Livres
511 816
Membres
522 797

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Fléau, Tome 1



Description ajoutée par anonyme 2010-04-26T11:16:06+02:00

Résumé

Il a suffi que l'ordinateur d'un laboratoire ultra-secret de l'armée américaine fasse une erreur d'une nanoseconde pour que la chaîne de la mort se mette en marche. Le Fléau, inexorablement, se répand sur l'Amérique et, de New York à Los Angeles, transforme un bel été en cauchemar. Avec un taux de contamination de 99,4 %. Dans ce monde d'apocalypse émerge alors une poignée de survivants hallucinés. Ils ne se connaissent pas, pourtant chacun veut rejoindre celle que, dans leurs rêves, ils appellent Mère Abigaël : une vieille Noire de cent huit ans dont dépend leur salut commun. Mais ils savent aussi que sur cette terre dévastée rôde l'Homme sans visage, l'Homme Noir aux étranges pouvoirs, Randall Flagg. L'incarnation des fantasmes les plus diaboliques, destinée à régner sur ce monde nouveau. C'est la fin des Temps, et le dernier combat entre le Bien et le Mal peut commencer.

Afficher en entier

Classement en biblio - 747 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par TommyRollrbox 2018-09-18T05:07:25+02:00

Sally.

Un murmure.

– Réveille-toi, Sally.

Un murmure, plus fort : Laisse-moi tranquille.

Il la secoua encore.

– Réveille-toi. Tout de suite !

Charlie.

La voix de Charlie qui l’appelle. Depuis combien de temps ?

Sally remonta des profondeurs de son sommeil.

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par ledicodesbonsgouts 2019-03-09T16:05:47+01:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Irene-Adler 2020-04-29T20:36:25+02:00
Or

Quand on pense que tout ça est arrivé à cause d’une défaillance du système de fermeture des portes lorsque les chiffres de l’horloge sont passé au rouge…

Ce qui a permis à une personne de s’enfuir, d’embarquer sa famille pour fuir et d’aller mourir dans un petit bled, contaminant les personnes présentes à la pompe d’essence qui eux-mêmes ont contaminés leur famille, amis, la ville, les villes, le pays, le monde…

Le King a toujours eu l’art et la manière de mettre en place ses histoires, passant de moments hautement angoissant à d’autres plus calmes, lorsqu’il met en place ses autres personnages, allant en profondeur dans leur portraits, ce qui nous donne l’impression de les connaître depuis longtemps.

Vous êtes calmement en train de lire un passage où un homme renseigne une famille sur le chemin à suivre ? Banal à mourir… Pas chez le King, parce qu’à l’aide de ce simple geste banal, cette amabilité faite à une autre personne, vous infectez la petite famille, qui elle même infectera d’autres personnes, qui elles-mêmes… Moins banal à lire, subitement, non ?

On se doute que les personnages dont le King prend le temps de nous dresser les portraits seront ceux qui seront les protagonistes les plus importants de son histoire, même si, dans le lot, certains trouveront la mort avec le virus de la super grippe. Zut, faut pas trop vite s’y attacher…

Provenant de tous les horizons, ses personnages seront attachants, sympathiques ou des salopards, car avec le King, rien n’est jamais tout noir ou tout blanc. D’ailleurs, on remarque que les êtres humains retournent vite à un état primaire et que devant l’ampleur des morts, on passe vite à des horreurs sans nom comme de tirer sur des gens…

Le roman du King, lu en version intégrale sur deux tomes, est addictif, anxiogène, nous fait par des montagnes russes d’émotions allant des angoissantes au plus calmes, nous laissant reprendre notre souffle pour mieux nous donner quelques sueurs froides ensuite.

Prenant son temps, le King nous délivre son récit sans sauter des étapes, sans zapper des étapes sur ses différents personnages et cela donne une première partie addictive, mettant aussi en place un élément fantastique avec deux personnages étranges, un homme en noir et une vieille dame, mère Abigaël…

Dans sa version intégrale, il y a plus de pages que dans la version « light », mais au moins, on a le récit complet, sans coupes, et si parfois, on sent un peu les longueurs, cette sensation passe très vite car la plume du King fait mouche car il sait toujours aller dans la psyché des personnages, des Hommes et nous en donner sa part d’ombre, de ténèbres, mais aussi la plus belle.

Le Fléau est sans doute un roman anxiogène dès le départ, mais le lire en période de Covid-19, même s’il ce virus est moins meurtrier que celui du roman (heureusement, nom de dieu !), c’est encore plus angoissant.

Je vais m’accorder un peu de temps avant d’entamer le tome 2 et aller me lire un Oui-Oui ou Tchoupi…

Ah zut, je n’ai que ceux où ils vont faire leurs courses tranquillement, font du sport d’équipe, vont visiter leur famille, se font des bisous… Bon, alors je vais lire Les Aristochats…

Afficher en entier
Commentaire ajouté par CelineJoss 2020-04-21T15:44:24+02:00
Or

C'est un de mes romans préféré écrit par Stephen King, j'adore ce roman pour son coté fantastique, une fois commencé et prit dans l'histoire il est très difficile de s'arrêter !!! Nous voici en présence d'un classique de King !

Ce livre est très impressionnant par son volume et j'ai longtemps hésité avant d'en commencer la lecture. Mais il est très prenant et j'ai été tenue en haleine.J'avoue avoir eu du mal à me mettre dans le roman, certains personnages prennent tout leur charme au fil de leurs évolutions et il faut rester patient et persévérer pour ne pas rater un merveilleux roman !!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Leila-76 2020-04-15T21:23:45+02:00
Commentaire ajouté par theyoubot 2020-03-02T20:41:43+01:00
Lu aussi

J'ai beaucoup aimé l'univers Post Apocalyptique. Ça fait passer l'intrigue un peu poussive, émaillée de fautes de rythme et de plages de remplissage, sans parler de la fin ratée.

.

En Post Apo, King montrera toute l'étendue de son talent vers la fin du cycle de "La Tour Sombre" avec quatre histoires post-apocalyptiques de toute beauté

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lawoss 2020-01-21T14:40:29+01:00
Commentaire ajouté par gracieuserobert 2019-10-02T15:07:40+02:00
Or

Du grand art, comme à chaque fois avec mon maître de l'horreur.

Pas de sang, pas de viscères. Des morts, bien sûr, en pagaille et à profusion, des jeunes, des vieux, des femmes, des enfants, des animaux... Tout le monde y passe. Pourquoi ? Un fléau touche le monde. Tout le monde ou presque.

Nous suivons les aventures de quelques survivants. Seuls quelques-uns, dont nous avons tout le parcours, depuis leur apparition dans l'histoire jusqu'à... voir le tome 2, je suppose.

Nous sommes poussés dans les retranchements de l'horreur psychologique. Et si une maladie s'abattait subitement sur nous ? Et que l'on ne puisse rien y faire ? Voir tout le monde tomber comme des mouches ? Et nous, nous survivons, que ferions-nous ?

Serions-nous prêt à aider notre prochain, le seul rencontré, ou le pousserions-nous dans le ravin pour être sûr de survivre ?

Et cet homme en noir ? Que nous veut-il ? Pourquoi apparaît-il dans les rêves de tout le monde ?

J'ai suivi les aventures de Stu, Nick, Fran et Abygaël, la peur au ventre, en me disant souvent : mais non ! Mais pourquoi ? Pas lui !

... Et ce n'est que la première partie, parce qu'il y a le tome 2 où, on l'espère, nos héros vont s'en sortir, oui, mais à quel prix ? Et dans quel état ? Vont-il rencontrer pire que l'homme en noir ?

Oui, parce qu'il y a pire que l'homme en noir. Lisez, et vous comprendrez.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par DocteurIsis 2019-08-10T22:18:35+02:00
Argent

Un premier tome angoissant à la hauteur des autres œuvres de Stephen King.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Orodwen 2019-02-11T09:45:14+01:00
Bronze

Enfin, je peux dire que j’ai terminé ce livre, après presque quatre mois, honte à moi. Après le chaos de fin d’année, le boulot, les fêtes, les courses et activités à gauche et à droite, j’ai manqué de temps pour réellement me plonger dans ce livre et je lisais quelques lignes ou une page par ci par là. Résultat, il a été difficile d’avancer et de profiter de cette lecture, ce qui est bien dommage.

De manière générale, il s’agit d’un bon livre, certes un peu particulier, mais c’est du Stephen King.

Le début était très intéressant, mais le développement de l’intrigue s’est fait très différemment de ce à quoi je m’attendais. Voir ci-dessous, mais spoilers.

Spoiler(cliquez pour révéler)Le roman commence avec le patient zéro de la maladie et rapidement on est pris dans le tourbillon de l’épidémie. Les gens tombent comme des mouches face à cette super grippe et certains passages sont assez glauques, mais rien de bien méchant non plus. Petit à petit, l’intrigue change. Les survivants font des rêves étranges mettant en scène un homme en noir démoniaque et une gentille vieille dame, tous deux représentant respectivement le bien et le mal. L’histoire évolue ainsi jusqu’à la fin du roman et raconte l’épopée des survivants qui se mettent en marche vers ce qu’ils espèrent être leur salut ou le commencement d’une nouvelle civilisation.

Affaire à suivre dans le tome 2…

Afficher en entier
Commentaire ajouté par CatherineCollet 2018-12-20T16:57:40+01:00
Argent

Bon roman de Stephen King, dont je n'aime pas trop le style ! Une histoire assez banale finalement, mais à la sauce King, ça marche. Un virus s'échappe suite à une erreur de manipulation dans un labo et c'est toute l'humanité qui trinque. Les gens meurent étouffés à cause d'une super grippe et seuls qq survivants parviennent à se retrouvés, bientôt hantés par des rêves étranges.

Pas mal de longueurs dans cette version

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ElenaLeRoux 2018-12-15T14:56:58+01:00
Or

Un monument ce livre, rangé dans ma bibliothèque à côté de Ca et de Dome. Si vous voulez lire un livre sur l'apocalypse avec des personnages attachants et d'autres tous aussi timbrés les uns que les autres alors go !

Une ambiance du tonnerre, une lutte du bien contre le mal sur un fond de désert aride, villes abandonnés et carcasses de véhicules bouchant les routes.

Et avec le fameux Randall Flagg qu'on retrouve aussi dans la Tour Sombre l'un des personnages phare des romans de Stephen King.

Une sacrée aventure ce livre !

Afficher en entier

Dates de sortie

Le Fléau, Tome 1

  • France : 1999-01-04 - Poche (Français)
  • Canada : 1992-10-01 - Poche (Français)
  • USA : 1980-07-04 (English)

Activité récente

Titres alternatifs

  • The Stand - Anglais
  • The Stand, Book 1 : Captain Trips - Anglais

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 747
Commentaires 70
Extraits 5
Evaluations 143
Note globale 8.1 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode