Livres
519 973
Membres
535 694

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Troie, Tome 2 : Le Bouclier du tonnerre



Description ajoutée par x-Key 2011-01-10T21:58:22+01:00

Résumé

La guerre menace. Tous les rois de la Grande Verte se rassemblent, chacun dissimulant de sinistres plans de conquête et de pillage. Dans ce maelstrôm de traîtrise, trois voyageurs vont faire osciller la balance : Pira, une prêtresse fugitive cachant un terrible secret ; Calliadès, un guerrier aux idéaux élevés et à l'épée redoutable ; et son meilleur ami, Banoclès, qui se taillera une légende dans les combats à venir. Ensemble, ils voyagent jusqu'à la fabuleuse cité de Troie, où les ténèbres viendront bientôt éclipser pour des siècles les triomphes et les tragédies des mortels ordinaires. Car l'époque glorieuse de l'âge de bronze n'est pas taillée pour les hommes, mais pour les héros !

Afficher en entier

Classement en biblio - 374 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par x-Key 2011-01-10T21:58:12+01:00

Le monde entier vieillit, pensa Ulysse tristement. Il tapota d'une main absente la tête du cochon, puis il souleva le manteau qui le recouvrait. Ganny poussa un petit grognement et ouvrit les yeux. Il leva la tête et frotta son groin contre la main d'Ulysse.

- Tu dois pouvoir tirer une histoire de tout ça, dit Mérionès avec un petit rire.

- Je ne suis pas d'humeur à concocter des histoires, grogna Ulysse.

- Alors laisse-moi la raconter pour toi, insista Mérionès. Ulysse est revenu à l'île de la Reine Sorcière. Comme tu t'en souviens certainement, c'est là que, plusieurs années auparavant, tout son équipage a été transformé en cochons. Du moins, c'est ce qu'il prétend.

Ulysse sourit malgré lui.

- Ah ! Ça c'est une bonne histoire ! Et tu as raison, Mérionès. Tu te souviens de mon marin Porthéos ? (Il tapota le flanc du cochon.) Il n'a pas pu résister à la beauté de la Reine Sorcière. Tout allait bien, jusqu'à ce qu'elle le surprenne en train de lorgner ses nichons. Je te le dis, mon ami, ce n'est pas une bonne idée de reluquer les tétons d'une sorcière ! Et voilà le résultat. Nous l'avons gardé dans l'équipage par loyauté, bien qu'il nous soit aussi utile qu'un pet pendant un festin.

- Comment s'appelait-elle, déjà, cette Reine Sorcière ? Demanda Mérionès.

- Circé. La plus belle femme que tu aies jamais vue.

Mérionès éclata de rire, puis désigna l'enclos de broussaille où les autres cochons dormaient.

- Et ces malheureux, là ? Ils ont tous regardé les nénés de la Reine ?

- J'en ai bien peur, dit Ulysse. Ce sont tous des rois d'îles lointaines au-delà de Charybde et de Scylla. Chacun d'entre eux est venu sur l'île pour lui faire la cour. Pourtant leurs espoirs étaient vains, car la reine avait déjà donné son coeur à un séduisant marin, un homme doté de beaucoup de charmes, d'esprit et d'intelligence.

- Ah ! Toi, je suppose ?

Ulysse gloussa.

- Tu n'as pas reconnu la description ? Bien entendu, c'est moi !

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Incroyable !

Gemmell arrive dans ce tome a nous faire tout le temps changer d'émotion !

Par exemple : au depart on aime bien Priam c'est un bon guerrier qui a du Bon et Agamemnon le Big méchant, puis on change de point de vue, et la Priam devient un gros ** alors qu'on se met a apprecier le Roi Mycéniens. Et ainsi de suite, ce qui fait qu'a la fin, on deteste les deux au contraire de Achille Hector Enée etc ...

Ce Livre nous fait suivre l'avant guerre, avec le Mariage d'Hector et d'Andromaque. Tout les rois sont invités donc magouilles politiques, assassinats, sont au rendez vous ! Le point de vue tourne autour de Banocles et Calliades, deux bon guerrier Grec qui vont etre embarquer dans toute les Magouilles du Pouvoir.

Ces personnages seront tres travaillé, et on decouvre encore une fois mais d'un nouveau regard le contexte de l'epoque. Nous assistons au Fameux Duel qui a traversé le monde antique, Hector VS Achille, le Choc des Titans !

L'écriture de Gemmell est fluide, limpide, envoutante, bref parfaite ! On est embarqué pour ne ressortir qu'a la toute derniere page du livre. C'est ce que j'aime chez Gemmell, c'est super interessant et super addictif !

La deuxieme partie du Livre suit toujours nos deux Heros, mais 3 ans se sont ecoulés depuis le mariage, pour faire court, la Guerre de Troie a commencé !

Ce qu'on apprends en Histoire ne nous prepare pas du tout a ce livre, en effet, tout ce qu'on sait c'est que ca dure 10 ans, et voila.

Mais que s'est 'il passé pendant ces 10 ans ? ca on ne sait pas vraiment.

Gemmell nous l'explique avec ses propres mots tout en restant parfaitement crédible, ce n'est pas comme le Lion de Macédoine ou Magie et guerre sont etroitement liés, non ici pas de Magie, juste de L'histoire.

Et ce n'est que plus prenant vous pouvez me croire !

Bref, la guerre fais rage et sur Mer et sur Terre plus particulierement en Thrace ou Le cheval de Troie combats.

Encore meilleur que le Tome 1, ce Livre nous fait redécouvrir l'Histoire. Agamemnon, Ulysse pourquoi il s'est allié au Mycéniens alors qu'il etait neutre. Bref tout s'emboite parfaitement pour nous preparer au grand Final :

La Chute des Rois !

Afficher en entier
Or

Une fois de plus Gemmell nous emportes dans des intrigues et des complots politiques comme lui sait le faire. Un pur régal. A lire absolument.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

Cela faisait des lustres que je n'avais plus lu un Gemmel et que le tome deux de Troie attendait sagement dans ma biblio (10 ans, au bas mot).

N'allais-je pas me noyer dans la Grande Verte en reprenant le récit après un aussi long hiatus ?

Eh bien non, je suis rentrée dans le récit facilement, même si j'avais oublié que le tome 1 finissait en apothéose.

Tiens, doit-on appeler cette saga de la fantasy, alors qu'elle n'en est pas ?

Nous sommes clairement dans du roman Historique qui revisite la Guerre de Troie… Mais puisque la guerre de Troie est une légende, alors, c'est de la fantasy ?

C'est de la "Fantasy historique", nous répondrons les experts, même si l'histoire de Troie est une grosse mythe. Oui, je féminise le mot parce qu'ainsi, on peut jouer avec sa phonétique (et repenser à une sale blague bien drôle).

À l'analyse, c'est un peu ça : l'histoire de celui qui a la plus grosse… galère. Des enfants me lisent peut-être, restons sobre.

Ce sont des jeux de roi, qui jouent à la guerre des trônes à grands coups de "Je t'humilie, tu grognes, je te pousse à bout, je joue avec toi, je recommence une humiliation devant les autres rois et boum, tu tombes dans mon piège". Ou alors, c'est toi, Priam, qui est tombé dans le jeu d'Ulysse, le roi laid.

Au jeu des trônes, on gagne ou on perd mais personne ne sait s'il n'est pas tombé sur plus fourbe que lui-même.

En lisant du Gemmel, on est sûre de ne pas s'ennuyer mais hélas, Gemmel a toujours cuisiné les mêmes ingrédients et ses récits ont souvent la même construction. Je râle souvent sur ce point et pourtant, j'adore cet auteur et ses romans.

Si le récit commence en douceur (façon de parler, hein) avec Ulysse voguant sur sa Penelope (rien de grivois, il a donné le nom de son épouse à sa galère. Un signe ? Pour certains, l'affaire Penelope fut une galère), transportant des cochons livrés par une certaine Circée et nous racontant des histoires le soir, au coin du feu.

♫ Tiens bon la vague et tiens bon le vent… Hissez haut ! Santiano ! ♪

Des nouveaux personnages se mettent en place, on retrouve d'autres, déjà connus de par la légende et on vogue à grands coups de rames sur la Méditerranée, sentant déjà que ça finira en bain de sang, avec des combats, des batailles, des guerres de rois.

Sans vouloir être méchante, Gemmel est facile à lire et en deux jours, j'ai dévoré ce pavé de plus de 600 pages (version Milady) sans vraiment en relever la tête tant j'étais captivée par les récits, les bagarres, les tractations politico-militaires dans le fond, les fourberies (pas celles de Scapin) des uns pour éliminer les autres.

L'auteur a usé les mêmes ficelles pour bon nombre de ses romans dont celle de faire passer un personnage pour mort alors qu'il lutte contre la mort et puis, pouf, il revient à nous. Bon, sans son affaiblissement, il n'aurait sans doute pas pu semer une graine dans un ventre…

Les personnages peuvent nous faire rire (Banoclès), vomir (Pelée le pédophile incestueux), rêver (Achille, Herctor, Helycon) mais ils ne nous laissent jamais indifférent.

Si peu d'entre eux évolueront dans le récit, Ulysse, lui, passera de type sympa à abject en entrant dans le jeu des rois et en pillant les villes pour le compte d'Agamemnon. Les rois sont des monstres et transforment tous les autres en monstres aussi, tout ça pour le pouvoir.

Ne vous attendez pas à relire la légende de Troie car Gemmel et tous ses personnages s'amusent à lui tordre le cou, la rendant moins fantastique, plus terre-à-terre, sans intervention des Dieux, demis-Dieux, quart-Dieux. Les Hommes croient en eux, mais ils ne pointent jamais le bout de leur nez.

L'équilibre du récit est atteint car l'auteur alterne les moments détendus, plus tendus, l'humour, les choses graves, les batailles, le repos avant la reprise, fait monter la tension avant de nous montrer autre chose, nous frustrant au passage.

C'est de la fantasy historique dynamique, épique (et colégram), rythmée sans temps mort qui revisite la Guerre de Troie avec brio car on a souvent l'impression d'y être et d'entendre les rames plonger dans la Grande Verte pendant que le vent fait jouer nos cheveux. Non Céline Dion, tu ne chantera pas !

Mais pourquoi ai-je attendu aussi longtemps pour le le tome 2, moi ? Maintenant, faudrait pas que je laisse le tome 3 prendre encore la poussière durant 10 ans…

David Gemmel, ça faisait longtemps que je ne t'avais plus lu, mais j'ai eu l'impression de retrouver des vieux potes et un conteur qui m'a fait vivre des tas d'aventures de fantasy. Ce fut un plaisir de revenir vers toi. Dommage que tu nous ai quitté (2006).

Afficher en entier
Or

Un deuxième tome encore meilleur que le premier.

Peut-être que c'est parce qu'Helicon est plus effacé et que c'est le personnage que j'aime le moins, peut-être grâce aux nouveaux personnages que sont Calliadès et Banoclès qui sont franchement sympathique ou même ceux qu'on découvre enfin comme Hector et Achille ou peut-être même parce que la guerre n'est plus seulement en train de couver elle est prête à être lancée Spoiler(cliquez pour révéler)et est lancée.

En tout cas je l'ai trouvé plus rythmé, plus agréable que le tome précédent (en disant tout cela j'ai l'impression de faire croire que je n'ai pas aimé le premier mais pas du tout juste moins).

Il y a quelques bémols comme certaines ellipses qui font qu'on manque certaines évolutions de personnages qui auraient été intéressantes,Spoiler(cliquez pour révéler) la mort annoncé d'un personnage qui en fait n'est pas mort pour la deuxième fois de cette saga et toujours concernant le même personnage.

J'ai adoré Hector, j'ai adoré encore et toujours Ulysse, j'ai même fini par adorer Andromaque, j'adore comment Gemmel réutilise les mythes pour les rendre plus réalistes. Je suis curieuse de voir comment cette trilogie va se finir du coup.

Afficher en entier
Bronze

Nous avons plaisir de replonger dans la mythologie grecque. Nous y retrouvons nos personnages du premier tome avec ravissement. une bonne suite

Afficher en entier
Diamant

Un deuxième tome vraiment très bon, un peu plus axé sur la guerre, c est pas le thème que je préfère, mais c était très intéressant, et j'ai adoré retrouver les personnages du premier tome. J'ai hâte de lire le troisième livre.

Afficher en entier
Argent

Dans ce second volet de la Guerre de Troie revisitée, l’auteur commence par nous présenter des protagonistes secondaires qui dans ce roman prennent de l’ampleur, deux guerriers mycéniens trahis par leur roi Agamemnon et contraints de se ranger du côté de Troie. Mais comme nous sommes dans la mythologie la plus mythique (c’est le cas de le dire), nous aussi retrouvons avec plaisir Ulysse, Andromaque et les autres grands héros dont Hector, puis nous faisons enfin la connaissance d’Achille.

Comme dans le premier volume, nous avons une longue introduction mettant en place les personnages et les enjeux, avec parfois des scènes pleines d’humour bienvenues dans cet univers très cruel où la mort est omniprésente. Nous sommes vraiment dans l’ambiance des cités antiques, des campagnes isolées et sur des mers dangereuses parcourues par des pirates. Les recherches de l’auteur sur la vie quotidienne de l’époque me semblent évidentes.

David Gemmell se plaît à tordre le cou à la légende pour réinventer une histoire moins empreinte de surnaturel — voire pas du tout dans ce volume — pour redessiner des généalogies parfois très éloignées de ce que nous savons, mais ses héros ont une force tout aussi incroyable que les demi-dieux que vénéraient les Grecs anciens. Cette trilogie marque pour moi la découverte de cet auteur ; sa plume légère et entraînante nous amène à suivre les aventures de ses personnages avec plaisir.

Un petit regret toutefois : comme dans le premier roman, un personnage est mort et puis… Ah bah non, ce n’était pas une bonne information. Je trouve que c’est une ficelle scénaristique un peu trop facile, surtout dans ce second volume où elle n’apporte pas grand-chose à l’intrigue.

C’est plaisir et grand intérêt que j’aborderai le troisième et dernier roman de cette trilogie

Afficher en entier
Diamant

Toujours autant d'aventures dans ce deuxième volume qui se concentre davantage sur les guerriers mycéniens, Calliadès et Banoclès, déchus et reniés par leur roi Agamemnon à la suite de l'échec de la prise de Troie. Pour échapper aux sbires de leur ancien souverain, ils se rallient à l'armée d'Hector après avoir démontrer leur bravoure lors de nombreuses péripéties.

Bien évidemment l'auteur n'en oublie pas pour autant les autres protagonistes présents déjà dans le premier volume. Les suivre dans ces régions bordées par une Méditerranée témoin de nombreuses batailles navales, se révèle un véritable plaisir tant l'auteur maîtrise son sujet.

Aucun temps mort dans ce fantastique récit mêlant amour, action, manœuvres politiques, et combats dantesques. L'auteur, pour notre plus grand plaisir, nous fait passer par diverses émotions en nous happant totalement dans cette grandiose épopée.

Le cycle "Troie" est tout simplement le meilleur de l'auteur et reste un indispensable pour qui aime l'aventure.

Afficher en entier
Diamant

Un second tome aussi époustouflant que le premier. La guerre de Troie est si biendecrite que l'on s'y croirait. L'histoire et les personnages sont attachants horribles et veridiques.

A lire pour passer un excellent moment

Afficher en entier
Or

Wahou...

Lecture très intense, avec des personnages très bien travaillés, beaucoup de combats et de complots.

Pfff, pas le temps de s'ennuyer, on assiste au tristement célèbre combat entre Hector et Achille.

La longue guerre de Troie commence...

Afficher en entier
Diamant

C'est avec un immense plaisir que je continue à découvrir Troie à travers l'oeuvre de D. Gemmel.

L'histoire est juste fantastique et effrayante à la fois. On en prend plein les yeux avec ces rois, représentants de l'autorité, qui s'avèrent souvent fourbes, corrompus et vicieux tandis que certaines "gens" du peuple sont juste géniaux, courageux, loyaux.

Ce panel de personnages est touchant, il apporte beaucoup d'émotion, de sentiments à l'histoire.

D'un chapitre à l'autre on vit les altercations, les batailles à travers les yeux, le ressenti de différents personnages, cela insuffle une certaine réalité au récit qui n'en est que plus prenant.

Afficher en entier
Or

Le moins que je puisse dire, c'est que j'ai littéralement dévoré ce second tome de la première à la dernière page, toujours plus curieuse et avide de découvrir tous les petits détails ingénieux brodés par Gemmell autour de la trame de fond bien connue de la guerre de Troie.

Encore une fois, c'est dans les vides laissés par l'Histoire qui nous indique seulement les mariages, les naissances, les conflits, les alliances, etc. que l'auteur trouve matière à alimenter le suspens, souvent de façon très tordue et ironique.

Tandis que l'alternance de points de vue est toujours de mise, les personnages légendaires continuent de se multiplier et de se creuser dans leur complexité.

Le tome précédent se concentrait sur Helicon/Enée, Ulysse, Andromaque et Priam. Dans celui-ci Hector a une place plus importante et Agamemnon et Achille font leur entrée en scène, ainsi que la plupart des rois qui auront un rôle à jouer dans la suite des événements.

Je note encore une fois cette dualité des personnages, qui possèdent tous une part d'ombre qui les rend très humains dans leurs qualités et leurs défauts, bien loin des demi-dieux infaillibles qu'ils sont supposés être. Au passage, je ne peux m'empêcher de remarquer que tous ceux qui ont bon fond se trouvent alliés à Troie et donc, condamnés soit à périr, soit à connaître les pires épreuves. Dur dur de s'attacher à eux sans un pincement au coeur quand on connaît déjà leur destin...

Ceci dit, ni Priam, ni Agamemnon ne sont de bons rois et encore moins des humains recommandables. Leurs qualités sont au service de leurs vices qui les poussent dans une guerre d'égo où doit se déterminer quel souverain a le plus de pouvoir et de richesses. Aussi détestables l'un que l'autre, c'est donc par la jeune génération de princes héros qui se trouve embarquée dans les alliances par l'entremise de leurs pères (pour la plupart des vieux rois pourris et corrompus par le pouvoir et l'avidité), que le lecteur finira par peut-être préférer un camp à l'autre.

Tandis que les grands du monde se livrent bataille à coup de complots, d'assassinats et de bassesses, en parallèle, Gemmell continue de faire appel à des héros ordinaires, tels Calliadès et Banoclès, qui permettent de suivre les manoeuvres militaire et nous rappellent que toutes les victoires des grands héros légendaires n'auraient pu être sans le sacrifice de milliers de soldats de basse extraction que l'histoire ne retiendra pourtant pas.

Bref, ce Cycle de Troie continue merveilleusement son aventure haletante dans un élan épique qui ne se dément pas. Gemmell tire toujours aussi habilement les ficelles d'un destin implacable qui amène désormais les grecs aux portes de la cité de Troie. On se réjouit d'avance des confrontations et ruses tant attendues et en même temps, on se demande en quelle mesure l'auteur réussira à nous surprendre dans ce déroulement inscrit de longue date dans l'Illiade. Sa marge de manœuvre s'amenuise, mais les petites altérations et inventions de son cru, mises en place dans les deux premiers tomes, pourraient bien exprimer tout leur potentiel retors dans l'ultime tome. A suivre donc !

Afficher en entier

Dates de sortie

Troie, Tome 2 : Le Bouclier du tonnerre

  • France : 2014-05-25 (Français)
  • France : 2016-11-18 - Poche (Français)

Activité récente

Flintho l'ajoute dans sa biblio or
2020-05-26T11:09:42+02:00

Évaluations

Les chiffres

Lecteurs 374
Commentaires 37
Extraits 18
Evaluations 97
Note globale 8.59 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode