avec Gringoire, mauvais poète et homme sans sentiment ou avec Phoebus, soleil trompeur, chevalier narcissique qui ne pense qu'aux femmes. il faut quand même lire cette oeuvre pour connaître la véritable histoire de Notre-Dame de Paris, même si la lecture peut en être difficile par la lourdeur du style.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par anmar42 2018-04-17T14:39:07+02:00
Lu aussi

Bon hormis l'écriture pas toujours digeste, ça reste un classique à lire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par NateRiver 2018-04-14T21:13:32+02:00
Argent

Livre monumental aux descriptions parfois trop longues qui ralentissent le récit. Une fin à la fois tragique et magnifique.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lucinda1 2018-03-30T17:34:00+02:00
Diamant

Encore un magnifique roman de Victor Hugo. Ne connaissant que le dessin animé de Disney (bien loin du roman), j'ai été surprise ! Le début est assez long (100 - 150 pages de descriptions de l'époque, du contexte et d'actions sans savoir trop où l'auteur veut nous emmener), mais accrochez-vous et vous ne le regretterez pas !

Personnages profonds et touchants comme dans tous les Hugo. Magnifiques descriptions de Paris et de Notre-Dame. Lecture agréable et fluide. Livre addictif !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Claupy 2018-01-28T06:32:48+01:00
Lu aussi

Notre-Dame de Paris situe une intrigue mélodramatique dans un cadre historique rendu saisissant par la documentation et surtout par l'imagination du romancier. C'est le Paris du XVe siècle, grouillant et coloré, avec sa Cour des Miracles peuplée des figures inquiétantes des truands, et sa cathédrale dont la masse imposante s'anime d'une vie mystérieuse et fantastique. Un véritable chef-d'oeuvre du romantisme !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par M-L-h-p-2-7 2018-01-27T20:17:35+01:00
Lu aussi

N'ayant pas l'habitude de lire ce genre de roman, je m'apprêtais à trouver cela ennuyant, et j'ai finalement été agréablement surprise! J'ai beaucoup aimé la vision qu'à Victor Hugo de Paris, ainsi que celle de Notre Dame. Mais par dessus tout, ce qui m'a le plus plu est en quelque sorte la morale qui en ressort, le fait de ne pas accorder d'importance à l'apparence.

Spoiler(cliquez pour révéler)Quant à la fin, elle a beau être tragique, c'est ce qui la rend encore plus belle.

Afficher en entier

Date de sortie

Notre-Dame de Paris

  • France : 2011-12-29 - Poche (Français)

Activité récente

lhbhb l'ajoute dans sa biblio or
2018-11-29T15:27:29+01:00
Crunch l'ajoute dans sa biblio or
2018-11-15T23:42:48+01:00

Les chiffres

Lecteurs 1785
Commentaires 181
Extraits 97
Evaluations 333
Note globale 8.06 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Quizz terminés récemment

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode