Livres
472 768
Membres
445 756

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Brumes de Cendrelune, Tome 1 : Le Jardin des âmes



Description ajoutée par MaudeElyther 2019-08-17T11:12:48+02:00

Résumé

Dans le royaume de Cendrelune, les dieux épient les pensées des hommes, et leur Exécuteur, l’Ombre, veille à condamner tous ceux qui nourriraient des envies de rébellion.

Or, il semble que certaines failles existent. À l’âge de 17 ans, Céphise ne vit en effet que pour se venger. Depuis qu’on l’a amputée d’une partie d’elle-même et privée de sa famille, elle ne rêve plus que d’une chose : s’affranchir de la tyrannie du tout-puissant Orion, Dieu parmi les dieux. Et contre toute attente, il se pourrait qu’elle ne soit pas seule...

Afficher en entier

Classement en biblio - 32 lecteurs

Extrait

Comme chaque dimanche soir, lorsque nous entendions le détachement des soldats impériaux quitter la Cathédrale d'Eternité, à quelques centaines de mètres de là, nous nous figeâmes tous autour de la table. J'avisai ma mère, assise à mes côtés, puis mon père, quand je me redis compte que les pas ne s'éloignaient guère - contrairement à la plupart du temps -, mais se dirigeaient vers la Cité d'Acier, capitale de Cendrelune.

Vers notre cité...

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

C’est encore une très bonne histoire que nous propose Georgia Caldera. Une dystopie Young Adult cette fois.

Je ne suis pas fana du genre mais j’aime beaucoup la plume de l’autrice. J’ai plongé avec plaisir dans la vie de Céphise et l’étrange fonctionnement du monde dans lequel elle évolue.

Céphise est une héroïne qui n’a pas peur (un peu quand même) et qui ne vit que pour venger sa famille. Dès le départ, sa haine est palpable et amène les premiers mystères sur sa condition. Je ne dirai rien pour ne pas risquer de vous gâcher une partie de l’intrigue.

La présence des dieux n’est pas négligée, le règne d’Orion est bien au cœur de l’histoire. Si ça reste assez vague encore, j’espère qu’au second tome, nous aurons éclaircissements et réponses sur certains pans.

Le rythme est correct, oscillant entre action et contemplation. On a des parties qui décrivent et d’autres qui nous immergent au cœur des émotions et sentiments des protagonistes.

Le tout n’est qu’une mise en bouche même si ça ne manque pas de dynamisme. Ce tome provoque de la frustration pour tout ce qui reste en suspens et que nous trouverons probablement lorsque la suite sera disponible.

Ce qui m’intrigue aussi, c’est la manière dont Georgia Caldera va traiter cette haine profonde, qui semble se compromettre au profit de la curiosité qui envahit les héros, l’un à propos de l’autre. Mais en connaissance de la fin du Jardin des âmes, la route risque d’être longue et pas si évidente qu’on pourrait le croire.

L’édition papier contient une illustration de Céphise en couleur, réalisée par Georgia Caldera, qui est magnifique.

Afficher en entier
Diamant

Fantastique ! comme toujours les livres de georgia nous transporte avec eux dans des totalement différents et exceptionnel ! ?

Afficher en entier
Diamant

Je ne connaissais pas cette auteure, mais elle a su me transporter dans cette histoire magnifique, peuplée de Dieux tyranniques et d'habitants souffrant et vivant dans la peur constante. Cette histoire était fabuleuse. J'ai hâte de connaître la suite des aventures de Céphise et Verlaine. Puis, cette fin, rah... Quelle frustration !

Afficher en entier

J’ai été absorbée par ce roman, je n'ai pas pu le quitter sans l'avoir terminé. L'univers est tellement riche, à la fois sombre et si poétique. Je suis réellement conquise par cette histoire.

J’y ai retrouvée tant de choses que j’aime : mélancolie, romantisme, personnages aux caractères si fort et si fragile à la fois... le tout dans un univers tellement bien décrit et construit comme dans tous les livres de Georgia Caldera.

Je ne veux pas en dire trop pour ne pas dévoiler les merveilles que nous offre ce premier tome d'une histoire qui promet d'être inoubliable et passionnante. Et cette fin ! Waouh !

Ce roman est pour moi un condensé de tout ce qu’il y a de meilleur dans les livres de Georgia. J’ai tout aimé !

Petit plus : une sublime illustration réalisée par Georgia en 3e de couverture !

Afficher en entier

Ce premier tome nous plante le décor d'un nouvel univers où la nature est "morte", les cendres recouvrent le monde dominé par des dieux, les émotions et pensées sont sondées.

L'auteur nous fait découvrir cette dystopie à travers les yeux de deux personnages principaux Céphise et Verlaine (chapitres rédigés à la première personne, donc une immersion totale dans leurs sentiments, pensées,...) et des personnages "secondaires" (chapitres rédigés à la troisième personne).

Le rythme de lecture est tantôt rapide avec des actions, des confrontations entres personnages,... et tantôt lent avec des moments descriptifs, contemplatifs où on s'attarde sur ce monde (son architecture, son fonctionnement...) ou sur certains protagonistes. Certains y verront des longueurs, personnellement je trouve ces moments essentiels pour avoir des repères entre l'univers et tous les personnages et leurs relations.

On y découvre un lien particulier qui semble unir nos personnages principaux mais pour le moment ce premier tome ne permet pas d'éclaircir nos questions autour de ce lien complexe (réminiscences d'une vie passée? souvenirs de sa propre vie? pont vers une vie parallèle?).

En résumé, ce premier tome nous plonge la tête la première dans un univers riche et plutôt lugubre où se tisse une jolie toile de mystère. Pour un monde où les sentiments et pensées sont "étouffés" car étroitement surveillés, on est pris dans le tourbillon de ceux de Céphise et Verlaine qui nous happent de plein flouet (d'où l'importance du récit à la première personne).

J'attends le tome 2 avec impatience pour dénouer les fils de cette toile et lever le voile sur certains mystères!

Afficher en entier
Bronze

Je ne sais pas trop quoi dire sur ce roman a part que j'en ressors profondément mitigée. Je l'ai lu parce que l'auteure avait fait l'incroyable série Victorian Fantasy que j'avais littéralement adoré, et qu'une nouvelle série dystopique ne pouvait être que géniale ! Tout d'abord je voudrais dire que la couverture est sublimissime et que le titre envoie du lourd. Maintenant pour ce qu'il s'agit de l'intérieur du livre c'est plus complexe. L'histoire de base est pas mal, les personnages principaux appartiennent à deux races différentes (c'est un peu compliqué pour Verlaine mais globalement on va dire que c'est le cas vu qu'il a été élevé comme un dieu) et donc se détestent cordialement, lui étant l'exécuteur de son père et elle une simple humaine Rapiécée dont il a tué les parents étant plus jeune. Le fait est qu'il n'a aucun suspens dans ce roman, on voit l'intrigue venir gros comme une maison, donc je n'ai ressentie aucune surprise, et à aucun moment de l'histoire, mais bon à la rigueur, jusque-là tout va bien, il y a également une touche de vie antérieure vu que par leur contact ils arrivent à percevoir des bribes d'un temps où ils étaient amoureux. Ajoutons à tout cela l'intermède piano-violon, nous avons ici tous les éléments pour faire une bonne romance. Maintenant pour moi le gros point faible de ce roman c'est l'écriture. En effet le style est vraiment très enfantin, les intériorités des personnages sont à l'extrême limite de la naïveté et ça ne colle pas. Ça ne colle pas avec un univers qui par sa dureté fait grandir prématurément ses "habitants" si je puis dire. Je m'attendais à un peu plus de sérieux, alors d'accord nous sommes dans un Young Adult m'enfin ce n'est pas une raison pour tomber dans le culcul la praline aussi vite, personnellement cela m'a cassé chaque effet dramatique de l'histoire ce qui est bien dommage car il y a énormément de potentiel dans cette histoire. En effet l'idée des dieux est excellente, de même que la cité d'Acier, l'existence d'une mystérieuse ancienne déesse qui serait à même de concurrencer Orion est également bien pensée, de même que la dame des Brumes qui semble apprécier son aspect de Rapiecée, bref on sent qu'il y en a sous la pédale, mais encore une fois rien n'est abordé, ce ne sont que de rapides sous-entendus. Du coup j'attends beaucoup du second tome qui devrait apporter pas mal d'éclaircissements.

Afficher en entier
Bronze

Georgia Caldera revient à ses premiers amours avec ce roman fantastique, fantasy en y ajoutant une bonne dose de dystopie. Dès les premières pages, le décor de l'univers de Cendrelune est planté. Un monde sombre, où la liberté d'expression mais aussi de ressentir des sentiments est proscrit sous peine de la peine de mort.

Le prologue annonce la couleur nous prenant derechef à la gorge face à cette injustice écœurante qui condamne pour l'unique raison d'éprouver des sentiments humains. A travers ce prologue, Céphise entre en scène ainsi que L'Ombre, un personnage qui vu par les yeux de Céphise n'est qu'un Monstre cruel. Un superbe pied de nez de la part de l'auteure qui arrive avec ses quelques lignes à nous faire également ressentir une haine viscérale pour lui, sentiment qui nous aurait condamné aussi si nous vivions dans ce monde fantasy.

Une lecture rythmée ensuite à travers les yeux de Céphise qui se forge une carapace tenace avec pour unique but de se venger de ce monde cruel où elle n'est pas libre et qui lui a arraché sa vie et à travers les yeux de Verlaine. Un "homme" dont la particularité en fait de lui un paria dans sa société qui n'hésite pas à le montrer du doigt. Verlaine tantôt un homme taciturne, rebelle mais aussi fragile qu'on ne peut qu'apprécier en le voyant lutter contre sa natures et ses sentiments qui l'empoisonnent. Epinglé par son rôle mais aussi par ce rôle attribué d'office par son Père, Verlaine tente de vivre, cherchant sa place ou plutôt Une place où il se sentira bien malgré ce poison qui coule dans ses veines.

Autour d'eux gravitent des personnages importants pour cette histoire fantasy, dans un univers aussi sombre que riches, milieu parfaitement dosé entre magie et épouvante. Une multitude de personnages apportant son lot d'interrogation pour une complexité de " races" intéressantes. Entre Dieux, Rapiécés, Humains, Vestale, Adultes, Enfants, enchantement et noirceur, le tout avec des sentiments prenant à la gorge et des situations aussi tristes qu'amères, Les Brumes de Cendrelune est une histoire qui ne laisse pas indifférent.

Néanmoins dans ce univers complexe, il n'est arrivé souvent de me perdre. Volonté de la part de l'auteure ? Mauvaise interprétation ou incompréhension je ne saurais le dire. Il y a à la fois trop d'informations diverses et à la fois pas assez. Un choix peut-être au vu des autres tomes qui donneront les réponses plus tard. Cependant, bien que l'univers soit intriguant et piquant la curiosité, j'y ai trouvé des longueurs, j'avoue avoir sauté quelques paragraphes en arrivant vers la fin. Beaucoup trop d'introspections parfois un chouïa répétitif, très peu de dialogues pour rythmer cette lecture parfois un brin étouffante.

De plus, la lecture de différents types de narrations m'a un peu perturbé. Tantôt à la première personne du singulier, nous plongeant ainsi dans la peau du personnage, quelques fois spectateur, passant à un point de vue extérieur avec la troisième personne du singulier. Un choix discutable mais qui permet d'explorer des visions de d'autres personnages qui ont visiblement une importance dans le récit.

A coté de ça, on retrouve une héroïne de caractère, courageuse, bouffée par une envie de vengeance prenant aux tripes. Céphise n'est pas une demoiselle en détresse et apparemment la clé pour briser ce monde sombre aux goûts de cendres. Verlaine est bien plus humain qu'il ne le souhaiterait avec ses émotions et ses choix. Sa repartie ne le rend que plus attachant, ses sentiments que plus humain et sa triste, douleur ne laisse pas insensible.

J'ai noté quelques points de ressemblances avec le premier roman de Georgia Caldera, Les Larmes Rouges. Cette impression que là aussi, Céphise et Verlaine étaient liés par le destin depuis des années, passé, présent, futur, formant un noyau de lumière et de ténèbres contre Cendrelune.

Spoiler(cliquez pour révéler) Dans ce tome, il ne faudra pas s'attendre à de la romance. Pour le moment, il n'y a rien entre les deux Héros. Plutôt des sentiments contraires : de la haine pure. Si Verlaine commence a regardé Céphise et souhaite la protéger à tout prix, Cephise ne pense qu'à le tuer au vu de ses actions passées.

A coté de ça, je dois reconnaître que cette histoire se distingue des autres romans déjà existant sur le thème de la dystopie. Georgia Caldera à créé un monde, un univers propre à elle, nous entraînant dans cette parenthèse fantasy grâce à ses descriptions détaillées qui plantent bien le décor mais aussi les particularités physiques des personnages. Beaucoup de questionnement, beaucoup de points pas encore résolus. Elle manie parfaitement les mots riches de la langues françaises, dose à merveille les sentiments humains créant ainsi comme un film qui défile devant les yeux lorsqu'on lit.

Les brûmes de Cendrelune est un premier tome qui plante plus le décor pour la suite qu'une simple lecture pouvant se passer de suite. Chaque scène et détails auront sûrement leur importance pour les prochains tomes. Les ennemis d'hier deviendront probablement les alliés de demain à l'instar d'Héphaïstos.

Spoiler(cliquez pour révéler) Le Dieu de Dieu à 10 enfants, beaucoup n'ont pas encore fait leur entrée ou ont été présentés. Qu'est devenu le frère de Céphise, le reverra-t-on ? Est-ce que Proserpine sortira de sa prison ? Elle semble avoir un lien avec Eldriss, Vestale elle aussi si j'ai tout compris ... Comment s'était retrouvé prisonnière de cette infâme Dieu ? Qui est cette déesse qui semble guider Eldriss et faire mettre Orion sur la défensive ? Ou est passé la fiancée de Verlaine ? Tellement de question sans réponse

Quoi qu'il en soit, Les brumes de Cendrelune n'est pas un coup de coeur mais une lecture agréable dans un monde très sombre et riche à souhait où les sentiments humains ont une place considérable en faisant presque des personnages à part entière. Céphise semble bien déterminée à mener à bien sa mission et cette fin de tome laisse présager que le pire est à venir avec l'acte commis sur Verlaine...

Une suite prometteuse s'annonce donc pour ce roman fantasy, dystopie qui saura plaire aux fans. Sans compter que les diverses illustrations de l'auteure aide incroyablement à se faire une idée, dommage que l'arbre aux suppliciés, le Dieu des Dieu où d'autres personnages n'aient pas pris vie sur une feuille de dessin pour encore mieux nous aider. J'ai d'ailleurs notre que Céphise ressemble à la violoniste de talent Lindsey Stirling.

Les brumes de Cendrelune est donc le premier roman dystopie que je lis en entier, un exploit en soit.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Les Brumes de Cendrelune, Tome 1 : Le Jardin des âmes" est sorti 2019-10-02T00:00:00+02:00
background Layer 1 02 Octobre

Date de sortie

Les Brumes de Cendrelune, Tome 1 : Le Jardin des âmes

  • France : 2019-10-02 (Français)

Activité récente

3mma le place en liste or
2019-10-17T16:08:26+02:00

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 32
Commentaires 7
Extraits 1
Evaluations 13
Note globale 8.17 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode