Livres
447 324
Membres
387 660

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Notre-Dame de Paris



Description ajoutée par raph29 2012-05-08T18:23:29+02:00

Résumé

Notre-Dame de Paris, symbole du romantisme, publié en 1831, est un chef-d'oeuvre du roman historique. Victor Hugo (1802-1885), poète à l'imagination puissante, y réinvente le Moyen Age et fait, d'une basilique gothique, une héroïne grandiose, servant de cadre à l'une des plus émouvantes histoires d'amour jamais écrites : celle du bossu Quasimodo, sonneur des cloches de Notre-Dame, pris de passion pour Esmeralda, la danseuse gitane dont la beauté excite la convoitise d'un beau capitaine et d'un archidiacre.

Depuis la parution du roman, en 1831, le succès de Notre-Dame de Paris ne s'est jamais démenti. Les envoûtantes descriptions hugoliennes, de la Cour des Miracles à l'incendie des tours de Notre-Dame, continuent à fasciner un vaste public emporté par le souffle créateur de l'un des plus grands écrivains de tous les temps.

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 817 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par x-Key 2010-12-18T09:57:55+01:00

Oh ! dit le prêtre, jeune fille, aie pitié de moi ! Tu te crois malheureuse, hélas ! Hélas ! Tu ne sais pas ce que c'est que le malheur ! Oh ! aimer une femme ! être prêtre ! être haï ! L'aimer de toutes les fureurs de son âme, sentir qu'on donnerait pour le moindre de ses sourires son sang, ses entrailles, sa renommée, son salut, l'immortalité et l'éternité, cette vie et l'autre ; regretter de ne pas être roi, génie, empereur, archange, dieu, pour lui mettre un plus grand esclave sous les pieds ; l'étreindre nuit et jour de ses rêves et de ses pensées ; et la voir amoureuse d'une livrée de soldat ! et n'avoir à lui offrir qu'une sale soutane de prêtre dont elle aura peur et dégoût ! Etre présent, avec sa jalousie et sa rage, tandis qu'elle prodigue à un misérable fanfaron imbécile des trésors d'amour et de beauté ! Voir ce corps dont la forme vous brûle, ce sein qui a tant de douceur, cette chair palpiter et rougir sous les baisers d'un autre ! Ô ciel ! aimer son pied, son bras, son épaule, songer à ses veines bleues, à sa peau brune, jusqu'à s'en tordre des nuits entières sur le pavé de sa cellule, et voir toutes les caresses qu'on a rêvées pour elle aboutir à la torture ! N'avoir réussi qu'à la coucher sur le lit de cuir ! Oh ! Ce sont là les véritables tenailles de l'enfer ! Oh ! Bienheureux celui qu'on scie entre deux planches et qu'on écartèle à quatre chevaux ! - Sais-tu ce que c'est que ce supplice que vous font subir, durant les longues nuits, vos artères qui bouillonnent, votre coeur qui crève, votre tête qui rompt, vos dents qui mordent vos mains ; tourmenteurs acharnés qui vous retournent sans relâche, comme sur un gril ardent, sur une pensée d'amour, de jalousie et de désespoir ! Jeune fille, grâce ! trêve un moment ! un peu de cendre sur cette braise ! Essuie, je t'en conjure, la sueur qui ruisselle à grosses gouttes de mon front ! Enfant ! Torture-moi d'une main mais caresse moi de l'autre ! Aie pitié, jeune fille ! aie pitié de moi !

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Un chef d'oeuvre de la littérature. Une oeuvre magistrale.

En effet, bien plus qu'un simple roman, ce roman nous propose l'exploration, tout en littérature, du fameux monument qui marqua tant les esprits, Notre Dame.

Les descriptions sont d'une puissance indéniable. Des envolées lyriques nous portent sur les remparts de la cathédrale, nous font danser sur la place au rythme des pas de la Esmeralda, nous emportent dans un moyen-âge qui semble pourtant intemporel de splendeur.

Tout devient fabuleux une fois retranscrit par l'écriture d'un Hugo quasi au sommet de son génie. Surtout au paroxysme final qu'est cette ultime scène d'adieux et de retrouvailles !

Afficher en entier
Diamant

Victor Hugo fait la gloire de la littérature française.

Chaque personnage a un caractère qui lui est propre, et semble révéler toutes les facettes (mêmes les plus noires) de son âme au fur et à mesure que progresse le récit. Hugo nous séduit avec ses descriptions si fines, et nous tient en haleine tout au long de l'oeuvre.

Finalement, le jeu de la fatalité n'aura épargné aucun personnage (hormis Phoebus).

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par SMichel 2019-01-27T13:53:53+01:00
Or

Commenter un monument de la littérature française n'est pas chose aisée. Notre-Dame de Paris est un grand et beau roman d'amour, racontée par Victor Hugo avec le talent qu'on lui connaît: langue magnifique, ouvragée, recherchée, et personnages travaillés dans leur moindre détail: on connaît tout de leurs pensées, de leurs sentiments, et de leurs contradictions. J'avais lu ce roman durant mes études, et je le redécouvre avec bonheur aujourd'hui, même si j'avoue avoir zappé le livre troisième, sur une description de Notre-Dame puis du Paris médiéval qui ne me parlaient pas du tout. Une véritable épopée, dont peu de personnages en sortiront indemnes.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kiriu 2019-01-21T07:39:25+01:00
Diamant

Une histoire cruellement belle, qui aura changé ma vision de la cathédrale à tout jamais. Encore une fois, Hugo m'a fait ressentir toutes les émotions possibles et a donné vie à des personnages inoubliables. Quasimodo et Esmeralda sont les "deux misères extrêmes de la nature et de la société", deux êtres au cœur pur, tous deux issus des bas-fonds, qui deviendront des figures familières des rues de Paris : l'une, magnifique danseuse, l'autre, difforme, hideux, élu pape des fous, sonneur de cloches, et incarnant l'âme de Notre-Dame.

Il y a tant à dire de ce roman... Hugo nous offre un portrait riche de ce Paris médiéval, en passant par la place de la grève, la cour des miracles, et par la majestueuse cathédrale. On en apprend tellement sur les coutumes, le parler populaire, et sur les rapports sociaux du Moyen-Âge.

Des hommes totalement différents vont aimer la douce Esmeralda. Alors que l'amour de Quasimodo ne sera que générosité et sacrifice; celui du quelconque Phoebus ne sera que charnel; Frollo, lui, se rendra prisonnier d'un amour fou, possessif et jaloux. Les magnifiques déclamations de ce prêtre qui s'interdit d'aimer, mais qui se retrouve torturé par ses sentiments, m'ont bouleversée. (Les chapitres "ANATKH" (fatalité) et LASCIATE OGNI SPERANZA, et "Fièvre" sont à lire et à relire!). J'ai été surprise de ne finalement ressentir aucun mépris envers ce prêtre qui devient à la fois victime et bourreau. La fatalité d'un être damné, victime d'un désir d'autant plus fou qu'il est transgression, qui deviendra lui-même la fatalité d'Esmeralda...

Ce roman est bâti sur cette notion de fatalité. Celle de Quasimodo sera de ne connaître qu'humiliation, dédain et dégoût. Tous sont les victimes des lois. Hugo en profite ainsi pour critiquer les pouvoirs ecclésiastiques et judiciaires de l'époque. Il évoque également le symbole des architectures, le chapitre "Ceci tuera cela" ("le livre tuera la cathédrale") annonce que le peuple, en ayant accès au savoir grâce à la diffusion de l'écrit, se libérera de cette fatalité des lois.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par RUCHON 2019-01-19T21:23:30+01:00
Pas apprécié

C'est un écrivain très dur à lire lorsque l'on n'est pas habitué à lire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Amine-27 2018-12-18T16:02:09+01:00
Diamant

great book from victor .

Afficher en entier
Commentaire ajouté par CaMelanight 2018-11-29T18:17:25+01:00
Diamant

Certainement l'un de mes livres préféré. Un chef d'œuvre juste parfait. Cette histoire est toute mon enfance et encore aujourd'hui elle continue de me fasciner.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par jauke 2018-09-23T17:33:39+02:00
Or

Très bon roman, une puissante antithèse se vérifie dans les principaux personnages illustrant la fatalité des passions : le Mal, le prêtre Frollo, le Bien, le monstre Quasimodo et la victime, la belle Esméralda.

Un ou deux chapitre un peu lourd, trop de descriptions.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nacera-Aanor 2018-09-18T09:44:13+02:00
Or

Qu'on se le dise : je suis partie avec un mauvais aprioris sur ce livre, Classique oblige. D'autant plus que mes précédentes lectures de Victor Hugo ne m'avaient pas enchantées (Le Dernier jour d'un condamné lu trop jeune et Hernani lu pour les cours alors que j'ai peu d'affinités avec le théâtre). Cependant, comme j'adore la comédie musicale, et notamment le personnage de Frollo que je voulais apprendre à connaître, j'ai fini par retrouver mon exemplaire de Notre Dame de Paris pour le découvrir.

Eh bien, je ne l'ai pas regretté !

Le début, très descriptif, peut rebuter, mais c'est vraiment très intéressant de voir comment Paris était à l'époque. La lecture de ce chef-d'oeuvre de Victor Hugo m'a permis d'en apprendre davantage sur ces personnages que tout le monde connaît très mal. Frollo n'est pas un si grand méchant que ça, Phoebus n'est pas un héros, etc. D'autant plus que beaucoup de personnages ont été évincés des adaptations, ce qui est vraiment dommage et donne une toute autre version d'une histoire tragique pour tous les personnages !

Vraiment, une lecture que je conseille ardemment.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par aureane 2018-08-20T15:22:40+02:00
Argent

Un roman noir mais où l'on ne s'ennuie pas ! Les personnages ne sont pas stéréotypés, même si on pouvait le croire au début...

J'ai juste eu un peu de mal avec Gringoire, pour moi plutôt inutile.

Spoiler(cliquez pour révéler)Ce qui m'a un peu déçu aussi, c'était que dans l'introduction, on m'explique qu'Esmeralda meurt. Un gros spoiler qui m'a empêché de vraiment apprécié Esmeralda...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mavie95 2018-06-07T21:43:02+02:00
Argent

L'histoire, tout le monde la connaît dans sa globalité par les films, le dessin animé, ou la comédie musicale : mais ces oeuvres ne reprennent pas exactement l'histoire, sauf peut^-être la comédie musicale. En tout cas, j'ai découvert le véritable récit avec surprise : force de constater qu'il y a quand même beaucoup d'éléments oubliés et mis de côté par les reprises du livre. L'histoire est intéressante et les ambitions de Victor Hugo aussi. Malgré cela, le style est lourd, on se répète, on en fait des tonnes, mais cela facilite la lecture : on comprend tout de suite et très rapidement les intentions de l'auteur, sa réflexion menée derrière cette histoire qui disant passant est d'une violence inouïe, on parle quand même d'harcèlement et de volonté de meurtre envers une pauvre adolescente orpheline, de même que Quasimodo est persécuté par le peuple juste pour son physique ingrat et ses handicaps. Je ne pensais pas que non plus que le récit allait être ponctué de moments hilarants notamment ceux avec Gringoire, mauvais poète et homme sans sentiment ou avec Phoebus, soleil trompeur, chevalier narcissique qui ne pense qu'aux femmes. il faut quand même lire cette oeuvre pour connaître la véritable histoire de Notre-Dame de Paris, même si la lecture peut en être difficile par la lourdeur du style.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par anmar42 2018-04-17T14:39:07+02:00
Lu aussi

Bon hormis l'écriture pas toujours digeste, ça reste un classique à lire.

Afficher en entier

Date de sortie

Notre-Dame de Paris

  • France : 2011-12-29 - Poche (Français)

Activité récente

Hiver l'ajoute dans sa biblio or
2019-02-17T21:44:11+01:00

Les chiffres

Lecteurs 1817
Commentaires 184
Extraits 94
Evaluations 340
Note globale 8.06 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Quizz terminés récemment

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode