Livres
472 401
Membres
444 858

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Anita Blake, Tome 25 : Mort écarlate



Description ajoutée par Pingu-chan 2017-03-10T21:18:39+01:00

Résumé

L’amour déplace les montagnes, mais la haine fonctionne aussi.

Damian est le serviteur d’Anita, mais c’est aussi son amant et son ami. Aussi, lorsque la vampire qui l’a créé le soumet aux pires tortures, Anita est prête à tout pour le sauver, y compris embarquer pour la terre la plus inhospitalière qui soit pour une nécromancienne et un vampire : l’Irlande. L’une des plus grandes maîtresses vampires de l’Histoire, son ennemie a fait trembler l’humanité sous les noms de Moroven, Nemhain ou M’Lady. Heureusement, Anita a son propre atout à jouer : à ses côtés se trouve Edward, l’homme que l’on surnomme la Mort…

Afficher en entier

Classement en biblio - 410 lecteurs

Extrait

L’inspecteur Rachel Sheridan était grande et mince, avec des cheveux presque noirs, raides et brillants, qui tombaient sur ses épaules. Elle avait recourbé les extrémités avec un fer à friser, ou peut-être des bigoudis. Mes cheveux sont tellement bouclés que je n'utilise ni l'un ni l'autre, mais, quoi qu'elle ait fait, ça lui allait bien. Elle réussissait à être à la fois pâle et mate, comme quelqu'un qui bronzerait si elle prenait suffisamment le soleil. Son chemisier blanc faisait peut-être paraître son visage plus sombre. Son tailleur-pantalon noir était un peu trop grand pour elle, comme si elle avait perdu du poids récemment.

Elle avait un visage doux et triangulaire, avec une ossature aussi délicate que celle de ses mains. Une elfe, aurais-je dit, même si elle devait me dépasser d'au moins douze centimètres : malgré sa grande taille, elle avait l'air fragile et ravissante. Si elle avait eu un peu plus de courbes, je l'aurais qualifiée de belle. J'aurais bien voulu savoir si sa minceur était naturelle ou si elle s'affamait. Dans le premier cas, on pouvait discuter. Dans le second, je n'ai pas de patience avec les femmes qui mangent de la laitue sans sauce pour conserver une mystérieuse taille parfaite.

Elle nous laissa entrer juste assez pour nous mettre à l'abri de la pluie, puis nous arrêta parce que notre groupe comprenait quatre personnes de plus que ce qu'elle attendait.

— Contente de vous voir, Ted et marshal Blake. Je serai ravie de bénéficier de votre expertise aujourd'hui, mais je ne connais pas ces autres gens.

Nous fîmes des présentations rapides. Sheridan ne put même pas nous serrer la main parce qu'elle portait toujours les gants en latex avec lesquels elle venait de traverser la scène de crime. Elle avait également de petits bottillons en plastique par-dessus ses chaussures. Elle gratifia Ted d'un sourire un peu trop chaleureux, et dédia plus ou moins le même à Nicky et à Dem. Nous avons tous un type et apparemment, celui de Sheridan, c'était les blonds aux yeux bleus. Elle ne manquait pas de professionnalisme, mais je voyais bien qu'ils lui plaisaient plus que Jake et Kaazim.

Je notai cette information dans un coin pour plus tard ; je ne voulais pas qu'elle perde trop de temps à flirter avec des mecs déjà pris. Je me suis attiré l'inimitié d'une inspectrice de St. Louis qui m'en veut toujours d'avoir « prétendu » que Nathaniel n'était pas mon petit ami et de l'avoir laissée se ridiculiser avec lui. Je ne comprendrai jamais les femmes.

Sheridan nous désigna la boîte de gants.

— Même si vous n'avez pas tous le droit de visiter la scène de crime, je ne veux pas perdre de temps à éliminer vos empreintes plus tard.

Aucun de nous ne discuta ; nous nous contentâmes d'enfiler des bottillons en plastique et des gants en latex. Ainsi, nous ne risquerions pas de détruire des preuves, ou encore d'envoyer les techniciens sur une fausse piste en introduisant des éléments extérieurs sur la scène de crime.

Un homme de haute taille, encore plus grand que Dem, entra dans la pièce. Il était presque complètement chauve, avec juste une couronne de cheveux bruns coupés très court. Il portait une veste à carreaux gris discrets, un pantalon gris uni, la chemise blanche standard qu'arborent tous les inspecteurs aux Etats-Unis et qui, ici, était coupée en deux par une cravate presque assortie à sa veste. Autrefois, j'aurais dit assortie tout court, mais je sors avec Jean-Claude et Nathaniel depuis trop longtemps. Je deviens difficile.

— Forrester, c'est bien que vous soyez là. Vous aussi, marshal Blake.

Lui aussi portait des gants, donc lui non plus ne nous serra pas la main. Sheridan nous le présenta : c'était le superintendant Pearson. Il jeta un coup d'œil à la ronde.

— Et qui sont ces messieurs ?

Ce n'était pas leur nom qu'il voulait connaître. Il voulait savoir à quoi ils serviraient sur sa scène de crime. En quoi pourraient-ils aider l'enquête ? Nicky, Dem, Kaazim et Jake gardèrent le silence, nous laissant à Edward et à moi le soin de répondre. Eux non plus ne savaient sans doute pas quoi dire.

— Tout dépend du genre de scène dont il s'agit. Chacun d'eux a sa spécialité, déclara Edward.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Or

Comme d'habitude, énormément de détails, tellement que je me suis souvent perdue : une question et 15 pages plus loin la réponse (c'était quoi la question ?), une action se passe le matin et 15 pages plus loin on a l'impression d'avoir passé un mois et non on est toujours le même matin de la même journée...

Sinon, il y a Edward, qui dit Edward dit plus d'action, sauf dans ce tome en fait, c'est ballot.

Très contente de trouver un autre Nathaniel, mais pas du tout de Mika.

Toute l'action, l'apogée du livre se trouvent dans les 4 dernières pages. Ce n'est pas rapide, c'est au-delà et du coup invraisemblable, Damian arrive d'un coup, comment ? Idem avec Edward, Nolan et la Cie. Pourquoi faire un livre avec autant de pages, des descriptions à n'en plus finir pour ensuite tout boucler en 4 pages ? Dommage, surtout sachant que le dernier c'était fini de la même façon, doit-on lire que les dernières pages du livre dorénavant ?

Ce n'est pas le meilleur, pas le pire non plus.

(classé en or pour être avec la série)

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Diamant

J'ai trouvé le début de ce tome trèès long.

Arrivée sur les lieux du crime, l'histoire est devenue un peu plus intéressante mais l'action même ne se déroule que dans les dernières pages et elle est vraiment bâclée. Il y a beaucoup trop de détails sur les relations entre Anita et les gens qui l'entourent et beaucoup moins sur l'enquête. Et c'est vraiment dommage , j'appréciais beaucoup plus les premiers tomes où les enquêtes et l'action avaient une place primordiale. J'espere vraiment que le tome suivant sera meilleur que celui-ci.

(Classé en argent pour être avec la série)

Afficher en entier
Or

Un tome vraiment excellent et qui nous fait traverser bien des émotions ! J'avoue qu'à certains moments j'étais une vraie boule de nerfs, tellement j'étais stressée, vu la situation que traversait Anita! Whaouh,ce fut quelque chose! On passe du rire aux larmes avec celui-ci, littéralement. J'avoue que je commence à ralentir la lecture de cette saga, car je sais qu'après ce tome il n'y en a plus qu'un et ça fera du mal de devoir dire au revoir à Anita! Il faudra attendre un bout de temps avant la suite…

En tout cas, j'ai adoré ce vingt cinquième tome qui fut très bien et avec lequel j'ai passé de très très bons moments… (soupir)

Afficher en entier
Or

Une finale comme je les aime, mais là était toute l'action. J'adore toujours la série de Anita Blake, mais la longueur du début est franchement trop longue (désolée du pléonasme). La scène qui m'a le plus agacée au tout début est celle où ils sont couverts de sang; s.v.p. je veux me laver! J'ai aussi beaucoup aimé la nouvelle personnalité de Nathaniel qui cadre vraiment mieux avec la personnalité de Anita.

Afficher en entier
Lu aussi

Plus jamais je n'achèterai du Laurell Hamilton. Très décu

Afficher en entier
Or

Classé en liste Or pour la série

Le résumé me laisse vraiment perplexe.

Je m'attendais à une histoire palpitante, avec Edward présent, sur les terre de légende de l'Irlande. Mais avec un livre de près de 600 page, il faut attendre la page 350 pour qu'ils prennent enfin l'avion pour l'Irlande. Et là, aucune légende... Le peu d'action présent est ralenti par des description à n'en plus finir... et Edward est quasiment inexistant !

Les nouveaux personnages sont étranges. Assez superficiel... Il y a une profusion de détails physiques rébarbatifs mais très peu de profondeur.

L'intrigue est convenue... sans originalité.

Plusieurs questions se posent au cours de l'histoire... sans aucune réponse ! Spoiler(cliquez pour révéler)(l'ascendance de Nathaniel, la jeunesse d'Edward, les pouvoirs et l'histoire des feys, ...)

Sachant que cette auteur est capable de bien mieux, je me demande encore une fois si je vais prendre la peine de lire la suite...

Déçue

Afficher en entier
Diamant

On revient petit à petit aux premiers tomes avec des nouveautés dans les traits de caractères de certains personnages qui soit s'affirment enfin en imposant ce qu'ils voudraient soit montrent des traits un peu plus humains en montrant certaines faiblesses ou se laissent surprendre par d'autres personnages. Les deux exemples qui me viennent à l'esprit incarnant l'un ou l'autre sont Nathaniel et Jean-Claude : le premier devient un personnage principal, et non plus secondaire, on le voit par sa présence presque systématique dans chaque tome mais aussi dans son affirmation dans les dialogues et les scènes de prises de décision où sa parole n'est plus simplement dans un statut de conseil mais de participation dans la prise de décision ; le second se montre de plus en plus "normal", il n'est plus seulement l'homme avec une volonté assurée, égocentrique mais se laisse surprendre par les autres, se laisse guider aussi et accepte l'aide qu'on lui propose, il reconnaît d'ailleurs certaines de ses faiblesses, surtout émotionnelles, ce qui je trouve est une vraie évolution.

C'est un tome particulier à mon avis : on retrouve pas mal de personnages qui étaient restés sur le banc des remplaçants pendant une très longue période, les personnages prennent conscience de leur propre évolution, on change d'échelle politique de national, on se dirige sur une échelle internationale avec la prise de conscience des conséquences de leurs actions politiques (fallait y réfléchir avant j'ai envie de dire).

On se laisse aussi porter aussi par l'exploration de nouvelles mythologies : ici irlandaises, avec son folklore. Cela change des simples vampires, métamorphes et personnes ayant des capacités surnaturelles diverses. Là nous voyageons et découvrons de nouvelles créatures, de nouvelles capacités et les comparaisons avec ce que, nous lecteurs, connaissions déjà. c'est en cela que nous revenons aux débuts des aventures d'Anita Blake, où on croisait des goules, des esprits mais des farfadets étaient évoqués ou autres créatures un peu plus folkloriques.

On revient aussi à une enquête : très longue, beaucoup de blabla, une fixation sur les rides de front de certains enquêteurs, Anita qui cherche à savoir qui sort avec qui, une certaine lenteur, mais une volonté de résoudre les enquêtes, des moments de véritables recherches d'investigation et de réflexions d'Anita (elle est marshall avant tout) sans intervention ou peu de ses compagnons (on notera que s'il y a intervention c'est en cas de perturbation).

Mais déception : une fin bâclée, pas forcément compréhensible, j'avoue ne pas avoir compris où se passait l'action ni qui faisait quoi, avec des personnages évoqués une unique fois jouant un rôle tout à coup important, des nouvelles capacités absolument pas développés et un prologue bâclée alors que cela annonce de gros changements dans l'organisation intime : on a droit à des annonces qui me semblent vraiment importantes et pourtant elles ne durent qu'une seule ligne.

Je suis donc mitigée sur ce tome mais mon optimisme est de retour : certes on a encore des longueurs et les mêmes défauts, mais ce tome marque une volonté d'évolution avec la disparition ou l'apparition de certains personnages, une nouvelle hiérarchie dans la pyramide des relations, et surtout une nouvelle Anita. Celle-ci rompt complètement avec celle du début qui à 24 ans ne pensait qu'au boulot et qui ici, affirme quelque chose qui pourtant lui avait coûté sa relation avec Richard.

Il faut donc être quand même positif avec ce tome : on sait tous qu'il y a de gros défauts et il y en aura encore mais certains détails sont marquants et me font espérer de nouvelles informations sur le monde d'Anita Blake : de nouvelles créatures, de nouvelles relations mais sans nouveaux personnages, une nouvelle perspective politique, et surtout une Anita qui a décidé de réaliser les étapes traditionnelles de toutes vies malgré la sienne qui est compliquée. Espérons que la suite continue dans cette évolution certes un peu lente mais c'est aussi le style de l'auteur.

Afficher en entier
Or

Bon roman. Dans celui-ci c'est Nathaniel qui sort un lapin de son chapeau.

Bonne histoire, du mystère et du suspense. Quelques scènes érotiques, bien entendu.

Afficher en entier
Argent

J'ai adoré ce tome. Il y a moins de sexe. Mais trop de parlote au début. Puis quand ils arrivent a Dublin tous s'enchaine trop vite et la bataille final trop trop rapide. Spoiler(cliquez pour révéler)La mort de Domino grr je l'aimais bien moi. Et edward fait juste figurant dans ce tome

Afficher en entier
Or

Un tome qui est un peu mieux que les précédents qui avaient une tendance à s’essouffler.

A lire pour passer un bon moment

Afficher en entier
Lu aussi

Je suis vraiment déçue par ce tome. J'adore vraiment cette série, et je pense que je la suivrais jusqu'au bout à cause des premiers tomes, mais j'ai l'impression que la série s'essouffle un peu. Ce tome m'avait tout l'air d'être un tome remplit d'action, un tome avec Edward quoi ! Et en fait, l'action est bêtement répartie sur les derniers chapitres, sans rien avant... Il ne se passe pour ainsi dire pas grand chose jusqu'à la fin, qui du coup en devient baclée, avec des personnages qui apparaissent de nulle part pour sauver tout le monde, sans autre explication, et même pas un petit compte rendu dans le dernier chapitre (sérieusement, d'où sort Edward à la fin ? Je crois qu'on ne le saura jamais, et je trouve ce genre d'inexactitude très agaçante...)

Les passages du début sont très bien, le problème n'est pas les descriptions ou la débauche de sentiments, qui je crois en énerve certains, mais j'attendais plus d'originalité et de magie d'un récit qui se passe en Irlande, alors que c'est la première fois qu'Anita vient en Europe... L'idée de départ était très bonne pourtant, et je trouve que l'autrice ne l'a vraiment pas exploitée à son plein potentiel...

Afficher en entier

Dates de sortie

Anita Blake, Tome 25 : Mort écarlate

  • France : 2017-05-17 (Français)
  • France : 2017-09-22 - Poche (Français)
  • Canada : 2017-07-05 (Français)
  • Canada : 2017-10-18 - Poche (Français)
  • USA : 2016-10-11 (English)

Activité récente

oliwix l'ajoute dans sa biblio or
2019-10-12T21:30:35+02:00
Yllenna l'ajoute dans sa biblio or
2019-09-24T23:12:47+02:00
Kergan le place en liste or
2019-07-29T15:25:17+02:00
sxtn le place en liste or
2019-07-14T14:57:16+02:00

Titres alternatifs

  • Crimson Death (Anita Blake #25) - Anglais
  • Anita Blake #25 : Vérvörös végzet - Hongrois

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 410
Commentaires 41
Extraits 3
Evaluations 104
Note globale 7.85 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode