Livres
388 669
Comms
1 362 556
Membres
277 273

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Prémonitions : Intégrale



Description ajoutée par grenouille62 2010-07-04T13:59:09+02:00

Résumé

Kaitlyn a toujours eu le sentiment d'être une étrangère. C'est une artiste, mais avec quelque chose en plus, tout ce qu'elle dessine finit par se produire. Au lycée, on la prend pour une sorcière...

Quand le dr Zetes l'invite à rejoindre son école réservée à ceux qui ont des capacités psychiques naturelles, Kaitlyn est aux anges. Là-bas, elle fait la connaissance de Rob, un séduisant jeune homme qui a le pouvoir de faire guérir les autres, et de Gabriel, un loup solitaire qui semble l'éviter. En tout cas, parmi les siens, elle peut enfin s'épanouir et travailler sur ses mystérieuses prémonitions.

Jusqu'au jour où une des expériences de Zetes crée un lien télépathique entre Kaithlyn et ses compagnons. Ils vont ainsi se rapprocher pour tenter de démasquer le sombre secret de l'institut.

Kaithlyn devra alors choisir qui croire... et qui aimer.

Afficher en entier

Classement en biblio - 4 037 lecteurs

Or
1 176 lecteurs
PAL
572 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Sweety 2011-06-18T16:41:21+02:00

Kaitlyn ! Kaitlyn, tu m’entends ?

Les pétales tombaient, coulaient comme des larmes.

Kaitlyn ! Je t’en prie, réponds-moi Par pitié, Kaitlyn. Kaitlyn !

Il y avait comme du désespoir dans cette voix. Quelle voix ? À qui s’adressait-elle ?

_Je n’ai pas pu entrer en contact avec toi jusque-là. Il avait installé Frost à côté de moi, elle me touchait sans arrêt. Elle aurait su. Mais, là, je les ai convaincus que je ne cherchais pas, à te parler… S’il te plaît, Kaitlyn, réponds-moi. C’est Gabriel. Soudain lui parvint une autre vision. Une main ensanglantée, qui gouttait vers le sol. Celle de Gabriel, coupée par l’éclat de cristal, chez Marisol. Elle l’avait vue de ses yeux, elle, Kaitlyn. Elle était Kaitlyn. Elle reprenait son identité.

— Gabriel ?

La voix lui revint, à un volume qui la blessa.

— Oui, Kaitlyn, parle-moi.

— Gabriel, c’est vraiment toi ? Je croyais… que tu serais furax. Après ce que j’ai dit… Elle ne savait plus trop ce qu’elle avait dit. Ni même ce que signifiait « dire ».

— Kaitlyn, ne… oublie ça. Tu vas bien ?

Question absurde. Elle n’avait aucun moyen d’y répondre, du moins en parole, aussi envoya-t-elle à travers la fine toile qui les unissait une vision du néant. Rien, le vide, l’absence…

— Arrête ! Pitié, arrête, Kait ! Qu’est-ce que je peux faire ?

Elle sentait ce puits sans fond qui tentait de l’aspirer et rien ne la retenait plus que cette frêle connexion avec Gabriel, telle une lueur dans un tunnel, qui l’empêchait de devenir folle, mais cela ne durerait pas. Il lui fallait davantage de… de…

— Il faut que tu voies et que tu entendes, dit Gabriel.

— Je ne sais même plus ce que ça veut dire.

Elle sentait l’hystérie monter en elle, avaler toute rationalité.

— Je vais te montrer.

— Je vais te montrer.

Et il se mit à lui donner des éléments, avec son esprit. Des images qu’il avait vues, des sons qu’il avait entendus, des souvenirs. Il lui donna tout.

— Tu te souviens du soleil ? Il est chaud et jaune et tellement brillant que tu ne peux pas le regarder. Comme ça. Tu vois ?

Affamée de sensations, elle avait l’impression que cette voix ne lui parvenait plus par télépathie, car il lui rendait également l’ouïe. Dès qu’elle vit l’image, elle s’en souvint. Le soleil.

— Ça fait du bien.

— C’est comme ça qu’il apparaît en été. J’ai grandi à New York et, parfois, en été, ma mère m’emmenait au bord de l’océan… tu te souviens de l’océan ?

Fraîcheur bleu-vert. Sable chaud sous les pieds, sable qui grattait sous le maillot. Vague mousseuse et bruissante, enfants qui glapissaient. L’odeur et le goût du sel. Kaitlyn buvait avidement ces sensations, affamée de nuances et de bruits.

— Encore, encore, s’il te plaît !

— On se baladait sur la jetée, rien qu’elle et moi. Elle m’achetait toujours un hot dog et une glace. Elle n’avait pas beaucoup d’argent parce que mon vieux buvait mais, parfois, elle arrivait à lui faire cracher un dollar pour lui préparer un bon dîner. Et alors elle m’achetait la glace… tu te rap pelles, la glace ?

Crémeuse, ronde, froide. Collante sur le menton. Le goût puissant du chocolat.

— Je me rappelle. Merci, Gabriel.

Il lui en donna encore. Tous ses plus beaux souvenirs, tous les bonheurs qui lui revenaient à l’esprit, les après-midi dorés, les courses en skateboard, tous ces moments passés avec sa mère quand il avait sept ans et qu’il avait attrapé cette fièvre d’où il avait tiré son pouvoir. Tout ce qu’il était, il le lui donna.

Kaitlyn dévorait ces sensations, s’emplissant de la réalité du monde extérieur. Elle avait soif au soleil et le vent la rafraîchissait, et puis montaient la fumée des feuilles qui brûlaient et le goût des bonbons d’Halloween. Et la musique : elle ne s’était pas rendu compte à quel point Gabriel aimait la musique. A quatorze ans, il voulait jouer dans un groupe ; un soir, alors qu’il improvisait avec le batteur, il l’avait retrouvé à terre, la tête entre les mains. Transpercé par l’esprit de Gabriel. Quand il avait voulu l’aider à se relever, le garçon s’était enfui en courant. Une semaine plus tard, Gabriel entrait dans le Centre de recherche psychique de Durham où sa mère et l’assistante sociale espéraient qu’il apprendrait à se contrôler. Quant à son père, le dernier mot qu’il lui avait adressé avait été : « Monstre ! ».

— Mais peu importe, ajouta Gabriel.

Il ne voulait lui communiquer que de bonnes choses, rien de déprimant. Elle sentit qu’il ne voulait pas lui montrer le visage bouffi de son père et ses yeux chassieux, ni lui faire endurer la violence des coups de ceinture.

— C’est bon, dit-elle. Je ne cherche pas à savoir ce que tu ne veux pas me dire, mais ne t’inquiète pas pour moi, je te jure que je ne le raconterai jamais, je suis désolée. Oh, Gabriel, je suis trop désolée, et…

Elle voulait lui dire qu’elle le comprenait maintenant, comme elle n’avait jamais compris personne. Parce qu’elle était avec lui. Pas comme sur la toile, mais beaucoup plus proche que cela.

Il avait abandonné sa carapace pour lui confier son âme.

— Je t’aime, lui dit-elle.

— Je t’aime, Kaitlyn. Je t’ai toujours aimée.

Elle percevait les souvenirs qu’il avait d’elle, de ses prunelles bleu ardoise aux étranges cercles marine, soulignés de longs cils noirs. De sa peau de pêche. Du crépitement de ses cheveux de flamme quand elle les coiffait, soyeux mais pleins d’électricité.

Elle perçut aussi des bribes de ce qu’il avait pensé d’elle, des formules tirées de leur expérience commune. Ce genre de fille pourrait bien se révéler si intéressante qu’elle aurait vite fait de vous entraîner… Une fille qui le défiait, qui pourrait être son égale… Son esprit peuplé de zones bleues et de météores scintillants… Elle était là, mince et droite, telle une princesse médiévale dans l’aube naissante.

— Et puis j’ai cru que tu m’avais trahi, continua-t-il. En fait, tu étais venue me protéger, c’est ça ?

Alors elle se rendit compte qu’il voyait aussi profondément en elle qu’elle en lui. Elle croyait que lui seul se donnait et qu’elle ne faisait que recevoir… mais, évidemment, il avait dû fusionner totalement pour partager sa vie avec elle. Il savait tout, maintenant.

Jusqu’à ce qu’il aborde un sujet qui l’avait tant secouée.

— Jackal Mac a dit… quoi ?

Elle répéta le souvenir en question :

— Il a dit que tu lui avais conseillé de m’essayer. La froide colère de Gabriel emplit l’univers.

— Je n’ai jamais dit ça. En fait, je ne lui ai jamais parlé de toi.

— Je sais, Gabriel.

— Lydia a vu comment tu m’as donné ton énergie pendant le voyage au Canada. Elle a dû le lui raconter…

— Gabriel, oublie.

Sa colère la blessait, l’emplissant d’images de mort, de Jackal Mac en train de cracher des fragments d’os.

— S’il te plaît, raconte-moi des choses agréables.

Il accepta et, toute la nuit, évoqua pour elle de belles musiques, des collines fleuries, l’odeur des crayons taillés, le goût des marshmallows. Et le contact de ses mains, ce qu’elle ressentirait si jamais elle revenait au monde.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Or

On ne voit pas passer les 600 pages, car on s'attache très rapidement aux personnages et c'est avec un réel plaisir que j'ai suivi leur histoire. J'ai beaucoup aimé le personnage de gabriel et son côté sombre, complexe et attachant malgré tout. De même pour l'héroïne qui est entière et vrai. Pareil pour les personnages secondaires même si parfois j'aurais aimé avoir plus de détails quand a leur dons respectifs.

Encore une fois le style L.J. SMITH a fait mouche, même si pour une fois on sort du schéma vampire (ce qui 'est pas plus mal) je ne regrette pas ma lecture et c'est encore une très belle découverte.

Afficher en entier

Effectivement, les personnages ressemblent assez à ceux de la saga de Stephenie Meyer mais il ne faut pas oublier que L.J Smith a écrit Prémonitions ( qui était alors une trilogie ) avant que Fascination ne soit publié.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Maevachr 2017-10-14T22:02:38+02:00
Diamant

Vous avez peur de ce gros pavé qui effraierais n'importe qui? Pas de panique, dès les premières pages on a juste envie de continuer sa lecture indéfiniment.

Ce livre est l'un des premiers que j'ai lu quand j'ai commencé à lire en masse et ma mère me l'avait pris pour que je mette du temps et que j'arrête d'en vouloir des nouveaux. Malheureusement pour elle ce livre m'a tellement plu que je l'avais lu en moins d'une semaine. On s'attache très vite au personnages et à leur personnalité si distincte. Aucun d'eux n'est délaissé au bénéfice d'un ou deux comme c'est souvent le cas, ils ont tous une place importante (même si j'ai mes préférence comme le mystérieux Gabriel). J'étais déjà convaincu par l'auteur puisque les night world était ma première lecture et elle ne m'a pas déçu!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Oce25 2017-08-10T23:42:34+02:00
Diamant

Ce livre est LE livre qui m'a fais aimer la lecture! J'ai été hospitalisée et ma mère me l'a offert pour passer le temps. 600 pages, pour moi qui détestait lire ??? En 2 jours il était fini! LA BLAGUE!

Depuis j'adore lire. C'était une révélation !

L'histoire est exceptionnelle, les personnages extrêmement attachant, on a plus envie de s'arrêter de lire ! Je vous le conseille à tous !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par marylove 2017-07-05T00:00:54+02:00
Or

Ce roman est un vrai coup de cœur. C'est une lecture déroutante, et l'intrigue est présent dès les premiers pages. La lecture est addictive et passionnante, et on s'impatiente pour connaitre la vérité. Je me suis surpris de lire le livre dans peu de temps puisque le livre possède un rythme à vous couper le souffle.

Je vous recommande ce livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par aregnier 2017-06-30T18:30:14+02:00
Or

ce livre est vraiment excellent, l'auteur a choisi un sujet qui me tiens vraiment à cœur, j'adore

Afficher en entier
Commentaire ajouté par leadlcrt 2017-06-26T04:18:31+02:00
Or

On ne peut pas se passer de se livre même pour dormir. Magnifique histoire avec quelques tourments qui rajoute du piquant nottament dans les sentiments de Kaitlyn

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cathchamp 2017-06-11T03:16:48+02:00
Bronze

J'ai aimé le fond de l'histoire, à savoir des étudiants dotés de pouvoir qui se rassemblent dans une même école pour apprendre à les développer, mais je trouve qu'on n'a pas assez exploité certains de leurs pouvoirs, SURTOUT celui de Kaitlyn. Je m'attendais à des progrès de son côté, de voir celui-ci se préciser et qu'elle soit en mesure de prédire des choses plus précisément. De plus, il y avait beaucoup d'histoires parallèles qui ont été si peu développées (ex. : la maison secrète et la confrérie). Bref, j'ai été déçue de la tournure de l'histoire, surtout pour le dernier roman.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Naeana 2017-06-02T21:35:44+02:00
Or

Quand je repense à ce livre, je suis très heureuse d'avoir eu le courage de le lire.

Maintenant ce n'est plus trop le genre de lecture que j'aime lire, mais je trouve qu'il reste magnifique dans le sens où l'histoire nous bascules dans un monde où les personnes avec un talent surnaturel sont cachés. J'adore ce genre d'histoire et ce livre de L.J. Smith reste l'un des meilleures.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par liseur 2017-05-15T11:51:32+02:00
Diamant

Jamais de ma vie je ne penser que je lirer un livre aussi gros et pourtant il y a un début a tout , se livre a été mon premier livre je n arriverais pas a vous décrire toute les émotions que j vais ressentie lors de ma lecture mais laisser moi vous dire que si un jour vous vous sentez mal liser se livre il vous transporter dans un monde ou les émotions de la vie de tout les jours ne pourront vous suivre

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Maximousse24 2017-05-05T22:56:57+02:00
Bronze

Globalement c'est une bonne lecture, mais je pense que la trame n'a pas été assez exploitée. Vous aurez ici une chronique plus complètes :

https://melimelodelectures.jimdo.com/2017/05/05/pr%C3%A9monitions-int%C3%A9grale-l-j-smith/

L'Intégrale se lit d'une traite tant elle paraît "vide", on passe d'un tome au suivant en ayant l'impression qu'il ne s'est quasiment rien passé. Pour moi, il y a deux possibilités : un seul tome à la place des trois actuels, ou trois tomes beaucoup plus développés. Il y a matière à le faire en plus car les idées sont très bonnes et j'attendais beaucoup à chaque nouvel élément perturbateur : malheureusement, les complots, les mystères retombent quelques pages après avoir été soulevés...

Donc c'est une lecture rapide et sympathique, mais il ne faut pas s'attendre à beaucoup de contenu.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par carolannberube1 2017-04-25T21:14:00+02:00
Argent

Je me souviens avoir beaucoup aimé ce roman. Il me donne d'ailleurs l'envie de le relire prochainement.

Afficher en entier

Dates de sortie

Prémonitions : Intégrale

  • France : 2012-06-07 - Poche (Français)
  • Canada : 2010-06-14 (Français)
  • USA : 1998-12-01 (English)

Activité récente

Distinctions de ce livre

Les chiffres

Lecteurs 4 037
Commentaires 864
Extraits 46
Evaluations 1059
Note globale 8.54 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Titres alternatifs

  • Prémonitions, Intégrale - Français
  • Dark Visions : Omnibus - Anglais