Livres
613 092
Membres
710 238

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Larmes rouges, Tome 3 : Quintessence



Description ajoutée par Lunavia 2015-02-10T23:15:41+01:00

Résumé

« La clé du pouvoir se cache dans le sang. »

Alors que la relation d’Henri et Cornélia connaissait enfin une accalmie après les épreuves, l’arrivée surprise d’un fantôme du passé fait voler en éclats toutes leurs certitudes. Ces retrouvailles peuvent-elles être encore plus dangereuses que le Roi Sombre lui-même ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 723 lecteurs

extrait

De toi... J'ai faim de toi... De toutes les manières possibles.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Diamant

C'est avec un immense regret et, en même temps, une joie immense, que j'ai refermé le dernier tome des Larmes Rouges. Un immense regret car j'ai adoré cet univers et lui dire adieu n'est pas aisé, et une grande joie tant j'ai été émerveillée et enchantée par cette histoire.

Georgia Caldera a une plume absolument exquise, elle manie les mots et les sentiments avec un grand brio.

Ses personnages sont extrêmement bien développés, avec une personnalité particulièrement bien approfondie.

Le dernier tome est plein d'action, de rebondissements, et surtout, de révélations sur le Roi Sombre, et elle parvient même à nous faire éprouver presque un peu de pitié pour lui. Et pourtant, ce n'était pas gagné. J'ai particulièrement apprécié de découvrir l'origine de ses vampires.

Cornélia a beaucoup évolué, elle devient une femme sûre d'elle, qui s'affirme enfin. Henri, lui, est fidèle à lui même, tantôt mélancolique, tantôt possessif et colérique, on ne peut que s'attacher à leur couple et leur si belle histoire d'amour.

J'ai toutefois un reproche à faire, c'est que l'auteur ne s'attarde pas plus sur les personnages secondaires, qui auraient pourtant mérité qu'on en sache davantage sur leur histoire.

Mais outre ceci, c'est un roman fort en émotions, qui renouvelle le genre vampirique en retournant aux sources de cette légende trop en vogue les dix dernières années.

Cette saga se conclue en apothéose, avec pour seul regret, celui de laisser Cornélia et Henry faire leur vie sans nous.

J'ai eu un énorme coup de coeur pour ce roman qui s'inscrit pour moi dans la lignée de ceux d'Anne Rice.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Lu aussi

Un troisième opus dans la lignée des deux précédents qui composent "Les Larmes rouges". J'ai apprécié cette lecture mêlant horreur et sensualité, jusqu'à un érotisme sanguinolant. Malgré une certaine distance vis-à-vis des protagonistes - les choix et comportements de Cornélia et Henri me paraissent quelque peu déplacés et immoraux par moments, j'ai apprécié le développement des personnages secondaires. Spoiler(cliquez pour révéler)Le retour de Maxime qui apparaît central au début se retrouve facilement en arrière plan, l'auteur s'éloigne ainsi d'un énième triangle amoureux dans lequel l'héroïne se met à hésiter entre les deux hommes, ce dont je lui en suis gré. De plus, le développement narratif issu des pouvoirs acquis par Cornélia nouvellement vampire, les songes et sa vision du passé d'autrui, principalement celui d'Avoriel m'a paru intéressant pour l'intrigue. L'ennemi, Avoriel acquière une nouvelle substance dans ce troisième tome qui développe plus son caractère et l'éloigne du simple ennemi monstrueux qu'il incarnait dans les précédents romans. Bien que cette trilogie puisse apparaître comme un ultime roman sur les vampires, l'horreur créée par une atmosphère sanguinolante la rapproche des romans fantastiques des siècles derniers, nous sommes transportés entre contemporanéité et dix-neuvième.

Afficher en entier
Argent

Ce n'est pas mon préféré de la saga, néanmoins ça reste une bonne fin bien aboutie.

J'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de longueurs dans ce 3e tome, mais on a quand même une très bonne suite de l'intrigue.

Afficher en entier
Diamant

Et voilà la fin de la trilogie. J'ai eu beaucoup de mal avec Cornélia (passée et présente) et on aurait presque pitié d'Avoriel finalement. Mais j'ai eu le coeur touché pour Henri et ce qui lui arrive. L'auteur est très douée pour nous entrainer dans cet univers du roi sombre (à croire qu'elle y a déjà séjourné lol) et j'ai dévoré les 3 tomes. Pour moi il ne manquait qu'un seul ingrédient : une petite touche d'humour. Bref je recommande vivement de se procurer les 3 tomes car une fois commencé on ne s'arrête plus

Afficher en entier
Lu aussi

J ai trouvé la serie un peu longue et un manque cruel d'actions

Afficher en entier
Argent

Georgia Caldera nous livre ici un ultime tome à la hauteur des deux premiers. Exquis ! Sa prose toujorus aussi particulière nous ennivre une dernière fois, jouant de ses touches poétiques, gothiques et féériques. J'ai eu plaisir à découvrir une Cornéia enfin plus mature et plus soucieuse dubien-être d'Henri. Un rythme incroyable, un suspense insoutenable et des émotions par dizaines ! Merci pour ce bijou ! Seul petit bémol, le format numérique à 11,99 €, bien plus cher que les deux Quand à l'éditeur... en revanche. Avis aux fans de bit-lit et de vampires, cette saga doit devenir une référence en la matière, un écrin de beauté sombre à l'état brut.

Afficher en entier
Or

J'ai beaucoup aimé ce 3ème et dernier tome de cette belle saga. J'aime ces personnages, cette histoire et l'atmosphère qui y règne depuis le tout début, j'adore la plume de Georgia Caldera... J'avais peur de commencer ce tome, peur de tourner la dernière page et de ne plus pouvoir suivre les aventures de Cornélia et Henri. J'aurais aimé prendre mon temps mais impossible de m'arrêter ou de ralentir...

Je n'arrive pas à y trouver de points négatifs excepté une fin trop rapide à mon goût et surtout un épilogue trop court mais je pense que d'une manière comme d'une autre, il aurait été trop court...

Afficher en entier
Diamant

Je suis tombée par hasard sur ce livre en fouillant dans Bookstagram, après la période d’Halloween, mais je ne voulais pas quitter cette saison qui est chère à mon cœur. Je suis tombée sur une simple photo de la couverture du tome 1 et je savais déjà que j’adorerais ! Mais je ne savais absolument pas que ce serait ma saga coup de cœur de l’année : Les Larmes Rouges de Georgia Caldera.

Premier argument qui m’a fait aimer la saga : l’univers et l’ambiance. Une ambiance sombre, qui démarre dès les premières pages où Cornélia, l’héroïne de notre saga, s’apprête à faire un choix radical pour reprendre les termes du résumé. Je n’ai jamais ressenti “d’éclaircies” dans le récit, ce qui nous plonge au plus profond dans l’histoire et qui m’a fait m’immerger autant à Rougemont, qu’à Reddening House, que dans le passé et dans le présent.

L’univers des vampires est un thème qui me tient particulièrement à coeur, depuis petite, je suis sensiblement attirée par leurs histoires et celle-ci entre dans mon Top 3 (exit les Twilight et autres vampires de basse classe selon moi, je ne dénigre pas, car j’ai moi-même lu les livres, mais aucune comparaison n’est possible ici !). Ils sont décrits avec splendeur, ils sont comme dans mon imagination : des êtres torturés et de torture, sensibles et dominateurs, passionnés et passionnants.

Deuxième argument : les personnages. De très fortes personnalités, qui se déchirent et s’aiment, qui se lient et se dévorent. Je ne pourrais pas parler de chacun des personnages, mais je resterais focus sur nos deux héros : Henri et Cornélia. Pour Cornélia, la jeune fille est tourmentée, fragile, seule, abandonnée, son caractère est une véritable mise à l’épreuve pour Henri, mais au fil de l’histoire elle grandit, elle s’épanouit, elle devient plus forte, pour le plus grand bonheur de mon coeur qui n’a cessé de subir les vagues de son impétuosité et de ses crises sans nom.

Mais mon réel coup de foudre a été pour Henri. Henri de Maltombes. Rien que son nom me donne des frissons. Il est le héros que j’aime, l’homme mystérieux, torturé, autoritaire, passionné, vengeur, aimant à en mourir. Ne croyez pas à la lecture qu’il sera fleur bleue, bien loin de là, mais c’est ce qui en fait tout son charme et toute sa beauté. Il est le vampire que j’aime par excellence.

J’ai aimé chacun des autres personnages de cette œuvre, si ce n’est que pour en citer qu’un ou deux : Séraphin, Bertille, Horacio, chacun a son rôle à jouer dans cette histoire, pour la sublimer.

Troisième argument : l’agencement des chapitres. Cela peut paraître bizarre et ne pas avoir son importance aux yeux de certains lecteurs, mais pour moi, l’organisation et le titre des chapitres ont eu leur effet sur ma lecture. Cornélia, au fil des tomes, va naviguer entre rêves, songes et cauchemars. Chaque détail a son importance, comme les titres en ont (Réminiscences, Déliquescence, Quintessence) et j’ai trouvé que cela apportait une magnificence à l'œuvre dans sa globalité.

Quatrième argument et pas des moindres : la plume de l’auteure. Je ne connaissais absolument pas la plume de Georgia jusqu’à ce que je me plonge dans Les Larmes Rouges et ce fut une révélation. Un style envoûtant, poétique, elle manie avec perfection les mots, les émotions et les ambiances.

Il n’est pas sans rappeler également que le tome 1 de la saga, Réminiscences, a été lauréat du Prix Merlin 2012.

Les Larmes Rouges sont gravés dans mon cœur et mon esprit à tout jamais, Henri et Cornélia rejoignent Mina et Vlad pour leur histoire d’amour et relire cette oeuvre magistrale restera un incontournable de la saison d’Halloween si chère à mon cœur.

Afficher en entier
Or

Bien qu'un peu plus répétitif et long que les tomes précédents, ce roman reste vraiment exceptionnel d'une part par son originalité, et son suspens ! J'ai adoré cette trilogie 👌

Afficher en entier
Lu aussi

Je suis un peu déçu de dernier tome qui est pour moi trop lisse. Personnellement j'ai eu un coup de cœur pour le premier tome, celui-ci est pour moi beaucoup moins intéressant. L'histoire entre Cornelia et Henri est limite parfaite alors que la relation sonne malsaine Spoiler(cliquez pour révéler)(possessivité d'Henri et leur addiction pour le sang de l'un et de l'autre. J'ai été également déçu par la fin de l'histoire Spoiler(cliquez pour révéler)ca me semble disproportionner qu'ils vivent une belle vie de famille alors qu'au début de la saga tout semblait crier au tragique. C'est ce coté drame qui m'avait plu en premier lieu... Néanmoins l'auteur a une très belle plume et le tome 1 reste l'un de mes livres préférés

Afficher en entier
Or

Le dernier tome est pas mal, certaines longueurs parfois, la fin un peu bâclée à mon goût, j'ai trouvé dommage la finalité d'Avoriel alors qu'on en apprend tellement sur lui. Quelle déception. Et puis trop rapide. J'ai l'impression qu'il y a eu beaucoup de questions pour pas assez de réponses.

L'épilogue est super niais par contre !...

C'était une super trilogie, l'écriture est divine !

Afficher en entier

Dates de sortie

Les Larmes rouges, Tome 3 : Quintessence

  • France : 2015-03-25 (Français)
  • Canada : 2015-04-21 (Français)

Activité récente

Hace l'ajoute dans sa biblio or
2022-09-10T21:55:19+02:00
laorato l'ajoute dans sa biblio or
2022-08-12T08:52:48+02:00
Mag0108 l'ajoute dans sa biblio or
2022-06-11T07:25:38+02:00

Distinctions de ce livre

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 723
Commentaires 96
extraits 8
Evaluations 208
Note globale 8.71 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode