Livres
546 265
Membres
582 224

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

22/11/63



Description ajoutée par x-Key 2013-04-25T21:20:21+02:00

Résumé

Imaginez que vous puissiez remonter le temps, changer le cours de l’Histoire. Le 22 novembre 1963, le président Kennedy était assassiné à Dallas.

À moins que...

Jake Epping, professeur d’anglais à Lisbon Falls, n’a pu refuser d’accéder à la requête d’un ami mourant : empêcher l’assassinat de Kennedy. Une fissure dans le temps va l’entraîner dans un fascinant voyage dans le passé, en 1958, l’époque d’Elvis et de JFK, des Plymouth Fury et des Everly Brothers, d’un taré solitaire nommé Lee Harvey Oswald et d’une jolie bibliothécaire qui deviendra le grand amour de Jake, un amour qui transgresse toutes les lois du temps.

Avec une extraordinaire énergie créatrice, King revisite au travers d’un suspense vertigineux l’Amérique du baby-boom, des « happy days » et du rock and roll.

« L’œuvre d’un génie ! »

Time Magazine

« Un véritable magicien du roman... Une des plus formidables histoires de voyage dans le temps depuis H.G. Wells. »

New York Times

« Colossal, généreux, passionnant... La quintessence du talent de King. »

Miami Herald

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 419 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par C4lypso 2016-05-24T13:14:05+02:00

"J'ai essayé de me dire que tout ça n'a aucune importance, que l'-l'-l'amour surmonte tout, sauf que ça ne marche pas. L'amour ne surmonte pas les mensonges." P.535

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Or

Ne jamais dire "jamais" ! la preuve...

Je viens de finir mon premier Stephen King et j'ai ADORE !!!

En effet, l'auteur de "Simetierre", "Carrie", "Salem" et autres joyeusetés horrifiques me paraissaient too much par rapport à mes petits nerfs fragiles et délicats ! Mais c'était sans compter sur un commentaire dithyrambique d'un internaute (grand merci à "il" ou "elle" d'ailleurs !) et la certitude absolue que ce roman était largement moins "tensionneux" que ces autres œuvres...et j'ai sauté le pas ! et bien m'en a pris !

Cette description fouillée et passionnante de l'Amérique des années 60 autant sur la façon de vivre que sur la politique de l'époque ; ce soucis du détail, cette description des personnages et de leur sentiment , et ce questionnement lancinant qui trotte dans la tête durant toute la lecture (que ferais-je en pareil situation ? Oserais-je changer le cours de l'histoire ? modifier le cours du destin ?...), le tout saupoudré d'un peu de fantastique ...

C'était comme si j'y étais ! J'ai vécu avec Jake Epping/Georges Amberson pendant presque 1000 pages et j'en redemande...oui enfin bon, ne nous emballons pas, je ne lirai pas pour autant "Simetierre", "Carie", "Salem" !!!

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Celola 2021-04-03T15:12:49+02:00
Diamant

Ça faisait longtemps que je n'avais pas lu un aussi bon Stephen King ! Bien plus qu'une histoire de voyage dans le temps, c'est une histoire d'amour que nous conte l'auteur. Un roman touchant et empreint de nostalgie pour son enfance et une Amérique qui n'existe plus. Un livre à ne pas louper !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par softyfristy 2021-04-02T23:38:22+02:00
Diamant

Un énorme coup de coeur, quelle histoire !!! La plume de Mr King est tout simplement géniale, elle vous emporte jusqu'à la dernière phrase.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par David-281 2021-03-15T13:14:59+01:00
Diamant

Décidément, la période est à un retour aux sources pour Stephen King. Car aprés avoir enfin décidé de terminer Dôme, il revient à 22/11/63, un roman qu'il avait commencé en 1972…

Manquant alors de recul et d'informations, mais aussi d'expérience, il l'avait mis de côté. Il le reprend donc et livre avec celui-ci un de ses plus grands livres. On y suit, à la premiére personne, Jake Epping, un prof d'anglais tout ce qu'il y a de plus normal. Un jour, son ami al Templeton, atteint d'un cancer, lui montre un passage permettant de revenir dans le temps, en 1958 (l'histoire se déroule en 2011). Avant de mourir, il demande à Jake de profiter de l'opportunité pour tuer Harvey Lee Oswald, assassin de JFK le 22/11/63…

Ce qui est compliqué dans ce genre de roman, c'est d'éviter les paradoxes temporel. Un probléme qu'évite au maximum King car à chaque retour dans le passage, le passé et ses conséquences sont réinitialisés. Ainsi, la premiére partie du livre présente l'histoire et la découverte de l'année 1958 par Jake Epping. Ses tentatives pour s'adapter à ce monde à priori dépassé. La seconde partie va le voir mener sa quête et la toute fin, assister aux conséquences lors de son retour dans le présent. C'est d'ailleurs peut-être le seul petit soucis du livre, la fin semble un peu trop rapide. Quelques pages de plus n'auraient pas été de trop, le livre faisant de toute façon déjà un peu plus de 1000 pages.

Comme à son habitude, l'auteur créé des personnages avec un passé, rencontrant tout un tas d'autres personnages qui, eux aussi, sont loin d'être vide. Et il en profite pour glisser une histoire d'amour poignante au milieu de tout ça. J'ai réellement était embarqué dans l'histoire sans en sortir de longueurs ou un ennui particulier. Ce qui confirme une chose : si toutes les oeuvres de King ne sont pas grandioses et qu'il a connu un bros passage à vide, il est bel et bien toujours capable de surprendre !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Alicya 2021-02-19T14:40:09+01:00
Diamant

22/11/63 a été mon premier " King" et ce fut pour moi un réel plaisir, et ce jusqu'au dernier mot. Peu de livres m'ont tenu en haleine comme celui-ci : une histoire passionnante, des personnages attachants et tout cela sur fond historique non pompeux. La course effrénée des 100 dernières pages n’a plus jamais été pareille depuis celui-là …

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SylveryFox 2021-02-18T22:04:35+01:00
Diamant

Un chef d'oeuvre du King.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MartineCgnrd 2021-02-03T18:07:43+01:00
Or

J'ai lu ce livre il y a quelques mois et la fin ne m'a pas marqué par contre le reste du livre est fascinant pas son originalité. Je ne pensais pas lire un tel livre de la part de Stephen King qui pour moi écrivait des récits plutôt basés sur l'horreur. Je le recommande +++

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Pouasson34 2020-11-27T22:56:12+01:00
Diamant

Un des livres les plus longs et les plus fascinants que je connaisse. Un véritable chef d'oeuvre dont j'avais décidé d'entamer la lecture pour mon intérêt pour l'assassinat du président Kennedy, mais c'est finalement l'émouvante histoire d'amour qui finit par occuper la place centrale du roman qui m'a le plus captivée. Ce livre plein de rebondissements et d'émotions fortes m'a fait pleurer à trois reprises lors de ma lecture. Je le conseille à quiconque aime les histoires d'amour particulièrement tragiques (et qui n'a pas peur des longs textes !).

Afficher en entier
Commentaire ajouté par nala74 2020-10-24T21:39:14+02:00
Or

Bonjour, je viens de finir 22/11/63 de Stephen King.

Un gros pavé de 936 pages qui se lit malgré tout très bien, avec une découpe en 6 parties qui sont scindées en chapitres eux mêmes divisés en paragraphes : j’aime toujours ce procédé, je trouve çà intelligent, çà efface immédiatement la crainte d’aborder le pavé, c’est rassurant.

L’écriture est fluide, çà se lit super bien, le roman est écrit à la première personne ce qui , à mon avis, intensifie le coté immersif.

J’ai aimé cette histoire, je ne peux pas dire le contraire, c’est original, agréable à lire, il y a de l’humour, des clins d’oeil sympathiques à des personnages et lieux familiers de L’univers King…..que je vous laisse découvrir.

Les personnages sont attachants, biens construits, tous intéressants, quel que soit leur rôle dans l’histoire. J’ai adoré ce que l’auteur à qualifié « d’harmoniques », ces sensations de déjà vu, déjà vécu, d’histoire qui se répète.

Je me suis laissée portée par cette histoire, cette aventure même, je ne me suis pas ennuyée au fil de ma lecture, bien au contraire , j’attendais la suite impatiemment, je me l’imaginais en réfléchissant à mille et une théories.

Mais je crois que suis partie d’un mauvais postulat de base.

Tout part de la couverture du livre , la première de couverture, connue de tous, et la quatrième plus inattendue: une coupure de journal du 23/11/63 dont le gros titre est « Dallas: JFK et Jackie, sains et saufs ».

Et moi, à partir de là je me suis imaginé de quoi aller parler le livre, une histoire, une construction du roman.

Et je me suis plantée.

D’où ma petite déception. Je n’en dirais pas plus car je ne veux pas risquer de spoiler, alors je ne sais pas si ce serait vraiment un spoil, mais dans le doute je m’abstiens.

Un autre léger regret, c’est de ne pas avoir pu profiter pleinement et à leur juste valeur de toutes les mentions aux références de l’époques.

Ce livre nous plonge dans l’Amérique des années 60, avec sa musique, ses expressions, son style vestimentaire, ses politiques et personnages influents célèbres, ses présentateurs, ses marques de cigarettes, de boissons, de magasins , de voitures…..

Tant de repères et de références caractéristiques de l’époque .

Surement, mais je ne suis pas américaine.

Et peu de tout çà me parle, ( pourtant j’adore l’ambiance américaine mais là c’est très précis et je ne connais pas ) ces références font certainement écho auprès des lecteurs américains, cela fait partie de leur culture, et je les envie pour çà car ils ont très certainement pris un énorme plaisir au détour de chaque page à la lecture de ces détails que j’imaginent rafraîchissants, émouvants, ou drôle, empreints de souvenirs pour eux.

J’imagine leur plaisir, un peu comme quand je revois des photos des années 80 ou quand j’entend une chanson de l’époque , qui faisait partie de ma cassette « compil n°18 » laborieusement enregistrée après plusieurs heures d’écoute de Fun radio, Bref.

J’ai tout de même décidé de ne pas me passer entièrement de tout cet aspect du roman, çà aurait été dommage et j’ai donc régulièrement interrompu ma lecture, autant de fois que nécessaire, afin d’aller chercher les infos qui me manquaient.

Et heureusement que je l’ai fait, et je vous le conseille, si comme moi, votre culture Américaine des années 60 est défaillante.

Ça m’a apporté un plus, comme pour cette chanson « Into the Mood ».

Ca ne vous parle pas ? Moi non plus. J’ai cherché, j’ai ecouté.

Bien sur que je la connaissais, et vous aussi, c’est certain.

Tout le monde la connait .

Et oui, de savoir quelle était cette musique çà m’a aidé à m’imaginer certaines scènes.

Vous ne savez pas ce qu’est le lindy hop ? Cherchez aussi, vous connaissez en fait.

Et au fil de mes recherches , Tout devient nettement plus parlant après, et la magie de l’ambiance opère , sûrement pas autant que pour un lecteur américain , mais nettement plus que si je n’avais pas cherché à savoir .

Des tas de détails méritent qu’on fasse un peu de recherche. Ou plutôt on mérite d’apprécier ces détails et pour çà il faut un peu de recherche pour nous y aider .

Enfin, un autre aspect du roman m’a un peu déstabilisée : je n’imaginais pas cette histoire sous cet angle, mais c’est uniquement par rapport à la vision que je m’étais faite de la mort de Kennedy et mon probable manque d’information réelles sur le sujet. Je ne m’étends pas la dessus non plus. Ce sentiment sera probablement variable pour chacun , selon son opinion sur le sujet .

J’ai aimé cette lecture et cet univers mais il m’a manqué quelque chose et j’aurai été prête à lire encore 900 pages pour l’avoir.

Et je m’en veux d’avoir eu des attentes qui ne correspondaient pas et qui m’ont fait attendre quelque chose que je n’ai pas eu.

Je vais faire un parallèle très très douteux, ceux qui ont lu le livre pourront peut être comprendre ce que je veux dire :

C’est un peu comme si l’homme que j’aime me proposait une folle nuit d’amour , que j’ avais idéalisé ce moment , et qu’en réalité il y avait eu essentiellement de longs, très longs préliminaires, indéniablement très agréables, et qui avaient finis par aboutir à un « orgasme convenable » car trop attendu , suivi d’un bref câlin post coïtal.

Encore mes attentes infondées : je m’attendais à moins de préliminaires et un plus long câlin.

En définitive les préliminaires étaient très réussis, mais le câlin m’a manqué.

Mais plus le temps passe depuis que j’ai refermé le livre, plus les personnages me manquent, plus l’époque me manque. Plus cette histoire me manque. C’est toujours compliqué pour moi de me sortir d’un livre qui m’a imprégnée. Et King est doué pour çà.

Enfin ne passez pas à côté de la postface , au-delà des remerciements habituels on y trouve des informations particulièrement intéressantes et instructives, des anecdotes et les références et sources de Stephen King pour écrire ce Roman .

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Gryfondor 2020-10-24T16:04:36+02:00
Argent

Cette œuvre magnifique, écrite par un Stephen King au sommet de son art, est d'une incroyable densité et les émotions ressenties d'un bout à l'autre de cette lecture valent que l'on s'y attarde.

Les références historiques et politiques sont certes bien présentes, et l'on pourrait se sentir parfois un peu perdu, mais cela ne dure jamais longtemps et l'auteur nous remet vite sur les rails de la quête de Jake.

Les paradoxes et autres effets papillons sont juste parfaitement traités et participent bien évidemment à la réussite du roman.

Alors oui, peut-être y-a-t-il quelques petites longueurs ou digressions, mais à bien y réfléchir, elles servent le récit et apportent une note de réalisme au temps passé par le héros dans cette époque charnière des années 50-60 aux États-Unis.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par alapage 2020-09-04T03:58:06+02:00
Or

Chaque fois que j’ouvre un roman écrit par Stephen King, je ne sais jamais à quoi m’attendre sinon que cela risque d’être un moment de lecture unique.

J’ai découvert la plume de cet auteur avec le roman Le fléau et depuis, j’ai rarement été déçu. Cette fois-ci ne fait pas exception! J’ai pourtant vu ce roman passé à plusieurs reprises sur les réseaux sociaux et chaque fois, les commentaires étaient plus que positifs, mais je n’aurais jamais cru que ce pavé serait aussi divertissant.

À la base, je ne suis pas une grande fan de science-fiction. Si l’on met de côté les voyages dans le temps qu’effectue Jake, je considère ce roman comme étant un vrai bon suspense, et ce, malgré quelques longueurs à certains endroits. Mais bon lorsqu’un roman fait plus de 1000 pages, il ne peut pas être addictif d’un bout à l’autre!

J’ai vraiment apprécié découvrir le passé avec les yeux de Jake. Sa vision d’aujourd’hui sur les événements du passé. Il est également intéressant de voir cet effet boule de neige… c’est-à-dire découvrir que chaque décision, chaque geste définisse un avenir différent. Au travers de ce roman de science-fiction, il y a une morale qui s’y cache. J’étais loin d’imaginer ressentir tout cela en lisant un roman de King!

Jake fera un passage à Derry et du même coup, l’auteur fait référence à un certain clown. Je fais partie des exceptions qui n’a pas encore lu Ça. Eh bien, j’ai eu un bref aperçu de cette ville. J’ai senti beaucoup de noirceur, il me reste à décider si j’oserai plonger dans cet univers.

Bref, je referme ce roman avec l’impression d’avoir lu l’un des meilleurs romans de l’auteur. Par contre, je crois qu’il est un peu trop volumineux. Une centaine de pages en moins aurait permis d’obtenir un récit plus dynamique. Finalement, Le fléau reste à ce jour mon pavé préféré de King, mais celui-ci n’est pas très loin derrière!

http://alapagedesuzie.blogspot.com

Afficher en entier

Dates de sortie

22/11/63

  • France : 2013-03-01 (Français)
  • France : 2014-10-01 - Poche (Français)
  • USA : 2011-11-08 (English)

Activité récente

Gyvia le place en liste or
2021-03-20T15:55:05+01:00
janedoe l'ajoute dans sa biblio or
2021-03-19T16:25:13+01:00
pbos le place en liste or
2021-03-05T17:42:51+01:00

Titres alternatifs

  • 11/22/63 - Anglais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 1419
Commentaires 221
extraits 72
Evaluations 365
Note globale 8.44 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode