Livres
528 840
Membres
549 070

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Dreamcatcher



Description ajoutée par anonyme 2009-08-08T16:29:36+02:00

Résumé

Quatre amis se retrouvent annuellement pour une partie de chasse dans une forêt du Maine. Elle fut jadis leur terrain d'aventures, en compagnie de Duddits, l'enfant mongolien qu'ils avaient adopté comme un petit frère. Et le théâtre, aussi, d'événements qu'ils se sont efforcés d'oublier. Mais les mystères ressurgissent, sous la forme de présences étranges et menaçantes que l'armée a entrepris de surveiller de près. Au point de vouloir éliminer tous ceux qui ont pu être au contact de la chose... Avec ce nouveau chef-d'œuvre, déjà porté à l'écran, Stephen King, qui est en train de conquérir une deuxième génération de lecteurs, démontre qu'il est toujours le maître absolu de l'épouvante

Afficher en entier

Classement en biblio - 806 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par wizbiz06 2012-02-21T19:47:28+01:00

Des craquements de plus en plus réguliers lui parvenaient du chalet. Il posa une main contre le bois et sentit la chaleur. Des b‚tons de ski étaient appuyés au mur, en dessous de l'avant-toit, les poignées prises dans un réseau de toiles d'araignées.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Na_nou 2020-06-10T10:18:38+02:00
Argent

Ce n'est pas le meilleur Stephen King, mais il est quand même très efficace.

Malgré une impression de déjà-lu pour certains passages, je me suis laissée entraîner dans l'histoire par le Maître.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par CTradal 2019-12-24T15:15:39+01:00
Or

Comme il sait si bien le faire, King nous plonge dans un univers sombre, où l'homme fait preuve bien souvent de la pire perversion, tandis que les méchants, si méchants soient ils, ne sont là que pour survivre.

c'est gore, vicieux, dégoûtant, mais plein d'humanisme ...

un livre qui donne envie que le monde soit un peu meillleur.

comme souvent dans king, c'est l'innocence d'un simple d'esprit qui fait pencher la balance. Un roman presque shakespearien.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Agathoise 2019-11-27T15:07:55+01:00
Or

Le meilleur écrivain de suspens et d'anticipation nous entraîne à nouveau dans cette aventure addictive

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Luciole40 2019-11-03T19:02:02+01:00
Pas apprécié

Beaucoup de mal à rentrer dans ce roman... J'ai donc eu abandonner ma lecture

Afficher en entier
Commentaire ajouté par BMT33 2019-09-24T19:59:37+02:00
Diamant

Nous installant d'abord dans une partie de chasse entre amis Stephen King nous amène doucement vers une situation horrible comme il sait si bien le faire

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Irene-Adler 2018-11-07T19:09:07+01:00
Argent

♫ Pleased to meet you ♪ Hope you guess my name ♪ But what’s puzzling you ♫ Is the nature of my game ♪

Vous souvenez-vous Chevauchée des Walkyries de Wagner qui sortait plein-tubes des hauts-parleurs des hélicos dans le film Apocalypse Now ?

Repassez-vous cette scène et remplacez Wagner par les Stones avec leur magnifique « Sympathy for the devil » et remplacez les vietnamiens par des petits hommes gris !

Oui, des aliens, vous ne rêvez pas.

Aliens, qui, au lieu de sortir par votre ventre, comme dans le film, sortiront par votre trou du cul ! Là, j’en vois certain penser que des tas d’hommes politiques et banquiers ont dû sortir par le même chemin…

Mais je m’égare ! Alien en version anale, disais-je… Prévoyez les masques à gaz, les pets dans ce roman sont, paraît-il, super puant, genre pet de l’enfer. Multipliez votre plus horrible pet par 100 et vous aurez sans doute un aperçu de ce que furent ceux de certains personnages…

Le King a osé, le King a joué avec le feu (dangereux avec les pets) car dans ce roman fantastique, il mélange allégrement du X-Filles, du Alien de Ridley Scott, du Apocalypse Now de Coppola, nous avons même le fameux Kurtz, saupoudre avec du The Thing et de La Guerre des mondes, le tout assaisonné de trucs de survivalistes sans oublier les bons vieux codes du thriller et de l’épouvante.

Une fois de plus, nous avons 4 amis qui se connaissent depuis l’enfance et qui sont devenus adultes, des trentenaires. Jonesy, Beaver, Henry et Pete, originaires du Maine, comme par hasard.

Le King nous les décrit, nous raconte leurs déboires et leur réunion annuelle dans un chalet en forêt pour chasser. Comme d’habitude, avec lui, on a l’impression d’être avec eux, de faire partie intégrante de leur bande.

Le récit ne se présente pas de façon linéaire mais est agrémenté de nombreux flash-back de leur enfance, de leur rencontre avec Duddits, un enfant mongolien, le tout mélangé dans le récit de ce qu’il se passe au chalet, durant leur semaine de congé et de retrouvailles, le tout agrémenté de passages avec d’autres personnages.

Effectivement, il y a quelques longueurs… Mais il y a aussi un concentré d’émotions dans leur rencontre avec Duddits à tel point que j’ai dû faire une pause dans mon récit afin de reprendre pied, tellement elle m’avait émue.

Ce pavé de 890 pages divisera sans doute les fans du King, il l’a sans doute fait, mais comme ma binômette de LC et moi arrivons après la bataille, je ne fais que supputer et déduire, n’ayant pas suivi les débats de l’époque.

Malgré les longueurs, j’ai été happée par le roman, pourtant, le coup des hommes gris aurait dû me faire fuir, moi qui ne suis pas trop pour ce genre littéraire. J’ai apprécié les personnages de la bande de Derry, j’ai vibré et hurlé avec eux, je les ai enjoints de courir plus vite, de fuir, pauvres fous…

Le King a un don et une fois de plus, il l’a mis au service de son roman, de ses lecteurs, parce que je ferai partie des gens qui l’ont apprécié car le King ne fait jamais que d’amplifier notre peur de l’Autre, qu’il soit du fin fond de l’espace, de son propre pays (Indiens), du pays voisin (♪ Mexicooooo ♫) ou d’un pays plus lointain.

Bon, d’accord, ces visiteurs-ci vous élargissent votre trou du cul de 30cm… ça donne d’excellentes raisons de les dézinguer… En plus, les créatures ressemblent à des Belettes ou à des fouines et c’est des sales bêtes, ça !

Anybref, le King joue avec nos peurs primales, nous balance de l’épouvante et du sang à la figure, le tout sous le regard de l’armée qui ne dit pas son nom, d’une armée qui n’a pas les mains exempte de sang.

Ce roman, écrit juste après son grave accident, ne fera pas partie de mes préférés, mais j’ai pris plaisir à le lire, même si j’ai survolé des paragraphes ou des chapitres entiers car ça digressait grave.

Une fois de plus, le King frappe sous la ceinture de l’Amérique et le fait bien.

On l’aimera ou pas, ce roman…

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ambere 2018-04-30T21:54:49+02:00
Or

L'un de mes Stephen King préférés !

Comme toujours l'histoire met du temps à se mettre en place, le temps pour nous de faire connaissance avec tous les protagonistes... puis tout s'emballe, et on s'accroche jusqu'à la derniere page !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MarionLTh 2018-03-07T21:11:22+01:00
Diamant

Stephen King... Un grand auteur avec de très bon livres. Une histoire encore bien décrite on comprend tout une fin qui à répondue à mes attentes.

Je le conseil !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Gwen-Erwan 2017-11-06T14:57:45+01:00
Argent

Les livres de Stephen King sont toujours long au départ mais ca nous permet de mieux comprendre et de connaître les personnages.

Dreamcatcher en fait parti plus de science fiction que de fantastique on est dans l horreur .

Un livre à lire !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par llalande 2017-08-11T09:43:33+02:00
Argent

J'ai eu du mal à adhérer au fond de l'histoire, mais parce que pour moi elle se rapproche plus de la SF que du fantastique, hors ce n'est pas mon style de roman préféré. L'explication aussi des phénomènes, et notamment de l'attrape-rêves reste assez obscure pour moi, ce qui n'a fait qu'ajouter à ma confusion et à mon sentiment mitigé concernant le livre. Ceci dit l'écriture de l'auteur est toujours très appréciable et ses personnages bien construits avec une psychologie et identité abouties.

Afficher en entier

Dates de sortie

Dreamcatcher

  • France : 2002-03-01 - Poche (Français)
  • Canada : 2002-03-21 (Français)
  • Canada : 2003-10-01 - Poche (Français)
  • USA : 2001-03-20 (English)

Activité récente

Titres alternatifs

  • Dreamcatcher - Anglais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 806
Commentaires 62
extraits 46
Evaluations 140
Note globale 7.15 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode