Livres
549 583
Membres
589 432

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Sur la plage de Chesil



Description ajoutée par Aline-100 2020-01-23T14:02:30+01:00

Résumé

A novel of remarkable depth and poignancy from one of the most acclaimed writers of our time.

It is July 1962. Florence is a talented musician who dreams of a career on the concert stage and of the perfect life she will create with Edward, an earnest young history student at University College of London, who unexpectedly wooed and won her heart. Newly married that morning, both virgins, Edward and Florence arrive at a hotel on the Dorset coast. At dinner in their rooms they struggle to suppress their worries about the wedding night to come. Edward, eager for rapture, frets over Florence’s response to his advances and nurses a private fear of failure, while Florence’s anxieties run deeper: she is overcome by sheer disgust at the idea of physical contact, but dreads disappointing her husband when they finally lie down together in the honeymoon suite.

Ian McEwan has caught with understanding and compassion the innocence of Edward and Florence at a time when marriage was presumed to be the outward sign of maturity and independence. On Chesil Beach is another masterwork from McEwan—a story of lives transformed by a gesture not made or a word not spoken.

Afficher en entier

Classement en biblio - 85 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par bioki 2011-11-14T19:15:27+01:00

Voilà comment on peut radicalement changer le cours d’une vie : en ne faisant rien.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Or

Que d'émotion à lire ce livre qui rend bien la situation des jeunes filles de l'époque confrontées du jour au lendemain (au soir de leur mariage) à une sexualité permisive, qui leur avait été strictement interdite de part leur éducation judéo-chrétienne ou autre.

Afficher en entier
Bronze

Belle écriture.

On entre dans la psychologie des personnages qui sont bien décrits par l'auteur.

Le livre raconte uniquement cette nuit de noces, ce moment charnière où le couple va se créer et s'affirmer,

Alors qu'ici tout va basculer et exacerber les sentiments, les choix des deux jeunes mariés.

Cela parle de peur, de communication dans le couple, d'amour, de choix décisifs, du désir d'être soi et de s'affirmer et aussi de courage.

A la fin, on est soulagé que ce couple s'arrête.

Bien aimé ce livre et m'a donné envie de lire d'autres de cet auteur.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Aline-100 2021-03-19T17:32:33+01:00
Bronze

On Chesil Beach met en scène deux jeunes gens dont le gros problème est l'absence de communication. A leur époque (1962), il est encore inconvenant, même pour un couple, de parler de sexe.

Mais leur manque de conversation n'a pas seulement trait à leurs futures relations sexuelles. Tout au long du roman, ces deux jeunes gens donnent l'impression de ne jamais se parler. le mariage a été célébré parce que c'était la suite logique de leur relation et parce qu'Edward pensait que seule cette union pourrait vaincre les réticences et la timidité de Florence lorsqu'ils flirtent ensemble. Mais la décision de devenir un couple ne semble pas être mûrement réfléchie.

Ils ne sont pas non plus sur la même longueur d'onde lors de l'attente de leur nuit de noces. Florence est effrayée et dégoûtée par ce qu'elle sait des relations sexuelles (elle a lu un livre sur le sujet), mais, au lieu de le faire comprendre à Edward, elle se comporte de telle façon qu'il finit par croire qu'elle partage son impatience et son excitation.

Trop jeunes et trop naïfs pour se marier, encore trop pleins de projets et de rêves professionnels, ces deux jeunes adultes illustrent donc le gâchis auquel le manque de communication dans un couple peut donner lieu. Et malgré l'insistance avec laquelle McEwan souligne que ces deux-là s'aiment, ce n'est pas l'impression qu'ils donnent. Leurs "Je t'aime" semblent creux et vides de tout sentiment, presque hypocrites, en fait. Comme s'ils étaient en couple pour construire autre chose qu'une vie à deux mais que cette autre chose ne se réalise jamais.

Du pur McEwan, magnifique et tragique à la fois, avec des personnages très développés sur le plan psychologique.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par deslivresetmaude 2021-01-14T11:55:50+01:00
Or

Nous sommes en 1962 en Grande-Bretagne. Ils viennent de se marier, commence leur nuit de noces…

A la lecture de ce livre j’ai été prise entre deux sentiments, l’envie de rire et l’envie de bousculer les deux protagonistes.

Un jeune couple vient de se marier, nous les retrouvons dans leur chambre d’hôtel. Il y a le « protocole » du repas, la gène, l’impatience de l’un, l’appréhension de l’autre. Tout en se parlant à peine. On ressent leur fébrilité, leur anxiété, à l’approche de ce qui devrait logiquement arriver, de l’inévitable sensé changer le statut de ces deux jeunes gens encore vierges. Cela crée un suspens, ce que je trouve plutôt drôle pour une histoire de nuit de noces. Les pensées présentes des protagonistes sont entrecoupées par l’histoire de leur couple, la rencontre, la vie du couple, ne faisant qu’augmenter la tension, l’impatience. Comment le récit d’une nuit de noce devient un huis-clos oppressant.

Le repas terminé, le jeune couple passe finalement dans la partie nuit. Leur gaucherie est touchante. Et la suite totalement inattendue. Drôle dans un premier temps et puis, on a envie de leur crier : « mais enfin parlez, vous n’en serez pas moins ridicule ». Vous l’aurez compris cette lecture ne laisse pas insensible parce qu’elle est troublante de réalité, cette époque a vraiment existé, existe encore? Une époque de mariage sans en connaître la nature, de mariage arrangé, une époque sans éducation sexuelle, une époque pas si lointaine que ça… Il ne faut pas non plus en faire une généralité, tout le monde n’a pas été aussi peu informé, mais j’ai aimé le jusqu’au-boutisme de l’histoire, jusqu’où peut-on aller à cause de quiproquos, de malentendus, de non-dits. Le bonheur était à bout de main, de mots! Il y a des silences qu’il faut garder et d’autres non.

A lire. Texte court, sensible et sensuel.

Retrouvez l'ensemble de mes chroniques sur https://deslivresetmaude.wordpress.com/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Hermagreentea 2020-06-25T16:16:10+02:00
Argent

Je propose de renommer ce livre "Tout faire pour rater une relation". Honnêtement, l'ambiance du livre est étouffante, pesante , autant que le manque de communication d'Edward et Florence.

La plume de l'auteur est fluide et réfléchie. Nous sommes embarqués dans une alternation de point de vu et un enchainement de flashback. On peut alors se rendre compte à quel point autant Florence qu'Edward ne comprend pas ce qui est entrain d'arriver et ce que pense l'autre. Ainsi ils interprètent et méprennent les actions de l'autre les menant petit à petit au bord du précipice..

Afficher en entier
Commentaire ajouté par misssbrown 2020-05-01T18:39:18+02:00
Argent

Un récit brillamment exécuté sous sa forme stylistique, c'est indéniable.

En revanche, la lourdeur du sujet, ainsi que les personnages aussi froids, qu'antipathiques font de ce roman une oeuvre indigeste et suscite le malaise.

C'est pesant, et on redoute l'issue inévitable, que l'on devine aisément comme ses acteurs, planant comme une ombre toute au long de cette lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par francesca21 2020-02-10T11:25:37+01:00
Argent

Une nuit de noces ratée, voilà ce que nous raconte l'auteur dans cet ouvrage. Edward et Florence, jeunes anglais vivant dans l'Angleterre des années 60 à la morale très corsetée, bien qu'amoureux mais très ignorants des choses du sexe, vont détruire leur mariage par leur manque de communication, leurs peurs, leur non-dits. On entre tour à tour dans la psychologie de chacun des partenaires dont les sentiments et les hésitations sont décrits avec beaucoup de finesse et font de ce récit une lecture très agréable.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par doubleH 2018-09-05T21:17:32+02:00
Diamant

Ce n'était pas mon genre de lecture de prédilection et pourtant j'ai adoré.

Lisez le début et vous aurez un portrait psychologique des deux jeunes époux dressés avec talent. Lisez la fin et vous serez ému aux larmes par cette romance qui aborde des notions novatrices et trop souvent tues.

L'alternance rapide entre le point de vue du jeune marié et de la jeune épouse permet d'avoir le ressenti de chacun sur la même scène. Ainsi elle nous est dépeint dans sa globalité et même si ça peut paraître un peu lent, c'est très bien fait et donne un sentiment de contemplation. On sent également monter les éléments qui vont mener au "drame".

L'auteur remonte même jusque dans la jeunesse des personnages pour dresser leur portrait. Petit à petit, l'héroïne s'enlise et chacun de ses gestes tendent à augmenter la tension alors que le mari est brûlant de désir mais anxieux de ne pas être le meilleur pour cette première fois à tous les deux. Le parallèle entre ce désir et le dégoût de sa femme pour le sexe accompagné de son amour pour son époux est intéressant.

J'ai hâte de voir le film ainsi que l'interprétation de Saoirse Ronan du personnage féminin.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par tata33 2018-08-08T09:51:36+02:00
Bronze

Été = plage = lecture...

« Sur la plage de Chesil » est un court roman de l’écrivain anglais, Ian McEwan. Ici, il nous raconte l’histoire de deux jeunes mariés, Edward et Florence, qui ont du mal à exprimer leurs sentiments et leurs craintes. Cela se déroule dans les années 60 , en Angleterre, avant la révolution sexuelle. Au cours de ma lecture, j’ai découvert en parallèle leur passé, leur rencontre et leur futur. C’est une histoire toute simple qui nous expose l’importance du dialogue au sein d’un couple.

Le début est un peu lent et la fin poignante mais bâclée. L’écriture de Ian McEwan est tellement sublime et fluide, que nous ne pouvons que continuer la lecture. C’est une histoire sans rebondissement, sans péripétie sur la vie d’un couple, sur ses craintes et ses espoirs. Comme quoi les choses simples peuvent être aussi les plus belles.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par einoha 2018-07-21T11:40:15+02:00
Bronze

Un roman un peu étrange sur les frustrations, les difficultés et les non-dits d’un jeune couple dans les années 60 en Angleterre. Le style de l’auteur demeure néanmoins fluide et agréable.

Intéressant mais pas inoubliable !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par fanfan50 2016-08-07T09:41:04+02:00
Diamant

Premier roman lu de cet auteur. Une découverte. Il écrit à la manière de Virginia Woolf. Pour un auteur moderne, c'est un style assez ampoulé, assez vieillot sans beaucoup de dialogues et dénué d'humour mais qui se lit vite.

Un jeune couple qui se marie sans avoir consommé au préalable et qui se trouve englué dans tout un tas de difficultés d'ordre uniquement sexuel.

Lire cela à notre époque, c'est très étrange car la révolution sexuelle a eu lieu et depuis la pilule et la libération prônée par les hippies, les jeunes n'ont plus ces cas de conscience avant d'aborder l'autre.

Faire un roman que sur cela, c'est un sacré deal et j'espère que cet écrivain a su toucher ses lecteurs car moi, je n'ai pas forcément envie de lire d'autres oeuvres de lui. Un peu trop nombriliste à mon goût.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par fanfan50 2016-08-07T09:32:01+02:00
Diamant

En contrepartie, il apporta à Oxford un choix de disques à lui dont il souhaitait qu'elle apprenne à les aimer. Assise dans une parfaite immobilité, elle écouta patiemment Chuck Berry, les yeux fermés, avec une concentration excessive. Il redoutait qu'elle déteste Roll Over Beethoven, mais elle trouva la chanson désopilante. Il lui passa des versions "maladroites, et néanmoins honorables" d'autres titres de Chuck Berry interprétés par les Beatles et par les Rolling Stones. Elle s'efforça de trouver un commentaire élogieux pour chacun, mais devant son insistance sur leur caractère "rythmé", "exubérant" ou "spontané", il devina que c'était surtout pour ne pas le froisser. Lorsqu'il suggéra qu'elle ne "comprenait" pas vraiment le rock et qu'elle n'était pas obligée de continuer à se forcer, elle avoua ne pas supporter la batterie. Avec des mélodies aussi élémentaires, à quatre temps pour l'essentiel, pourquoi ce besoin de battre sans cesse la mesure, comme par des coups frappés sur une enclume ? A quoi cela servait-il, puisqu'il y avait déjà une basse, et souvent un piano ? Si les musiciens avaient besoin d'entendre le rythme, pourquoi n'utilisaient-ils pas un métronome ? Tant qu'on y était, pourquoi le Quatuor Ennismore n'engagerait-il un batteur ? Edward l'embrassa en déclarant qu'elle était la personne la plus conformiste de tout le monde occidental.

"Mais ça ne t'empêche pas de m'aimer, répliqua-t-elle.

- C'est même pour ça que je t'aime."

Afficher en entier

Prix littéraire

  • Finaliste Prix Booker 2007 Finaliste
    Prix Booker 2007

Date de sortie

Sur la plage de Chesil

  • France : 2010-01-21 - Poche (Français)

Activité récente

Titres alternatifs

  • On Chesil Beach - Anglais

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 85
Commentaires 20
extraits 26
Evaluations 29
Note globale 7.31 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode