Livres
454 833
Membres
403 546

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Maîtresse de Guerre



Description ajoutée par x-Key 2016-03-08T13:50:57+01:00

Résumé

À sa naissance, tout le village du Nordland était en deuil : l'enfant unique d'Horn, le maître d'arme, était une fille. Vingt ans plus tard, Kaelyn n'aspire qu'à marcher sur les traces de son père. Et même au-delà : elle veut devenir Maîtresse de guerre, la plus haute des distinctions. Armée de son courage, de son talent et de quelques rudiments d'escrime, elle prend la route du lointain sultanat d'Azman, terre barbare en proie aux cannibales. Mais ce n'est pas sur le champ de bataille que la belle et sensuelle Kaelyn va mener son combat, car de nombreux défis l'attendent avant qu'elle puisse se prétendre digne de porter l'épée...

(Source : Pocket)

Afficher en entier

Classement en biblio - 324 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par anonyme 2014-02-21T11:11:05+01:00

Les courtisanes, muettes, assistaient à la joute entre deux gorgées de thé.

- Et donc tu n'es pas sa maîtresse.

- Non.

- Ni sa favorite.

- Non.

- Ni sa concubine.

- Non plus.

Anamen hocha la tête. Son ton devenait moins hostile, presque amical, comme si Kaelyn avait gagné son respect.

- Je ne te crois pas, mais tu mens très bien.

- Je mens toujours plus facilement quand je dis la vérité.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Elhyandra 2019-04-12T18:57:48+02:00
Argent

L’intrigue :

Il était une fois dans le Nordland, un couple qui avait du mal à avoir un enfant, un jour, après 15 ans d’attente, l’heureux évènement vint, mais quand le maître d’armes trouva le village avec la mine sombre à son arrivée une angoisse lui monta à la gorge, l’enfant ou la mère étaient-ils morts ? Non, pire selon ses concitoyens, l’héritier tant attendu…était une fille, Kaelyn.

Ambiance.

Heureusement, Horn, le cher papa n’avait rien à fiche du sexe de l’enfant, garçon ou fille, c’était son gosse et il lui apprendrait son métier, point. Kaelyn appris donc le métier de maître d’armes mais avant que sa formation soit terminée, son père cassa sa pipe (décidément on se croirait chez Disney ^^), son sexe lui fut donc renvoyé à la figure et toutes les portes se fermèrent. Qu’à cela ne tienne, soldat elle veut être, soldat elle serait et part s’enroler dans l’armée des Libérateurs, direction Azman, territoire de l’esclavage et du cannibalisme.

A peine un orteil posé sur ce continent que son escouade est décimée et Kaelyn embarquée en tant qu’esclave du Maître de guerre, Hadrian. Elle va rapidement se rendre compte que les barbares ne sont pas forcément ceux qu’elle croyait.

Un monde que l’on connait bien :

Gabriel Katz a créé un monde de fantasy dans lequel il aime faire vivre ses personnages et nous montrer mine de rien la politique des différentes régions qu’il nous dévoile au fur et à mesure de ses romans avec leurs cultures et leurs religions.

A Azman, on est dans un monde clairement oriental autant dans la vêture que dans les noms des personnages, les titres et l’armement ainsi que l’architecture. Si vous êtes familiers des livres de Gabriel Katz, vous ne serez donc pas dépaysés et saurez remettre les noms évoqués de la Goranie, Woltan et Les Communes.

La guerre c’est moche :

Lors de son embarquement, Kaelyn avait rejoint l’armée des Libérateurs pour les idéaux véhiculés, l’arrêt définitif de l’esclavage et apporter la civilisation à un peuple barbare pratiquant le cannibalisme.

Lors de son arrivée Kaelyn va se retrouver confronter à un véritable choc des cultures et une remise en question profonde de ses convictions. Certes l’esclavage est bel et bien pratiqué à Azman mais le cannibalisme ? Rien à l’horizon. L’architecture du pays est très raffiné, son maître est riche et marié à la nièce du Sultan alors qu’il est étranger comme elle, pas vraiment ce qu’elle attendait d’un peuple barbare ou n’importe qui peut avoir sa chance quelque soit son origine. Lors d’un attentat contre sa maîtresse, elle sera la seule à affronter les mercenaires ce qui lui vaudra sa liberté mais comme tout le monde l’avait rejeté dans son pays d’origine, elle propose au maître de guerre de la prendre pour élève, il refuse d’abord mais Kaelyn saura le persuader.

En parallèle, les massacres des « Libérateurs » la font pâlir d’horreur, les barbares clairement ne sont pas dans Azman avec elle. Viols, meurtres, pillages, les Rouges comme les appellent les autochtones dévalisent et détruisent tout sur leur passage. Ils sont accompagnés par un peuple extrêmement primitif et guerrier, les Waegs, des tueurs qui se liment les dents en pointe et se battent entre eux pour de la nourriture, un vrai cauchemar.

Le sexisme par contre, Kaelyn y sera confronté dans les deux pays tout n’est pas parfait à Azman non plus avec l’esclavage. Et pour toucher un mot sur Hadrian, bon il est pas mal comme maître d’apprentissage mais un coup de poing dans la gueule lui aurait été bénéfique à un moment donné surtout avec l’explication fumeuse qu’il a sorti ^^ voilà voilà, comprendra qui aura lu…

En bref, si vous cherchez un livre de fantasy simple et direct c’est chez Gaby qu’il faut piocher, toujours efficace dans le rythme et le scénario, chaque roman se lit rapidement (d’ailleurs, j’ai dit LC avec Lutin mais en réalité elle m’a laissé sur place lol j’avais un lointain panache de fumée difficile à suivre ^^). On a toutes les deux adoré la fin qui conclut parfaitement ce one-shot avec humour (noir) ^^.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MaYamaha 2019-03-27T13:35:03+01:00
Or

Premier livre de l'auteur que je lis et j'ai beaucoup aimé son style. Tout est très fluide, très agréable, cela s'enchaîne très bien. Niveau univers, c'est très bien développé pour un one-shot, j'ai été agréablement surprise. L'histoire est prenante mais je n'ai pas accroché à la fin alors que tout le reste m'avait plu...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par AnaisBesson 2019-03-25T20:48:51+01:00
Argent

C'est fluide, dynamique, et une fois commencé on ne peut plus le lâcher.

Gabriel Katz confirme une chose: il écrit de façon vraiment efficace.

La force du livre est selon moi de savoir mêler détails du quotidien, scènes d'action et légères réflexions sur la guerre, les gentils/les méchants, de façon fluide. Tout est à sa place. Pas une seule fois je n'ai eu envie de zapper un paragraphe de descriptions ou de dialogues "inutiles".

Alors certains reprocheront sans doute à l'histoire de ne pas avoir des retournements de situation aussi inattendus que dans le puits, mais étonnement j'ai trouvé que c'était tout à l'honneur de l'auteur qui prouve ainsi qu'il ne bâtit pas ses récits uniquement sur des effets de surprise.

Afficher en entier
Or

Le résumé fait très envie.Kaelyn est une femme au caractère aussi tranchant que son épée et elle est prête à tout pour servir la cause qu'elle défend (ça se dit ça?) .Spoiler(cliquez pour révéler)Malgré tout, son hisoire d'amour avec Hadrian est très moyenne, vu que personnellement, je ne l'apprécie pas.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Wonderbooks 2019-03-07T18:11:23+01:00
Or

C'est bon, après le puits des mémoires, Aeternia et le premier tome de La Part des Ombres, je commence à bien connaître Gabriel Katz. Assez, en tout cas, pour dire que c'est un des meilleurs auteurs de fantasy francophone qui soit. J'adore tout ces livres mais je n'avais pas de préféré, en tout cas, jusqu'à que La Maîtresse de Guerre arrive... Ce livre est incroyable, pas un coup de cœur, mais presque !

J'avais une crainte en commençant ce roman : sachant que les one shots de Fantasy sont rares, j'avais peur que l'univers manque de développement. Et bien je m'étais mis un gros doigt dans l’œil ! L'univers est juste parfait. Gabriel Katz nous fait découvrir un pays exotique, aux allures orientales totalement dépaysant et qui est juste magnifique !

J'étais heureuse comme toujours le style très personnel de Gabriel Katz. Ses intrigues bien ficelées, ses retournements de situation et son rythme effréné. Pour m'attarder un peu sur ce dernier point, ce livre est super addictif, tellement que le soir j'avais du mal à décrocher.

J'ai découvert Kaelyn dans le premier tome de La Part des Ombres et je l'avais de suite adorée car c'est pile le type d'héroïne que j'affectionne. Je me suis sentie encore une fois très proche d'elle au cours de ma lecture : elle est géniale !

L'autre personnage central de cet histoire est Hadrian, le maître de guerre qui forme Kaelyn. C'est un personnage très mystérieux, énigmatique et difficile à cerner. On entre jamais dans ses pensées.

Le duo qu'ils forment tout les deux est explosif ! Ils ont une relation assez complexe (sur un principe d'attirance et d'opposition).

Les personnages secondaires ne sont pas non plu épargner. Ils sont tout aussi bien écrits que les protagonistes.

Ce que j'ai aussi énormément dans ce roman, c'est le message qu'il délivre, ce qu'il dénonce à savoir la fausseté de la guerre. Dans ce roman, les Rouges viennent libérer les peuples manipulés ou réduits en esclavage par le Sultanat. Mais loin de changer les choses, ils font encore pire ! Vous l'aurez compris, il n'y a en fin de compte pas de bons ni de méchants. Et, quand on y réfléchit, ce raisonnement s'applique à bien des guerres de notre société.

Bref, un livre incroyable. Un univers à couper le souffle, des personnages très bien écrits et une intrigue captivante, tout est parfait dans ce livre. Un des meilleurs one shot de Fantasy que j'ai pu lire !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mathy97 2018-12-01T10:03:09+01:00
Bronze

Le résumé m'avait beaucoup attiré et dès les premières pages, j'ai accroché à l'histoire. Mais j'ai rapidement été un peu déçue parce que Kaelyn, qui avait au départ tout pour me plaire, m'énervait. J'avais du mal à la soutenir dans ses décisions et je n'ai jamais apprécié Hadrian.

Pourtant, j'ai beaucoup aimé l'univers et l'histoire est assez palpitante. Le tout avec une plume très agréable à lire.

En bref, un bon roman mais pas à la hauteur de mes espérances.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mladoria 2018-11-23T14:18:16+01:00
Diamant

Une vraie épopée de fantasy guerrière en plein désert, dans un univers qui rappelle les Mille et une nuits. On suit Kaelyn, jeune guerrière rousse issue des tribus du Nord, enrôlée par l'armée des Rouges et capturée au premier jour de la guerre par un éminent maître de guerre du sultanat d'Azman.

J'ai vraiment adoré ce personnage de femme forte et au caractère aussi trempé que sa lame. Que de péripéties, d'esclave à élève en passant par officier, le chemin est semé d'embûches pour la jeune femme. Son idylle mouvementée avec son "maître" Hadrian est un peu étrange car le caractère mystérieux du monsieur n'aide en rien. Les autres personnages qu'ils soient féminins (Anamen, Fenia, la vieille esclave dont j'ai oublié le nom - fichue mémoire) ou masculins (Dikaon, Véliès, le général Gahar) sont superbement décrits et mis en place dans toutes leurs complexités !

Le cadre est tantôt enchanteur, tantôt cruel. L'ambiance est souvent vénéneuse mais tellement addictive. On suit cette épopée avec beaucoup de plaisir et une envie de connaître la fin des aventures de cette tigresse née.

Une belle découverte de cet auteur dont je vais m'empresser d'aller lire d'autres romans et un joli coup de cœur fantasy pour terminer le mois de l'imaginaire parfait !!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LaurenaLJ 2018-10-30T09:40:08+01:00
Argent

Encore un très beau roman de Fantasy signé Gabriel Katz! L'histoire est très bien menée, l'intrigue est complexe mais suffisamment simple pour être parfaitement comprise, les personnages sont attachants, et le décor est parfaitement posé! On s'immerge très facilement dans le roman, et l'on n'en ressort que lorsque l'on a enfin compris le fin mot de l'histoire ^^ Un bonheur à lire!

Je n'ai qu'une hâte, lire les autres oeuvres de l'auteur s'inscrivant dans le même univers.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Eilia 2018-09-15T18:07:53+02:00
Diamant

Le fait que ce roman soit un on shot est à double tranchant. D'un côté, ça nous invite d'acheter une saga, mais d'un autre, une fois attacher aux personnages, on sait qu'on ne les reverra pas une fois le livre fermé.

Néanmoins, comme cela se place dans le même univers qu'Aeternia, le fond est assez étoffé et cohérent.

Là encore, la découpe en petit chapitre permet une lecture addictive et donc très rapide de l'histoire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ellia 2018-08-29T09:57:37+02:00
Lu aussi

Après avoir lu divers avis de booktubeuses sur cet auteur, ce livre m'intriguait par son héroïne, qui me fait penser aux héroïnes courageuses à la Marion Zimmler Bradley.

J'ai été servie à ce niveau-là : Kaelyn est un bel exemple de femme qui a su évoluer et s'adapter à son milieu pour finalement triompher de la cruauté des hommes.

Deux choses m'ont déplu :

Spoiler(cliquez pour révéler)les revirements d'un camp à un autre sans cesse de Kaélyn et Hadrian : au final je n'ai pas compris quel était leur camp, cela était trop embrouillé selon moi. La fin trop brusque : on se sait pas ce que devient le couple. J'aurais aimé lire la conversation avec le sultan.

Afficher en entier

Dates de sortie

La Maîtresse de Guerre

  • France : 2014-01-16 (Français)
  • France : 2016-03-10 - Poche (Français)

Activité récente

mooky l'ajoute dans sa biblio or
2019-01-05T21:53:29+01:00

Les chiffres

Lecteurs 324
Commentaires 66
Extraits 22
Evaluations 111
Note globale 7.91 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode