Livres
487 328
Membres
478 324

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Maîtresse de Guerre



Description ajoutée par x-Key 2016-03-08T13:50:57+01:00

Résumé

À sa naissance, tout le village du Nordland était en deuil : l'enfant unique d'Horn, le maître d'arme, était une fille. Vingt ans plus tard, Kaelyn n'aspire qu'à marcher sur les traces de son père. Et même au-delà : elle veut devenir Maîtresse de guerre, la plus haute des distinctions. Armée de son courage, de son talent et de quelques rudiments d'escrime, elle prend la route du lointain sultanat d'Azman, terre barbare en proie aux cannibales. Mais ce n'est pas sur le champ de bataille que la belle et sensuelle Kaelyn va mener son combat, car de nombreux défis l'attendent avant qu'elle puisse se prétendre digne de porter l'épée...

(Source : Pocket)

Afficher en entier

Classement en biblio - 368 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par anonyme 2014-02-21T11:11:05+01:00

Les courtisanes, muettes, assistaient à la joute entre deux gorgées de thé.

- Et donc tu n'es pas sa maîtresse.

- Non.

- Ni sa favorite.

- Non.

- Ni sa concubine.

- Non plus.

Anamen hocha la tête. Son ton devenait moins hostile, presque amical, comme si Kaelyn avait gagné son respect.

- Je ne te crois pas, mais tu mens très bien.

- Je mens toujours plus facilement quand je dis la vérité.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Arya74 2020-02-27T14:33:37+01:00
Bronze

J'ai découvert l'auteur en lisant un résumé de ce roman, qui m'avait donné profondément envie. Malheureusement, ma bibliothèque municipale ne le possédait mais avait par ailleurs les série Aeternia et La Part des Ombres. La première m'avait beaucoup déçue, notamment le tome 2 que j'avais trouvé moins développé que le premier et un peu bâclé sur la fin. Néanmoins, la seconde série m'a réconcilié avec l'auteur en présentant des personnages comme Danseur que j'avais déjà apprécié dans Aeternia et Kaelyn qui est l'héroïne de Maîtresse de Guerre. Ça m'a donc fait une première mise en bouche pour ce roman quand il est enfin arrivé à la bibliothèque pour ce début d'année.

Je dois dire que j'ai beaucoup apprécié l'histoire au point de la dévorer en une journée. Kaelyn est un personnage de femme forte (comme c'est un peu à la mode en ce moment) mais on comprend que cette force vient d'un long apprentissage de la vie. A la fois, la découverte que la guerre n'est pas aussi belle et noble que ce que l'on a vendu lors de son engagement et qu'il n'existe pas forcément un camp des "justes", mais aussi la découverte de l'amour et des dérives qu'elle peut amener chez les êtres, car toutes ces histoires de cœur ne vont pas connaitre le même épanouissement.

En somme, cette histoire est celle d'une esclave qui devient maîtresse de guerre (c'est à dire à la fois experte des armes, de la stratégie et de la diplomatie), et dont les principaux enjeux sont comment se faire respecter dans un monde guerrier réservé aux hommes et comment triompher malgré les coups bas et les traîtrises provenant aussi bien de son camp que du camp adverse. D'ailleurs, Kaelyn a t'elle vraiment un camp? Je ne pense pas, elle est celle qui contrôle les règles du jeu et le cours de la guerre, qui choisit qui triomphera.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Fnitter 2020-02-11T13:25:52+01:00
Argent

Après la trilogie le puits des mémoires, roman dans la catégorie "adulte" qui l'a fait connaître et qui a obtenu le prix des imaginales 2013, l'auteur se lance dans un roman jeunesse. Lu et critiqué dans le cadre d'une Masse critique. Qu'en soient remerciés Babelio et les éditions Scrineo.

Kaelyn, jeune et belle femme de 20 ans, sommairement formée aux métiers des armes par feu son père, s'est engagée dans l'armée de libération en route vers le sultanat d'Azman pour libérer les esclaves de ces barbares (et au passage, piller, violer et tuer en toute impunité, c'est la guerre non ?).

Mais après un premier combat particulièrement foireux, elle se retrouve capturée et réduite en esclavage. Par chance son maitre n'est autre que le maître de guerre d'Azman, un peuple bien moins sous-développé que ce qu'on en disait et qui par un heureux concours de circonstances va accepter de la former.

Avant toute chose, il est important de considérer que c'est un roman jeunesse. On est loin des David Gemmell et G.R.R Martin. C'est plutôt du Collins (Hunger Games) ou du Roth (Divergente) au pays de la fantasy.

Une héroïne, c'est la mode en ce moment. Est-ce à dire que le lectorat visé serait plutôt ces demoiselles YA plus assidues et acheteuses que ces jeunes messieurs ?

Ceci étant, elle est jolie et forte notre héroïne, et à part son côté parfois midinette, un tantinet pénible, elle va nous offrir une belle aventure guerrière dans des contrées moyen orientales (le côté fantasy est quasi absent et on aurait pu situer l'action au XIIième ou XIIIième siècle en dehors du côté assez incongru d'une femme soldat).

Le style est fluide et adapté au lectorat visé, le background est un peu anémique et les personnages un peu caricaturaux, mais nous avons une belle initiation, de l'action et de l'aventure, et bien sûr l'amour au rendez-vous. Un cocktail classique mais qui fonctionne.

Ne faisons pas la fine bouche, oui, c'est mignon et rafraîchissant et j'ai vraiment apprécié ma lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Melanie54 2019-12-01T18:57:24+01:00
Or

Une découverte faite sur l'étale de ma librairie, je me laisse tenter par cet ouvrage. Une histoire très bien menée avec une protagoniste charismatique et intéressante. Cette lecture est restée très agréable avec une intrigue simple mais efficace. Je recommande !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ellana06 2019-11-25T19:14:06+01:00
Argent

WAOUH ! Enfin un bon roman de fantasy, français de surcroit, bien écrit, avec des personnages badass et un univers qui fait rêver ! Sincèrement j'ai passé un très bon moment de lecture avec Kaelyn qui incarne l'héroïne forte et indépendante malgré sa condition, et qui parvient justement à en tirer le meilleur parti. Mon seul regret est que l'histoire soit aussi courte, j'aurais aimé en savoir un peu plus sur sa situation Spoiler(cliquez pour révéler)après être enfin devenue maîtresse de guerre au tout dernier chapitre du roman, de même savoir si elle s'était mariée avec Hadrian ou pas.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Gryfondor 2019-10-31T16:06:41+01:00
Lu aussi

Ce roman de Gabriel Katz peut être destiné à un très large public tant il est facile et relativement plaisant à lire. Découpé en chapitres courts et nerveux, ce one-shot regorge d’aventures et de péripéties belliqueuses.

Le scénario est d’une grande simplicité, les personnages sont suffisamment charismatiques, le rythme plutôt enlevé et les combats sanglants fort nombreux.

Concernant les personnages justement, il en ressort deux principaux dont l’héroïne badass, Kaelyn, au profil plus intéressant et complexe qu’il n’y paraît, elle s’interroge beaucoup et ne tombe pas forcément dans la facilité.

Quelques rebondissements et intrigues de cour, souvent meurtrières d’ailleurs, parsèment ce récit aux situations pour la plupart convenues. Cela ne gêne pas trop finalement et ne nuit pas à l’ensemble de l’œuvre.

Bien, mais un peu en dessous de la trilogie du « Puits des mémoires ».

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Na09 2019-09-09T19:44:07+02:00
Diamant

Un roman de Gabriel Katz que j'adore comme tout ces autre romans. J'ai découvert la vie de Kaelyn avant qu'on la découvre dans La Part des Ombres. C'est vraiment un personnage attachant et suppurent. L'auteur arrive encore a faire de son univers fantasy une histoire addictive qui nous transporte dans un nouveau pays ou la guerre et bientôt présente. Très très bonne lecture que je conseille.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par naomy 2019-07-23T19:15:16+02:00
Or

Excellent roman de fantasy, sûrement mon favori parmi ceux de l'auteur. J'ai adoré les personnages et l'intrigue parfaitement bien déroulée. J'ai particulièrement aimé le fait qu'il n'y ait pas de suite que le roman se suffise à lui-même, ça change des séries !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par vanessap 2019-07-19T11:04:32+02:00
Lu aussi

Ce fut une bonne lecture où l'on retrouve l'univers de Gabriel Katz. C'est un Oneshot alors si vous souhaitez découvrir cet auteur, ce livre est parfait.

http://leslecturesdevanessa.eklablog.com/la-maitresse-de-guerre-de-gabriel-katz-a162489298

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ilmati 2019-06-11T15:59:20+02:00
Diamant

J'ai adoré ce livre. Je peux confirmé à 100% que Gabriel Katz est devenu mon auteur préféré. Et Kaelyn malgré qu' elle soit un personnage de livre est devenue mon héroïne

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Elhyandra 2019-04-12T18:57:48+02:00
Argent

L’intrigue :

Il était une fois dans le Nordland, un couple qui avait du mal à avoir un enfant, un jour, après 15 ans d’attente, l’heureux évènement vint, mais quand le maître d’armes trouva le village avec la mine sombre à son arrivée une angoisse lui monta à la gorge, l’enfant ou la mère étaient-ils morts ? Non, pire selon ses concitoyens, l’héritier tant attendu…était une fille, Kaelyn.

Ambiance.

Heureusement, Horn, le cher papa n’avait rien à fiche du sexe de l’enfant, garçon ou fille, c’était son gosse et il lui apprendrait son métier, point. Kaelyn appris donc le métier de maître d’armes mais avant que sa formation soit terminée, son père cassa sa pipe (décidément on se croirait chez Disney ^^), son sexe lui fut donc renvoyé à la figure et toutes les portes se fermèrent. Qu’à cela ne tienne, soldat elle veut être, soldat elle serait et part s’enroler dans l’armée des Libérateurs, direction Azman, territoire de l’esclavage et du cannibalisme.

A peine un orteil posé sur ce continent que son escouade est décimée et Kaelyn embarquée en tant qu’esclave du Maître de guerre, Hadrian. Elle va rapidement se rendre compte que les barbares ne sont pas forcément ceux qu’elle croyait.

Un monde que l’on connait bien :

Gabriel Katz a créé un monde de fantasy dans lequel il aime faire vivre ses personnages et nous montrer mine de rien la politique des différentes régions qu’il nous dévoile au fur et à mesure de ses romans avec leurs cultures et leurs religions.

A Azman, on est dans un monde clairement oriental autant dans la vêture que dans les noms des personnages, les titres et l’armement ainsi que l’architecture. Si vous êtes familiers des livres de Gabriel Katz, vous ne serez donc pas dépaysés et saurez remettre les noms évoqués de la Goranie, Woltan et Les Communes.

La guerre c’est moche :

Lors de son embarquement, Kaelyn avait rejoint l’armée des Libérateurs pour les idéaux véhiculés, l’arrêt définitif de l’esclavage et apporter la civilisation à un peuple barbare pratiquant le cannibalisme.

Lors de son arrivée Kaelyn va se retrouver confronter à un véritable choc des cultures et une remise en question profonde de ses convictions. Certes l’esclavage est bel et bien pratiqué à Azman mais le cannibalisme ? Rien à l’horizon. L’architecture du pays est très raffiné, son maître est riche et marié à la nièce du Sultan alors qu’il est étranger comme elle, pas vraiment ce qu’elle attendait d’un peuple barbare ou n’importe qui peut avoir sa chance quelque soit son origine. Lors d’un attentat contre sa maîtresse, elle sera la seule à affronter les mercenaires ce qui lui vaudra sa liberté mais comme tout le monde l’avait rejeté dans son pays d’origine, elle propose au maître de guerre de la prendre pour élève, il refuse d’abord mais Kaelyn saura le persuader.

En parallèle, les massacres des « Libérateurs » la font pâlir d’horreur, les barbares clairement ne sont pas dans Azman avec elle. Viols, meurtres, pillages, les Rouges comme les appellent les autochtones dévalisent et détruisent tout sur leur passage. Ils sont accompagnés par un peuple extrêmement primitif et guerrier, les Waegs, des tueurs qui se liment les dents en pointe et se battent entre eux pour de la nourriture, un vrai cauchemar.

Le sexisme par contre, Kaelyn y sera confronté dans les deux pays tout n’est pas parfait à Azman non plus avec l’esclavage. Et pour toucher un mot sur Hadrian, bon il est pas mal comme maître d’apprentissage mais un coup de poing dans la gueule lui aurait été bénéfique à un moment donné surtout avec l’explication fumeuse qu’il a sorti ^^ voilà voilà, comprendra qui aura lu…

En bref, si vous cherchez un livre de fantasy simple et direct c’est chez Gaby qu’il faut piocher, toujours efficace dans le rythme et le scénario, chaque roman se lit rapidement (d’ailleurs, j’ai dit LC avec Lutin mais en réalité elle m’a laissé sur place lol j’avais un lointain panache de fumée difficile à suivre ^^). On a toutes les deux adoré la fin qui conclut parfaitement ce one-shot avec humour (noir) ^^.

Afficher en entier

Dates de sortie

La Maîtresse de Guerre

  • France : 2014-01-16 (Français)
  • France : 2016-03-10 - Poche (Français)

Activité récente

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 368
Commentaires 74
Extraits 28
Evaluations 129
Note globale 7.86 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode