Livres
573 354
Membres
633 579

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Sixième Sommeil



Description ajoutée par Khiad 2017-04-07T22:13:52+02:00

Résumé

Phase 1 : Assoupissement.

Phase 2 : Sommeil léger.

Phase 3 : Sommeil lent.

Phase 4 : Sommeil très profond.

Phase 5 : Sommeil paradoxal.

Phase 6 : Le sixième sommeil. Celui de tous les possibles.

Imaginez qu'au plus profond d'un rêve vous puissiez revenir en arrière, et rencontrer celui que vous étiez vingt ans plus tôt. Imaginez que vous ayez la possibilité de lui parler.

Que lui diriez-vous ?...

Afficher en entier

Classement en biblio - 575 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Kiriu 2015-10-25T10:30:13+01:00

Nous passons un tiers de notre vie à dormir. Un tiers. Et un douzième à rêver. Pourtant, la plupart des gens s’en désintéressent. Le temps de sommeil n’est perçu que comme un temps de récupération. Les rêves sont presque systématiquement oubliés dès le réveil. Pour moi, ce qu’il se passe toutes les nuits sous les draps de chacun, dans la tiédeur moite de notre lit, est de l’ordre du mystère. Le monde du sommeil est le nouveau continent à explorer, un monde parallèle rempli de trésors qui méritent d’être exhumés et exploités. Un jour, à l’école, on enseignera aux enfants à bien dormir. Un jour, à l’université, on apprendra aux étudiants à rêver. Un jour, les songes deviendront des œuvres d’art visibles par tous sur grand écran. Dès lors ce tiers de vie qu’on considérait à tort comme inutile sera enfin rentabilisé pour décupler toutes nos possibilités physiques et psychiques.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Bronze

Je vois dans les commentaires qui m'ont précédé que plusieurs personnes trouvent le livre trop lent à démarrer, je suis qu'à moitié d'accord. C'est vrai que l'action à proprement parler ne commence que dans la deuxième partie du livre, soit au bout de 170 pages. Néanmoins, ça serait un mensonge que de dire que les 170 premières pages ne servent strictement à rien. J'ai trouvé qu'elles mettaient très bien en place l'intrigue, en nous donnant beaucoup d'information sur le sommeil, qui est je pense un thème assez rare en littérature, d'autant plus traité comme il l'est ici. En plus, on sent un certain plaisir, chez l'auteur, à faire partager avec ses lecteurs ce qu'il sait sur ce sujet, ce qui est agréable. Du coup, tout le long de ma lecture, même si on part parfois sur des choses assez fantaisistes, qui me semblent qu'assez peu réalistes, l'auteur arrive parfaitement à les justifier pour les rendre crédibles. Le concept même de la science-fiction, quoi ! qui est parfaitement maitrisé par l'auteur. De bout en bout, du fait de cette longue introduction, j'ai vraiment réussi à me prendre au jeu. J'ai aussi trouvé que le texte provoquait une réflexion chez le lecteur, le pousse à s'interroger sur son rapport au sommeil, ses rêves, ses insomnies, etc... Bref, malgré le manque d'action, j'ai trouvé cette première partie très intéressante.

Mais j'ai aussi trouvé un énorme défaut à cette partie : la présentation des personnages est complètement nulle ! On tourne surtout autour du personnage principal, Jacques Klein. On passe 170 pages à nous le présenter sans nous le présenter réellement. Je veux dire par là qu'on nous explique qu'il a les cheveux noirs, qu'il fait des études de médecine, qu'il vit en région parisienne, qu'il a peur de l'eau, qu'il faisait pipi au lit quand il était enfant, ou encore, qu'il a une collection de coquillages... C'est dingue tout ce qu'on peut dire sur quelqu'un sans rien dire sur lui! Quand je suis arrivée au bout de la première partie, j'avais l'impression de toujours RIEN savoir de la personnalité de Jacques, et ça m'a profondément dérangé.

Les personnages secondaires ne rattrapent pas vraiment la médiocrité du personnage principal, puisqu'ils m'ont tous, sans exception, semblé être d'énormes caricatures ambulantes. Je crois que le pire était Justine, la fille un peu gothique, un peu tatouée, un peu philosophe, un peu obsédée sexuelle, un peu poète. J'ai rarement vu autant de clichés dans un seul et même personnage.

La deuxième partie du livre contient plus d'action que la première, mais m'a étonnamment moins intéressé, car j'ai trouvé le lien entre la partie 1 et 2 bancal Spoiler(cliquez pour révéler)(Autant on prend le temps de nous expliquer pourquoi Jacques a eu envie d'aller en Malaisie, autant sa mère ça reste hyper léger comme explication) et surtout, j'ai eu le sentiment qu'on perdait complètement de vu le thème de base du livre, le sommeil, et plus précieusement, le sixième sommeil, qui est quand même le titre du livre ! Au lieu de ça, on semble partir dans une espèce de roman d'aventure avec un message écologiste sur les bords, qui n'est pas foncièrement désagréable, mais ce n'est pas du tout ce que je m'attendais à lire au vu du début du livre. Spoiler(cliquez pour révéler)On termine quand même la première partie sur la mort d'un homme du fait des recherches sur le sixième sommeil ET POUUUUUF on oublie tout pour aller vivre dans la jungle avec une tribu malaisienne et mettre en place un complexe hôtelier. Je trouve surtout ça frustrant pour le lecteur : à la fin de la première partie on a juste envie de savoir comment vont se continuer les recherches sur le sixième sommeil et à quoi ça va servir. Et bah non, on ne te le dira pas. Spoiler(cliquez pour révéler)Le pompon arrive à la fin, quand JK64, le plus naturellement du monde, dit à JK44 "dude, t'aurais pas oublié le sixième sommeil par hasard ?". Je ne sais pas qui de JK44 ou de Bernard Werber a le plus oublié de quoi il parlait... Mais moi en tout cas, en tant que lecteur, je ne l'avais pas oublié et je commençais franchement à m'impatienter.

Heureusement, la troisième partie repart sur le thème du sixième sommeil, et constitue à mon sens plus ou moins la suite directe de la partie 1, ce qui se situe entre ne servant pas franchement à grand chose. J'ai trouvé que cette partie était la plus intéressante et la plus "dans le thème" au vu du titre. J'ai trouvé la fin du livre tout à fait satisfaisante, j'ai bien aimé le fait qu'elle soit plutôt ouverte, que ce soit à nous d'imaginer la suite. Malgré les réserves que j'ai pu exprimer plus tôt, cette dernière partie m'a quand même fait terminer ma lecture sur une note franchement positive. Dommage tout de même que ce soit la partie la plus courte du livre, puisque c'est celle que j'ai préféré, et parce que certains éléments auraient pu être un peu plus développés (par exemple l'influence des médias, j'ai trouvé l'explication un peu trop simplifiée pour servir à quelque chose)

Pour finir, un regret global sur cette lecture : j'ai trouvé qu'il y avait quelques incohérences un peu désagréables, notamment au niveau des dates/époques. ça constitue pourtant un élément important du livre, alors je me serais attendu à un sans faute. Spoiler(cliquez pour révéler)Dans le présent du début du livre, Jacques à 27 ans et on apprend que dans son enfance, sa mère surveillait son sommeil avec un smartphone. Si ma mémoire est bonne, le premier iPhone date de 2007. Donc si ça existait déjà dans l'enfance de Jacques, à la louche, on se situe au plus tôt vers 2030 au début du livre. Or, absolument rien dans le texte ne laisse entendre qu'on est dans un futur proche. Par exemple on utilise toujours des smartphones, internet, des DVDs,... on semble n'avoir fait aucun progrès sur ces technologies en 20 ans. On fait en plus des références actuelles, que ce soit des références culturelles (genre Walking Dead) ou des références à des célébrités actuelles. Alors que j'ai envie de dire que Calvin Klein a 70 ans passé et, je lui souhaite pas de mal, mais d'ici là il sera probablement mort et enterré depuis un moment. Et plus on avance dans le livre, plus cette incohérence devient gênante, puisque qu'à la fin, Jacques à 48 ans, donc on est en 2050 environ, et on a toujours pas l'impression d'être dans le futur.

Dans le même ordre d'idée, l'auteur a aussi du mal à faire ressentir le temps qui passe, je trouve. La disparition de Caroline : il se passe un an entre le moment où elle disparait et le moment où Jacques arrive sur l'ile, pourtant au niveau de l'enchainement d'action, on a l'impression qu'il se passe un mois à tout casser. Et plus tard, quand on fait un bond de 16 ans dans le futur en 3 lignes, je trouve aussi ça limite.

Et sans allez jusqu'à l'incohérence, j'ai regretté quelques facilités scénaristiques un peu trop grossières pour moi. Spoiler(cliquez pour révéler)Genre, la peur de l'eau de Jacques. On en fait des caisses pendant 250 pages, puis il se soigne de sa phobie en 3 lignes et le chapitre d'après il va faire de la plongé sous-marine tranquillou billou. SÉRIEUSEMENT ?!! ça sonne juste hyper artificiel, façon "roue de secours de l'auteur parce qu'il avait finalement besoin que Jacques sache nager". Et je l'ai déjà dit, mais je trouve que la troisième partie du livre, qui est amené d'une façon absolument ridicule, et illustre elle aussi ce coté un peu grossier de l'intrigue par moment.

Pour conclure, j'ai quand même trouvé pas mal de défauts à cet ouvrage, de ce fait, je ne pense pas que ce soit un très grand livre qui restera dans les annales, contrairement à d'autres livres de cet auteur. Après, je ne peux pas non plus dire que je ne l'ai pas apprécié, loin de là. J'ai lu ce livre avec un certain intérêt et même un certain plaisir, parce qu'il est quand même globalement intéressant, rythmé et simple à lire. Même si je termine ma lecture avec un sentiment d'à peu près, de maladresse, voire même de manque de cohérence, j'ai pas envie de trop mal noter ce livre, qui m'aura quand même fait passé un moment agréable, et c'est peut-être le plus important.

Afficher en entier
Pas apprécié

J'ai trouvé toutes les explications sur le sommeil très passionnantes, mais l'histoire en elle-même est fade à côté. Je n'ai pas été entrainée, j'étais même fatiguée par la lenteur des actions. Dommage mais au moins j'ai appris beaucoup de choses sur le sommeil.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Noyau 2021-02-28T21:22:11+01:00
Or

J’avais adoré la série des thanatonautes (même si à partir du premier tome des dieux les ouvrages ont commencé à me décevoir), mais j’avais très peu apprécié les derniers romans de Werber. Celui-ci m’a réconcilié avec l’auteur ! Une histoire passionnante et surtout un nouveau regard sur notre sommeil. On n’en sort pas indemne !

Malgré tout, quelques maladresses m’ont dérangées (toujours la question : est-ce un fait scientifique ou est-ce romancé ? A presque chacune de ses assertions... Des références seraient les bienvenues. Par exemple, au début du bouquin, il distingue subconscient et inconscient mais la différence est erronée. Ce qu’il nomme « subconscient » est en réalité le préconscient selon la terminologie de Freud. Le subconscient et l’inconscient sont quasi synonymes.

Autre bémol : les personnages sont creux, caricaturaux, et on n’arrive pas à comprendre leurs ressentis.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Minielly 2021-01-10T20:37:47+01:00
Diamant

Ce livre est très surprenant. En commençant ce livre je ne m'attendais pas à cela. J'étais partie plus dans un livre qui explique comment mieux dormir et que faire, mais c'est tout le contraire. On se rend compte, dans ce roman, que le cerveau et le sommeil sont deux choses extrêmement compliquées et on voit tout l'étendue dans ce roman.

L'auteur nous amène dans un univers qu'on ne parle pas trop et essaye de nous expliquer beaucoup de choses sur à peu près tout.

En lisant ce roman, j'ai quand même beaucoup appris et je trouve que c'est un très bon roman.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lilith0608 2020-11-06T20:44:40+01:00
Argent

Bernard Werber revient pour parler de sommeil. Il n'y aurait pas 5 mais 6 stades dont le dernier permettrait de voyager dans le temps et de modifier le cours des choses. Un livre très sympa mais je trouve que Werber a le chic pour clôturer ses livres d'une façon surprenante pour ne pas dire décevante.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mokota 2020-09-28T15:23:51+02:00
Argent

J'ai beaucoup apprécié cette lecture dans sa globalité. J'ai appris beaucoup de choses sur le sommeil et rien que pour cela la lecture en valait la peine.

Après je trouve que certains personnages ou dénouements sont un peu tirés par les cheveux.

Mais cela reste une lecture agréable et instructive.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Squoye 2020-09-19T13:42:14+02:00
Diamant

Un livre qui m'a été prêté par une amie car je me posais des questions sur les rêves. Le début est long, mais tout ce qu'on y apprend est passionnant. Il m'a réconcilié avec la lecture.

Weber, que je découvre avec ce livre, est un génie. Il vit littéralement pour écrire ses livres, partager d'une quelconque façon ce qu'il a vécu. Et puis, il a écouté l'album Golden Age de Woodkid, il ne peut qu'être une bonne personne.. x)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mimline86 2020-08-26T20:09:28+02:00
Bronze

Ce n'est pas un genre de livre que je lis habituellement mais étant donner qu'on me l'a offert j'ai essayer. C'était intéressant, on apprend plein de choses sur le sommeil mais l'histoire ne m'a pas emballée.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Little_orchi 2020-05-20T13:24:53+02:00
Bronze

Quatrième livre du cycle de la Science ; après la quête des origines, du cerveau et du rire, Werber s'attaque cette fois au sommeil.

Le livre est bon avec à son habitude beaucoup de données scientifiques mais j'ai trouvé l'histoire assez fade et moins aboutie que les précédentes. Le début est très bon et plonge le lecteur dans le vif du sujet, mais après ça part dans tous les sens, parfois sans grand intérêt. Heureusement Werber a su relever un peu la fin avec des petites touches philosophiques.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par juliebch 2020-03-31T23:00:49+02:00
Argent

Du Werber à l'état pur ! L'idée est bonne, les connaissances scientifiques sont très fournies, les personnages sont intéressants ainsi que leur histoire bien approfondi.

Mais L'intrigue est longue pour un final sans surprise ! Je m'attendais à autre chose...

Cela reste tout de même un livre que j'ai apprécié ! J'adore toujours l'univers de Werber et son écriture. Je trouve la lecture fluide malgré le langage scientifique et c'est en cela que Bernard Werber excelle.

Suis-je paradoxale ? Oui ^^

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Chevalerie 2019-12-31T09:48:28+01:00
Or

Super Interressant! On a envie de participer à l'aventure , de pouvoir dormir , rêver , de vivre dans ce monde apaisé!

Werber nous fait toucher du doigt des milieux que nous n'oserions aborder de nous même par son écriture simple, abordable et fluide!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Flower9 2019-10-01T14:33:25+02:00
Argent

C'est un bon livre. L'histoire est un peu longue, mais très bien expliquée. Le sujet du livre est très intéressant. Ceux qui aiment cette auteur ne seront pas déçus.

Afficher en entier

Dates de sortie

Le Sixième Sommeil

  • France : 2015-09-30 (Français)
  • France : 2017-02-01 - Poche (Français)

Activité récente

Ced19 le place en liste or
2021-11-05T03:49:41+01:00

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 575
Commentaires 85
extraits 36
Evaluations 149
Note globale 7.51 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode