Livres
377 596
Comms
1 315 001
Membres
260 378

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Envoûtement, Tome 1 : Envoûtement



Description ajoutée par Gwendoline 2011-04-22T06:17:40+02:00

Résumé

Zara collectionne les phobies et les angoisses, comme les autres jeunes filles de son âge collectionnent les bâtons de rouge à lèvres. La vie n'a pas été tendre avec elle et sa mère, incapable de s'occuper d'elle, vient de l'envoyer vivre chez sa grand-mère. Zara espère pouvoir y vivre en sécurité, loin de ses peurs. Pourtant, les froides forêts de la région n'ont rien de rassurant, et d'étranges aventures attendent la jeune fille... Qui est ce garçon qui la suit partout et semble si maléfique ? Heureusement, Nick, un élève de sa classe, veille sur elle, et sa beauté ténébreuse n'est pas le moindre de ses atouts... Mais n'a-t-il pas, lui aussi, de lourds secrets ? Zara ne va pas tarder à découvrir que le danger se cache derrière les apparences... Et que les humains ne sont pas ceux que l'on imagine !

Afficher en entier

Classement en biblio - 2 971 lecteurs

Or
856 lecteurs
PAL
588 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par stella67 2010-11-27T12:20:51+01:00

Pendant tout le parcours, Nick reste un pas ou deux derrière moi et ça me rend dingue, comme si je n'étais pas suffisamment bonne pour qu'il coure à côté de moi.

- Tu es obligé de rester derrière ? finis-je par lui demander en attaquant une colline qui traverse la forêt.

- Ça t'embête ?

- Ouais.

- Je te promets, je ne te mate pas les fesses.

Je m'arrête. Il me bouscule et nous tombons à la renverse. Je tends les bras pour me réceptionner, mais c'est inutile ; il enveloppe ma cage thoracique de son bras droit et tombe de telle sorte qu'il amortit ma chute. Je suis au-dessus de lui et, pendant une seconde, son bras reste contre moi. Quand il le retire, je me relève et Nick se lève en regardant autour de lui, essayant de comprendre ce qui s'est passé.

- Qu'est ce que tu fabriques ? aboie-t-il

- Je te mate les fesses, dis-je pour le taquiner.

Puis je m'élance, le laissant derrière moi, jusqu'au champ où le coach peut me donner mon temps et le signal du retour à la maison.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Argent

Sympa. Je trouve pas ca très malin d'avoir fait la comparaison avec Twilight sur la couverture parce que cette histoire est bien différente de Twilight et que les filles (ou les garçons, bien que ca me paraisse peu probable) qui ont marre des histoires de vampires ou les anti-Twilight risqueraient d'être dégoutées et de rater un roman pas si mal!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lylii
Or

vraiment très belle histoire. Ne pas hésiter. le Lire. Il y a de l'amour , l'action. Mais rien a voir avec Twilight. Carrie Jones a son style bien à elle.

Afficher en entier

Commentaires récents

Ajouter votre commentaire

Commentaire ajouté par ptitflora92 2017-07-19T11:50:20+02:00
Bronze

6 ans d'écart entre ma première lecture et la seconde et le livre perd une place (argent -> bronze). J'ai pas aimé, c'est pas vraiment mauvais mais j'ai pas accroché aux personnages ce qui est très embêtant pour pouvoir vraiment rentrer dans l'histoire, je trouve que le groupe se forme trop vite, ils se connaissent à peine qu'ils se parlent déjà de théorie sur l'existence des lutins, parce que c'est normal tout le monde fait ça sans hésité avec un inconnu. Ensuite cette obsession pour l'héroïsme, pour le bien absolu comme si le monde était noir ou blanc oublié le gris. Le rythme des dialogues est pas bon ou c'est moi qui ai manqué des phrases. Le méchant n'est pas franchement flippant. Et puis Zara ce fiche de nous à la fin?

Spoiler(cliquez pour révéler)
elle se laisse capturer récupère Jay et en passant devant le roi et ses sujets lui dit "en fait je reste pas ici on s'en va" elle a cru quoi exactement? que c'était si simple que ça un sauvetage? Même avec l'arrivé de sa mère trop rapide son plan était quand même de prendre Jay et de sortir par la grande porte. Non mais j'hallucine. Ou elle est d'une naïveté folle ou l'auteure a un problème de crédibilité.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Amnesia-x 2017-07-03T21:31:05+02:00
Diamant

J’adore l’univers de cette série, comme son titre l’indique, elle m’a littéralement envoûté !

Ce roman nous plonge au cœur d’un mystère qui nourrit le livre au fil des pages. C’est palpitant tout au long du bouquin, tellement que les pages et les chapitres défilent à toute allure sans même qu’on s’en rende compte.

Cette série fantastique mêle les humains aux métamorphes et à des créatures que nous n’avons pas l’habitude de voir, du moins que nous ne connaissons pas sous cette forme, les Lutins. On les voit à travers les contes, petits êtres plus ou moins machiavéliques, qui font des farces ou vilains tours, qui ont souvent mauvais caractères. Un peuple qui vit au cœur des forêts denses et dont on ne connait pas grand-chose sur leur existence ou leur façon de vivre.

Ici ils sont grands, sanguinaires, ont une hiérarchie au sein de leur groupe, se font la guerre entre eux pour le pouvoir, ont besoin d’une Reine pour apaiser le Roi mais aussi pour lui « sublimer » ses pouvoirs et lui donner de l’autorité sinon il s’affaiblit jusqu’à ce qu’un autre Lutin tente sa chance pour le renverser et lui voler son trône. Ils font des sacrifices en kidnappant des jeunes hommes pour s’abreuver de leur sang jusqu’à leur mort. Ils le font pour s’apaiser l’esprit tant qu’une Reine n’a pas trouvé de place auprès de leur Roi. Ils ressemblent aux humains à quelques différences près mais peuvent prendre l’apparence humaine afin de se mouvoir auprès d’eux avec élégance, physique avantageux, capacité athlétique et charisme qui leur servent de « générateur », une source pour envoûter le monde qui les entoure.

En tout cas cet univers que je ne connaissais pas bien m’a captivé, j’ai trouvé que c’était très bien décrit dans le livre. On apprend des informations sur ces créatures tout doucement à travers les chapitres et par moment l’angoisse s’installe quand leur présence se fait ressentir mais qu’on ne les voit pas, qu’on ne sait pas ce qu’ils peuvent faire, jusqu’où ils peuvent aller. Angoissant et très excitant ! De plus l’auteur a intégré les phobies dans son roman. Tout au long du livre, à chaque chapitre nous en découvrons une nouvelle qui a un rapport avec ce qu’il va se passer et j’ai trouvé cela très original ! D’ailleurs il y a vraiment des phobies pour tout et assez loufoques mais c’était hyper intéressant.

Ici dans ce premier Tome, nous faisons la connaissance de Zara, une jeune fille qui à la suite de la mort brutal et soudaine par crise cardiaque de son père, perd peu à peu pied et l’envie de vivre. Sa mère ayant peur pour elle, pour son état instable et mentale, décide de l’envoyer vivre quelques temps chez sa grand-mère paternel Betty. Une femme très dynamique, au caractère enjouée, jurant comme un charretier, n’ayant pas sa langue dans sa poche, très protectrice et très drôle. Cette mamie a toutes les qualités requises pour essayer de redonner de la vigueur à Zara mais l’endroit où elle vit, petite ville perdue dans le Maine, là où il fait très froid et où il neige même avant que la saison hivernale soit complètement installée, est moins propice à rendre le sourire à la jeune fille.

Mais il ne faut pas compter uniquement sur les talents innés de notre chère Betty, car Zara va s’inscrire au lycée et faire connaissance avec des étudiants qui ont le mérite qu’on leur accorde de l’intérêt. Surtout quand Zara rencontre Nick et qu’elle le trouve très à son gout, puis Ian et son côté entreprenant mais encore Issie avec son tempérament fougueux, innocente et tellement pleine de vie, ainsi que Devyn qui malgré qu’il soit en fauteuil roulant suite à un accident, garde la pêche et le sourire ainsi qu’une bonne humeur communicative. Tous ces personnages gravitent autour de Zara et peu à peu son univers bascule de toutes les façons possibles, vers l’amitié sincère, l’intérêt, le mystère, l’angoisse, l’amour et les révélations pas toujours facile à digérer. Tout ceci donne une dynamique au roman qui ne laisse pas indifférent, enfin c’est mon avis perso. ^^

Les personnages sont très attachants, Zara est à la fois une jeune fille fragile, qui a du mal à faire son deuil mais à côté de ça c’est une battante qui a pour but de défendre les causes des personnes qui sont injustement accusés. Elle se plie en quatre pour les autres avant de penser à elle, c’est une fille chaleureuse et attachante.

Nick est très protecteur, pareil lui aussi pense avant tout à protéger les personnes qui l’entourent ne se souciant pas de lui. Il a comme le nomme le complexe du Héros, syndrome du sauveur, ce qui fait son petit effet chez notre Zara. Un très beau personnage, qui a le sang chaud mais à la fois il est doux.

Le duo Issie/Devyn est trop mignon, j’adore ces deux persos ! Ils sont plus que touchants, ils sont adorables et leur relation est superbe.

Bref, ce premier volet m’a donné très envie de lire la suite. C’est une amie qui voulait absolument que je le lise et je n’ai pas été déçue. Comme elle a la suite, je sais que je pourrais très prochainement replonger dans cet univers en espérant que ça garde ce côté mystérieux et envoûtant même si forcément beaucoup de révélations sont faites dans ce premier tome.

Spoiler(cliquez pour révéler)
Je préfère largement les vampires aux loups garou mais je dois dire que là avec le personnage Nick, j’ai été agréablement surprise et conquise par son loup ! On n’a pas du tout de description sur la métamorphose à proprement parlé mais par contre il y a cet échange entre Zara et le loup (Nick) qui est sublime. Ces passages sont d’une tendresse palpable et émouvante. On a envie tout comme elle de plonger nos doigts dans le poil du loup. Le sentiment de protection lié aux loups garou en général est bien représenté et avec ce livre, je vois d’un autre œil cette espèce qui jusqu’alors ne m’avait jamais vraiment interpelé.

Ce que j’aime aussi dans ce livre c’est le combiné du garou avec les métamorphes, on dirait comme une nouvelle espèce. C’est-à-dire que Nick est un loup alors ok ça donne loup-garou mais son meilleur pote est un aigle et là ça donne l’aigle-garou, tout comme la grand-mère Betty qui est un tigre-garou, j’ai trouvé ça original.

Devyn est un personnage que j’ai envie de voir évoluer. J’espère qu’il va guérir totalement jusqu’à retrouver sa mobilité perdue. Le fait qu’il soit un métamorphe Aigle alors qu’il est condamné en fauteuil roulant, qu’il puisse voler en toute liberté lors de ses transformations, est une superbe idée. J’ai trouvé ce gars très touchant, qui on le voit bien est amoureux de Issie. Il est si doux et tendre avec elle, c’est trop mignon. J’ai tellement envie que leur relation évolue et qu’ils deviennent un couple. Il a la tête sur les épaules et pour Issie qui est tellement spontanée, je trouve que ça fait un beau duo complémentaire. L’un apporte à l’autre ce qu’il n’a pas. Devyn, sa maturité et son esprit vif et Issie, sa joie de vivre qui est très communicative. Ils prennent soins l’un de l’autre.

Je parlerais ici du Roi des Lutins que j’attendais avec impatience, à savoir qui il était, comment il était mais surtout je pensais trouver un être machiavélique, du moins plus sombre que ce qu’il représente dans le bouquin. J’ai été un peu déçue par son comportement vis-à-vis de Zara et sa mère. Je ne l’ai pas trouvé assez cruel, pourtant il kidnappe bien des jeunes hommes pour les vider de leur sang, là ok on a le côté sanguinaire. Mais je l’ai trouvé trop facile à berner avec Zara et qu’il laisse la mère s’échapper sans rien faire pour l’en empêcher alors que justement il a tout fait pour la récupérer et surtout qu’il a besoin d’elle afin d’affirmer son autorité sur son peuple. Je n’ai pas trop compris le choix de l’auteur. Moi je pensais au contraire, que le tome se finirait sur la capture de la mère et de la fille mais non Zara a la riche idée d’entourer de fil barbelé en fer la demeure où vit son père biologique qui n’est autre que le Roi des Lutins et grâce à cette ingénieuse idée, le voilà prisonnier avec les membres de son clan, incapable de sortir. Je ne l’ai pas trouvé si puissant que l’auteur le faisait croire tout au long des chapitres. Alors j’espère juste une chose, c’est que dans le prochain tome, il décide de se venger car ça fait la 2è fois que la femme qu’il a choisie pour devenir sa Reine, l’abandonne sans scrupule et pour moi il serait d’avis qu’il ne laisse pas passer aussi facilement une autre trahison.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Victoria971 2017-06-14T10:02:03+02:00
Lu aussi

J’ai acheté ce livre grâce au bandeau détachable et je dois dire que cela est totalement vrai j’ai eu l’impression de livre un Twilight mais qui n’arrivait pas à la hauteur du vrai… L’histoire est bien mais un peu tiré par les cheveux et il y a beaucoup trop de pathos amoureux, c’est vraiment un livre pour les ado qui aime les triangles (voire carré) amoureux ! « Elle hésite, ne sait pas qui choisir, mais aura-t-elle vraiment le choix ? », pfff un peu redondant et carrément gonflant par moment ! La fin du tome 1 donne quand même envie de lire la suite ...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Chocochat 2017-05-20T21:17:18+02:00
Diamant

J'adore !! Un de mes livres préféré dans le genre romance/fantastique. Ça change un peu des éternelles histoires de vampires...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Originalparadoxe 2017-05-06T20:05:51+02:00
Diamant

Ça fait un petit moment que je l'ai lu mais il reste un de mes livre préféré peut être parce que c’était un de mes premier roman bref...L'histoire est très original et n'a rien avoir avec Twilight. J'ai adorer le concept des phobie comme titre de chapitre. Sinon j'ai trouver les personnages drôles et attachants. Ce livre est addictif, drôle et plein de mystère. On peut le lire encore et encore sans jamais vraiment sans lasser.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cassy33 2017-05-05T18:04:58+02:00
Or

J'avais déjà lu Envoûtement il y a presque 3 ans mais ne me souvenant que vaguement des grandes lignes de ce premier tome, j'ai préféré le relire avant d'entamer les trois volumes suivants que j'ai acheté très récemment, et je ne regrette pas du tout ce choix. Avant, je ne relisais jamais de romans, mes favoris y compris, craignant de m'ennuyer durant ma lecture et souhaitant me focaliser sur mes derniers achats, mais maintenant je comprends parfaitement pourquoi certains fans relisent encore et encore leurs sagas préférées, et je compte bien faire de même avec toutes mes séries en cours que j'ai mis en pause depuis trop longtemps.

D'ailleurs, j'ai bien fait de me replonger dans l'univers fantastique et original qui caractérise si bien Envoûtement puisque je me suis rapidement rendue compte que je ne me rappelais quasiment rien. En moins de trois ans, j'avais oublié la moitié des personnages et la plupart des événements importants ; par conséquent, le suspense n'a absolument pas été gâché puisque tout ce dont j'étais certaine se résumait à la véritable nature de trois personnages.

Dès les premières pages, j'ai été transportée aux côtés de Zara, partageant sa peine et ses angoisses. Je ne me souvenais pas que l'auteure avait rendu le Maine aussi flippant et qu'un homme poursuivait notre héroïne depuis la mort de son beau-père, mais j'ai justement adoré retrouver cette atmosphère mystérieuse et oppressante. Evidemment, cette fois, je n'ai pas du tout été étonnée que l'on ait affaire à des lutins et j'ai compris pas mal de choses avant les personnages concernés, mais le fait de relire tous les mythes et les superstitions liés à ces êtres m'a beaucoup plu - à tel point que ce livre m'a donné envie de m'installer quelques jours dans le Maine et de visiter certaines de ses épaisses et vastes forêts.

J'ai également apprécié la plume de Carrie Jones, extrêmement fluide, accessible à n'importe quel lecteur, et tout sauf ennuyeuse. Aucun passage ne m'a semblé dur à lire ; il y avait toujours de l'action, du suspense, de la romance ou de l'humour et en plus de ça, l'auteure a vraiment le don de rendre une scène stressante ou plus ou moins grave bien plus légère qu'elle ne devrait à priori l'être. Peut-être que certains lecteurs pourraient trouver ça dérangeant, mais personnellement je ne suis pas de cet avis. En fait, Carrie Jones parvient à nous angoisser tout en nous faisant sourire avec quelques touches d'humour soigneusement glissées dans la façon de penser ou de s'exprimer de son héroïne. En soi, son style d'écriture n'est pas bien compliqué, mais quelque part je l'envie car il arrive aussi bien à transmettre des émotions qu'à raconter une histoire farfelue et captivante sans s'encombrer de détails futiles et de descriptions immenses.

Quant aux noms que portent les chapitres, ils sont tout simplement excellents. Faire correspondre un nom de phobie à chaque chapitre était une idée très originale, ce qui correspond parfaitement bien au livre. De plus, c'est une bonne façon de nous donner un petit indice sur ce qui va se dérouler dans les prochaines pages, et ayant toujours été fascinée par toutes les craintes qui existent dans le monde, je n'ai pu qu'apprécier leur présence.

Attardons nous maintenant sur les personnages.

Zara est une héroïne comme je les aime, qui se pose beaucoup de questions, qui doute très souvent et qui possède ses propres faiblesses, mais qui ne se laisse tout de même pas faire et qui prend de plus en plus de risques au fil des pages, dans le but d'aider ses proches et les humains en général. C'est un personnage vraiment attachant auquel on peut s'identifier sans aucun problème et qui peut ressembler à chacune d'entre nous, au moins sur certains aspects. Au tout début du livre, Zara ne ressent plus rien suite à la mort de son beau-père (qu'elle considérait comme son père) et on ressent parfaitement bien sa tristesse, le trou béant qui a envahi sa poitrine, et ses remords de ne pas avoir été capable de le sauver. Peut-être que certains l'ont trouvé pénible à ce moment-là parce qu'elle ne parvenait quasiment pas à sourire et qu'un rien lui refaisait penser à la crise cardiaque de son père, mais à mon avis, le contraire n'aurait pas été réaliste. Je trouve même qu'elle s'en remet plutôt vite, une fois qu'elle rencontre Issie, Devyn et Nick, sûrement grâce à son caractère de battante. Personnellement, je considère que l'auteure a bien su gérer les émotions de son héroïne car même si durant tout le tome, il lui arrive assez souvent de repenser à son père (ce qui est tout à fait normal quand on tient autant à une personne), elle évolue au fil des chapitres et ses pensées se transforment en même temps, passant de la morosité à de l'humour bien plus fréquent. Sa façon de réfléchir m'a fait sourire à de nombreuses reprises, et j'ai rit à plusieurs de ses répliques, notamment celles envers Nick. Elle a parfois tendance à s'exprimer avec trop de spontanéité mais c'est ce qui fait justement son charme, et le fait qu'elle soutienne Amnesty International et qu'elle consacre une grande partie de son temps à écrire des lettres pour libérer les prisonniers politiques du monde entier prouve à quel point ce personnage est dévoué et bienveillant.

Spoiler(cliquez pour révéler)
Quant à sa véritable nature, je m'en suis souvenue très rapidement, du moins je me suis rappelée que son vrai père était un lutin, mais je me demande toujours si ça la rend vraiment hybride ou non... Quelque part, je préférerais que ce ne soit pas le cas puisque je sais que Nick déteste les lutins mais je suppose qu'on en apprendra davantage à ce propos dans le prochain tome !

Nick est mon personnage favori de la série, et j'ai eu beaucoup de plaisir à le retrouver. C'est un garçon vraiment loyal, rassurant, énigmatique et puissant, et comme je l'avais dit dans mon commentaire en 2014, il représente pour moi le petit-ami idéal. Il peut peut-être paraître un poil trop protecteur et possessif mais personnellement, je ne vois pas vraiment ça comme un défaut. Il tient simplement à assurer la protection et la sécurité de ses proches, et je ne vois pas en quoi on pourrait le lui reprocher.

Spoiler(cliquez pour révéler)
En plus, cet aspect de sa personnalité coïncide parfaitement avec l'instinct des loups qui sont prêts à se sacrifier pour leur meute et pour les gens qu'ils aiment. D'ailleurs à ce propos, je me souvenais dès le début qu'il s'agissait d'un loup-garou, mais j'avais complètement oublié qu'il existait d'autres types de métamorphes ! Dans tous les cas, Nick a su accélérer mon rythme cardiaque à de multiples reprises, mais le seul moment où il m'a agacé, c'est lorsqu'il a pété un câble et lâché Zara après avoir appris la nature de son véritable père. Je sais bien qu'il déteste les lutins mais personne n'est encore sûr de ce qu'est vraiment Zara, et quoi qu'elle soit, elle reste la fille qu'il a connu et aimé, avec ou sans gêne de lutins...

Issy et Devyn, quant à eux, sont deux personnages très mignons, attachants et drôles. J'ai beaucoup aimé leur intervention aux côtés de Zara et Nick ; le caractère surexcité et un peu enfantin d'Issy et la personnalité tantôt calme et posée, tantôt sarcastique (dans le bon sens du terme) de Devyn. La seule chose que je regrette à leur sujet, c'est qu'ils n'apparaissent presque plus à partir de la moitié du roman... Je croyais qu'ils auraient un rôle plus important, mais je me doute qu'ils aideront notre héroïne beaucoup d'autres fois, durant les prochains tomes.

Spoiler(cliquez pour révéler)
En tout cas, je n'avais pas du tout souvenir que Devyn était un aigle... La nouvelle m'a vraiment surprise, car je pensais qu'il était parfaitement humain et même si je me demandais s'il était au courant à propos de Nick, je n'avais pas l'impression qu'il était lui aussi mêlé à l'univers fantastique de Bedford. Ce qui est sûr, c'est que j'espère que sa nature de métamorphe l'aidera à complètement guérir pour qu'il soit à nouveau en mesure de remarcher. Ah et vivement qu'Issy et lui se mettent en couple, ils sont vraiment adorables ensemble !

Betty, la grand-mère de Zara est également un personnage important, qui m'a fait rire plus d'une fois. Cette femme ne ressemble pas du tout aux autres grands-mères qui se contentent d'acheter de bons biscuits à leurs petits-enfants et de tricoter toute la journée au coin du feu. Non, Betty, c'est plutôt la "super-mamie" qui court à droite et à gauche pour aider un peu toute la ville, qui participe à divers sports, et qui semble ne jamais pouvoir s'épuiser. En plus de ça, elle est encore jeune dans sa tête, s'exprime de façon très cool, et se mêle de la vie amoureuse de sa petite fille sans faire preuve de beaucoup de discrétion ou de tact. Betty m'a vraiment beaucoup plu parce qu'elle se différencie de tous les personnages-types que l'on retrouve dans tous les romans jeunes-adultes, mais aussi parce que j'ai adoré sa complicité avec Zara, et ses répliques hilarantes.

Spoiler(cliquez pour révéler)
Là encore, j'avais complètement oublié qu'il s'agissait d'un tigre-garou (si on peut dire ça comme ça) mais finalement, ça explique à merveille d'où lui vient toute cette énergie.

Enfin pour terminer sur les personnages, je n'ai pas grand-chose à dire sur Ian car, contrairement à ce dont je me souvenais, il n'est pas apparu suffisamment pour que je me fasse un véritable avis à son sujet. Tout ce que je sais, c'est que je le trouvais un peu lourd à traîner autour de Zara et à vouloir l'accompagner partout où elle se rendait, durant les premiers chapitres. En plus, comme j'ai toujours préféré Nick, je n'aimais pas le fait qu'il se confronte à lui et qu'il essaie de prouver sa supériorité.

Spoiler(cliquez pour révéler)
Le truc, c'est que je me rappelais parfaitement bien qu'il était un lutin et qu'il jouait un double-jeu alors forcément, dur dur de l'apprécier... Par contre, j'ai été surprise d'apprendre que Betty l'avait tué... Je pensais qu'il réapparaîtrait dans tous les autres bouquins, mais comme on n'a plus aucune nouvelle de lui après son soi-disant décès, je suppose que je me suis trompée... En parlant de lui, j'ai également été étonnée d'apprendre que Megan était elle aussi un lutin et qu'elle aidait Ian, puisqu'elle semblait davantage intéressée par Nick, alors que les loups-garous sont justement les ennemis des lutins...

Peut-être qu'elle simulait cette attirance pour ne pas éveiller les soupçons ou pour tenter de se débarrasser de lui, je ne sais pas trop... Dans tous les cas, si elle a vraiment été tuée elle aussi, je ne peux pas le regretter puisqu'elle représentait vraiment la peste hypocrite et superficielle dans toute sa splendeur.

Pour ce qui est du scénario, je l'ai trouvé bien ficelé, sauf peut-être à la fin, qui m'a paru un peu bâclée et peu réaliste.

Mais à part ça, tout le reste est très cohérent et intéressant. On désire toujours en savoir davantage, on a hâte de retrouver certains personnages, et à partir du moment où les protagonistes commencent à soulever l'hypothèse de l'existence des lutins, les chapitres sont bourrés de suspense, de moments stressants, et d'action - sans oublier les passages romantiques que j'attendais chaque fois avec impatience, bien sûr.

Spoiler(cliquez pour révéler)
En fait, le seul détail qui m'a plus ou moins gêné, c'est ce qui se passe à partir du moment où Zara est enlevée par Ian et sa bande de rénégats, ou plutôt à partir du moment où Betty et Nick viennent la secourir. J'ai trouvé qu'ils arrivaient à la délivrer avec un peu trop de rapidité et de facilité, alors que les lutins sont censés ne pas laisser de traces derrière eux. Je n'arrive pas bien à expliquer la sensation que j'ai ressenti, mais ce que je veux dire, c'est que j'ai eu l'impression que ce problème était résolu trop aisément. Bien sûr, rien n'est fini, puisque le roi des lutins fait ensuite son apparition pour enlever Zara à son tour. Mais le problème, c'est qu'à cet instant précis, tout se passe encore trop bien. Son père n'est finalement pas cruel du tout (alors qu'il gouverne un peuple assoiffé de sang, et torture de jeunes garçons dans l'attente d'une reine, rappelons-le) et laisse Zara faire un peu ce qu'elle veut dans le palais. Elle libère alors Jay sans aucune difficulté, et c'est comme si le roi cédait à tous ses caprices, comme s'il la craignait plus que son peuple mécontent et devenu de plus en plus rebelle... Pour moi, ça aurait été plus logique qu'il n'obéisse pas à sa volonté et qu'il la détienne vraiment prisonnière.

Après tout, il l'a bien dit ; il y a de plus en plus de rénégats au sein de sa communauté qui ne souhaitent que lui voler le pouvoir, et au lieu de leur prouver son autorité, qu'est-ce qu'il fait ? Il se contente d'acquiescer à tout ce que lui demande sa fille, une simple humaine (avec peut-être un peu de gênes de lutins) ?

Mouais, ça me paraît pas très crédible. Mais ce qui m'a vraiment étonné, c'est le fait qu'il mette énormément de temps avant de réaliser que Zara, Nick, Betty et les autres étaient en train d'encercler le manoir avec du fer. Et puis de toute manière, même quand il s'en aperçoit, il les laisse presque tranquillement finir avant de finalement faire face à Zara, jouant presque à la victime...

Bon alors il finit tout de même par sauter au-dessus de la clôture de fer (je suppose que son statut de roi lui permet de ne se faire brûler que légèrement en traversant du fer, sinon les autres lutins auraient pu s'échapper facilement eux-aussi) pour attraper sa fille, mais il suffit qu'elle le plante avec sa fourchette (en fer) pour qu'il abandonne et se retire dans le manoir comme elle le lui ordonne ?

Alors là, c'est carrément pathétique de la part d'un roi... On comprend en tout cas facilement pourquoi d'autres lutins veulent prendre sa place ! Et puis, je n'ai pas compris pourquoi aucun lutin n'a tenté de sortir et d'arrêter Zara et ses amis lorsqu'ils ont accroché des couverts en fer aux fenêtres et aux portes du palais.

Bref, tout ça m'a semblé bien trop facile et je dois l'avouer, un peu bâclé. Durant tout le roman, les lutins sont décrits comme des êtres diaboliques et assoiffés de sang et ils m'ont fait flippé plus d'une fois, notamment quand le roi des lutins s'est introduit chez Zara et s'est fait passer pour son beau-père avant de saccager toute la maison. Il paraissait tellement plus effrayant et crédible à ce moment-là et je trouve dommage que l'auteure ait voulu résoudre ce problème "d'un coup de baguette magique". Alors je sais bien que rien n'est encore gagné, et je me doute que les lutins n'ont pas dit leur dernier mot et qu'ils doivent être en train de préparer un plan contre les humains et les métamorphes, mais j'espère en tout cas que dans le prochain volume, le roi aura retrouvé de sa superbe et qu'il ne se laissera plus avoir et plus faire par une adolescente qui vient juste d'apprendre l'existence des surnaturels...

Pour conclure, Envoûtement est un livre addictif, facile et rapide à lire, très original puisqu'il traite de créatures dont on entend rarement parler, et doté de personnages à la fois drôles et attachants. Malgré sa fin un peu précipitée, il reste un roman très plaisant à lire et qui vous emmènera dans un univers à la fois angoissant et envoûtant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Constance1312 2017-05-04T19:32:35+02:00
Or

A vrai dire, j'ai lu ce livre il y a pas mal de tant donc je ne penses pas que je pourrais faire une critique très objective... Cependant, ce que j'ai retenu est le fait que ce livre m'a donné envie de lire. En effet, avant la lecture de celui-ci, je ne comprenais pas réellement l'intérêt de "lire". A présent, j'ai tout simplement envie de tarter les personnes qui dise cela, vous devez sûrement me comprendre ... ;p

Afficher en entier
Commentaire ajouté par plumanna 2017-03-21T19:30:43+01:00
Pas apprécié

Déçue... Vraiment déçue... Je m'attendais à être transportée par ce livre mais e n'ai pas du tout accroché à l'histoire qui pourtant avait tout pour me plaire. Tout va trop vite, tout est trop superficiel. Il n'y a pas assez de suspense, Zara accepte tout trop vite. Je n'ai même pas réussi à le finir

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Tamina-Snuka 2017-02-11T14:03:30+01:00
Or

J'ai vraiment adoré ce premier tome, les personnages sont très attachants.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Once-Upon-aTime 2017-01-31T17:47:58+01:00
Pas apprécié

J'ai énormément entendu parler de cette série, et c'est peut-être pourquoi j'en attendais beaucoup. Je ne sais pas. Mais j'ai été très déçue. J'ai trouvé les personnages fades, leurs échanges me paraissaient très enfantins. Je n'ai pas du tout accroché.

Néanmoins, l'écriture de l'auteure reste fluide et agréable à lire, mais l'histoire et l'intrigue ne m'ont pas emballé.

Afficher en entier

Dates de sortie

  • France : 2009-09-09 (Français)
  • France : 2011-09-07 - Poche (Français)
  • Canada : 2010-01-13 (Français)
  • Canada : 2011-10-13 - Poche (Français)
  • USA : 2008-12-02 (English)

Activité récente

Akochou l'ajoute dans sa biblio or
2017-07-10T13:08:16+02:00
meiri l'ajoute dans sa biblio or
2017-06-27T20:21:52+02:00

Distinctions de ce livre

Les chiffres

Lecteurs 2 971
Commentaires 514
Extraits 55
Evaluations 691
Note globale 7.98 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Titres alternatifs

  • Need Pixies, book 1 : Need - Anglais
  • Need, Book 1 : Need - Anglais