Livres
628 178
Membres
736 649

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

International Guy, Tome 1 : Paris



Description ajoutée par anonyme 2019-01-06T20:13:23+01:00

Résumé

Découvrez le premier opus de l'agence de coaching dont vous ne pourrez plus vous passer. Faites la connaissance de Parker Ellis et ses comparses.

La première mission de l'agence International Guy se déroule à Paris dans l'univers des parfums. Nos trois héros débarquent dans la capitale afin de venir en aide à Sophie, jeune héritière d'une grosse société. Le Dream Maker – Parker –, le Love Maker – Royce – et le Money Maker – Bo – vont unir leurs forces et leurs compétences pour se mettre au service de la jeune femme.

Entre leurs mains expertes, elle va s'épanouir et devenir une chef d'entreprise efficace et sûre d'elle.

Les trois experts sauront-ils rester professionnels face à l'éclosion d'une jeune femme sexy ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 875 lecteurs

extrait

L'amitié c'est comme un compte en banque. Il faut l'entretenir pour ne pas faire faillite.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Lu aussi

Voilà une série que j’attendais avec impatience, curieuse de découvrir le nouveau feuilleton mensuel d’Audrey Carlan. Calendar Girl m’avait laissé un assez bon souvenir, malgré quelques défauts qui m’avaient bien fait grincer des dents. Malgré tout, j’avais envie de découvrir ces International Guy…

Parker, Bo et Royce ont formé leur entreprise, International Guy, qui propose de multiples services à ceux qui peuvent y mettre le prix. Parker, le Dream Maker, s’occupe de coacher les clients en matière de vie et d’amour ; Bo, le Love Maker, se charge de vous relooker de la tête aux pieds. Quant à Royce, Money Maker, il transforme en argent le moindre dossier qu’on lui confie. Leurs missions, aussi différentes les unes que les autres, les poussent à voyager aux quatre coins du monde. Parfois seul, parfois à eux trois, quand la situation l’exige.

Ici, je vais vous parler simultanément des deux tomes, que j’ai enchainés. Et heureusement que les deux sortent le même jour car, si je n’avais pas eu le second opus immédiatement sous la main, je ne sais pas vraiment si j’aurais continué la série.

Sur le principe, l’histoire est sympa. J’aime beaucoup les personnages de Bo et de Royce qui apportent un vrai potentiel à l’entreprise. C’est avec Parker, le Dream Maker, que j’ai eu beaucoup, beaucoup de mal. Dès le départ, ça ne la pas fait, du tout du tout, et ce sentiment n’a pas vraiment disparu au cours de ma lecture.

Il faut dire qu’avec Sophie, la cliente du premier opus, ce n’était pas évident non plus. La jeune femme est une petite chose toute tremblante, toute fragile, qui est là pour apprendre de ces trois mâles virils qui vont la transformer profondément en deux temps, trois mouvements. Même pas une semaine pour « transformer » une femme peu sûre d’elle en une croqueuse d’hommes ? J’ai eu du mal à avaler tout ça. Surtout que, nous présenter une femme qui ne peut réussir dans son travail que si elle porte des talons de douze centimètres ou des tenues sexy… J’ai eu un peu mal à mon féminisme…

Mais l’histoire reste plaisante, l’écriture d’Audrey Carlan, toujours aussi addictive, fait le job et, finalement, ce n’est pas vraiment ce qui m’a le plus dérangé.

Comme je le disais, c’est avec Parker Ellis que ça coince. Bo et Royce, au moins, sont directs dès le départ : ils aiment les femmes, ils profitent de leurs charmes et ne le cachent pas. Parker, lui, est soit disant le gentleman par excellence… qui va pourtant emballer les deux premières clients dès le premier jour. Et, pour quelqu’un qui dit ne jamais, jamais avoir couché avec les clientes, bizarrement, c’est ce qui va lui arriver dans les deux premier opus.

Bon, soit. Après tout, c’est de la new romance et, après Calendar Girl, je ne m’attendais pas à quelque chose de tout sage non plus. Mais Parker est une suffisance hallucinante qui m’a fait secouer la tête à de nombreuses reprises. Soit disant le meilleur dans son domaine – même si je n’arrive pas à comprendre à quoi il sert vraiment. Bo et Royce ont des positions bien définies. Parker, lui… Je cherche toujours à comprendre en quoi les leçons de vie qu’il donne sont si indispensables puisque, à part ses parties de jambes en l’air, on ne voit pas trop ses fameuses leçons de vie.

Je me rends compte que ma chronique peut paraitre assez négative. Comme je le disais, si je m’étais arrêtée au premier tome, je ne sais pas du tout si j’aurais continué la série. C’est avec le second tome qu’Audrey Carlan a su susciter mon intérêt pour sa série en installant les prémices d’un fil conducteur à la Mia/Wes. C’est mignon et intéressant et, si ça n’a pas vraiment atténué mes griefs contre Parker, j’avoue qu’Audrey Carlan m’a ferrée et que je suis dorénavant curieuse de voir comment leur histoire va pouvoir s’installer durant les dix mois restants.

Surtout, j’aime vraiment les personnages de Bo et Royce qui, à eux deux, me donnent vraiment envie de voir ce que ça va donner pour ce trio d’amis. Si on enlève l’ego surdimensionné de Parker envers les femmes (oui, oui, promis j’arrête avec lui…!), on sent toute l’amitié fraternelle qui les lie tous les trois. Je suis là aussi curieuse de voir ce que ça va donner pour la suite, si Audrey Carlan va réussir à faire tourner ses effectifs et à ne pas tomber dans la redondance. Mais, après Calendar Girl, je lui fais confiance pour nous surprendre là où on ne l’attend pas… Série à suivre donc…!

https://aliceneverland.com/2018/07/12/international-guy-tomes-1-2-paris-new-york-audrey-carlan/

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Pas apprécié

Quelle déception! Ce livre est d’un machisme ! Vraiment impossible pour moi de le terminer. Ces gars qui se trouvent simplement irresistible sont d’une lourdeur ! Les personnages féminins sont fades, elles ne sont pas mises en avant, je me suis ennuyée et j’ai trouvé ce livre à la ramasse de notre temps actuel !!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lise770 2022-10-26T09:24:56+02:00
Argent

Un premier tome qui m'a fait un peu peur au début. J'ai cru que le livre allait traiter la femme comme un objet au vu de certains commentaires dans le début et au final ces hommes de l'agence International Guy les traite plus comme des joyaux à polir.

J'avoue n'avoir tenté cette série parce que j'avais bien aimé Calendar girl et je ne suis pas déçue pour le moment.

Afficher en entier
Diamant

3 beaux mecs virils, intelligents et accros aux femmes décident de créer une entreprise pour leur redonner confiance en elles: International Guy. Dans ce tome 1 ils vont aider une jeune héritière à reprendre les rênes de la société de son père. Une histoire tirée par les cheveux et totalement improbable mais qui se lit vite et qui change les idées. Dans la même veine que Calendar Girl.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ivynea 2022-10-12T20:40:45+02:00
Or

Lecture sympathique, j'aime toujours autant la plume de l'auteur mais comme pour calendqr girl, j'aurais aimé plus de profondeur et de détails dans l'histoire, a voir ce que la suite nous réserve.

Afficher en entier
Argent

Comme j'avais plutôt bien aimé Calendar Girl, j'ai voulu lire cette série. Le résumé m'a attiré mais je trouve que encore une fois, tout va très vite... écrite très mièvre...

Afficher en entier
Lu aussi

Après avoir lu Calendar Girl, j'avais envie de découvrir cette série. J'ai bien aimé ce premier tome et le trio que forme Parker, Bo et Roy est réussi, ils se complètent plutôt bien dans leurs missions

Afficher en entier
Or

Petit objectif de cet été 2022 : Lire la saga 𝐼𝑛𝑡𝑒𝑟𝑛𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛𝑎𝑙 𝐺𝑢𝑦. L'année dernière j'avais découvert 𝐶𝑎𝑙𝑒𝑛𝑑𝑎𝑟 𝐺𝑖𝑟𝑙 et j'avais beaucoup apprécié le voyage.

J'aime bien l'idée "un tome, une mission" : facile à lire, vivant et du coup, chaque mission est différente 😊.

On retrouve un peu le même schéma que pour 𝐶𝑎𝑙𝑒𝑛𝑑𝑎𝑟 𝐺𝑖𝑟𝑙 d'ailleurs, même dans la situation du personnage principal.

Des petits tomes sympa 😊.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Hanayu 2022-04-22T18:48:18+02:00
Bronze

Euh...XD

Mais c'est quoi ça !!???

- Une Avalanche de clichés. (Moi homme fort, Toi faible femme qui peut rien faire si Moi Homme Fort ne t'apprends pas comment faire pour être moins faible Toi femme. Oo )

- Une profusion de luxe tel qu'on en ressent la nausée (4 000 € le tailleur, dîner dans la Tour Eiffel, montre qui ne coûte QUE 6 000 €, Dîner dans le Louvre privatisé...j'en passe et des meilleurs) c'est trop.

- Du cul...Parker ne songe qu'à mettre sa B.te dans tous les trous que peut présenter une femme consentante et humide...tout en étant respectueux hein.^^ (Donc les fluides corporels qui s'échangent ou s'anticipent sont légion.)

- Une absence totale de crédibilité concernant l'intrigue de l'héritière sans assurance qui s'habille mal (vu son statut et entourage...lol !!!) puis deviens une maîtresse femme et une bête de sexe parce que "International Guy" ils sont trop forts quoi (surtout Park pfff). Hi hi hi.^^

Un gros fou rire aussi :

"-Tu es tellement viril, avec tes gros muscles." Oo

XD XD XD

Non mais sérieusement !!!!

(Tout ce qui découle dans la scène concernée est risible. >_< )

De façon étrange le tout est tellement ridicule que s'en est drôle ! (Et je crains que le parodique ne soit pas voulu. ^^)

Résultat il est certain que je ne relirai pas IG mais comme j'avais trouvé d'autres tomes à Noz je pense tout de même les lire histoire d'un rire. (Vraiment je vous assure il y a du nanardesque attachant dans ce rassemblement de pages.)

C'est certain je ne conserverais pas cette série...cherchant à faire du vide dans mes biblis, c'est donc gagnant/gagnant d'enchaîner les volumes de la saga. ;P

Et puis l'apparition de Skyler (no surprise) à la fin m'intrigue...bien que d'avance on sait qu'il y aura des "positions" au programme dans la suite. #Haussementdesourcilsetregardsentendus

Afficher en entier
Bronze

Dans le même état d'esprit que Calendar Girl, International Guy est une saga aux tomes courts alors c'est certain qu'il ne faut pas s'attendre à beaucoup de profondeur, ni de développement d'intrigue. Il faut aller à l'essentiel. Exit ceux qui trouvent que ça va trop vite, qu'on n'en sait pas assez, etc. en moins de 200 pages c'est impossible. Le but de ces romans, c'est de passer une petite heure à lire quelque chose de léger et sans chichi, histoire de passer le temps ou un entre deux bouquins qu'il faut digérer avant de se replonger dans un bon roman.

A l'instar de Calendar Girl qui était exclusivement du point de vue de Mia, personnage féminin, International Guy se présente d'un point de vue exclusivement masculin, et autour de 3 personnages : Parker, Bo et Royce, trois associés qui ont monté leur société et dont chacun possède un rôle bien défini. Ce premier tome s'ouvre avec le personnage de Parker, qui est le Dream Maker, c'est à dire qu'il coach ses clients en matière de vie. Et même si ce tome est exclusivement de son point de vue, Bo et Royce vont aussi devoir apporter leurs mains à la pâte car Sophie Rolland a besoin d'eux pour reprendre en main la société familiale.

Somme toute l'histoire est assez basique. Quand on sait que ces 12 tomes vont alterner les grandes villes, et les points de vue entre nos 3 personnages, il n'est pas difficile de deviner que ces derniers ne sont pas des hommes à vivre une grande histoire d'amour avec le personnage féminin du tome. Parker apparaît comme étant le cerveau de l'entreprise. Il donne l'impression que c'est lui qui dirige ses associés. Honnêtement, je n'ai pas su m'attacher à lui ou lui trouver un quelconque intérêt. Aussi jolie que puisse lui apparaître Sophie - même si elle apparaît comme fade et quelconque - le cerveau de Parker rentre dans les types clichés masculins : il ne pense qu'à se la taper. Il n'y a aucune substance (mais ça, je l'ai déjà dit, et c'est ce qui est attendu), mais j'ai trouvé ce côté là pas mal redondant et limite lassant. À tel point que j'en suis venue à penser : "mais saute-la et on en parle plus." Alors que lorsqu'on nous présente ce personnage, il est censé être le gentleman du groupe ! Parker est hyper suffisant, j'ai pas mal de fois lever les yeux au ciel. Il se targue d'être le meilleur, mais honnêtement, je me demande à quoi il sert bien précisément... si Bo et Royce ont des rôles bien défini (l'un s'occupe de la garde robe et l'autre des finances), Parker lui... je cherche en quoi ses leçons de vie servent exactement puisqu'à part les parties de jambes en l'air... on ne peut pas dire qu'il apporte grand chose à l'histoire !

Sophie, timide, réservé, et désireuse de vraiment bien faire en reprenant la tête de la société de son père, s'en remet totalement aux mains de nos IG et ne tarde pas à succomber aux charmes de Parker - en même temps, vu la façon dont il lui fait du rentre dedans, elle donne aussi parfois de ne pas avoir le choix que d'avoir son attention portée sur lui et n'a absolument aucune chance d'apprendre à connaître Bo ou Royce puisque Parker ne désire qu'elle ne voit que lui... - mais elle est consciente qu'il ne peut lui offrir aucune attache ou même aucune relation sentimentale et accepte sans problème.

Attention : si vous êtes féministes, ce tome va aussi vous faire grincer des dents ! Clairement, pour IG, il est impossible qu'une femme s'impose en portant des jeans et des baskets ! C'est talons de 10 cm et vêtements sexy obligatoires ! L'objectif de nos garçons, c'est de transformer Sophie, femme douce et timide, en une véritable croqueuse de diamant en ... une semaine ! Oui oui... (On se rappelle bien sûr que le roman ne fait pas 200 pages et qu'on a pas le temps pour étoffer et donner du contenu !) Enfin toujours est-il que le scénario est un peu dur à avaler, même si je dois bien reconnaître avoir lu ce roman avec un additivité certaine puisque j'ai enchaîné les pages et que j'ai tout de même passé un bon moment lecture. La plume d'Audrey Carlan fait son job. Quand on a déjà lu Calendar Girl, on sait déjà à quoi s'attendre.

Bo et Royce semblent davantage intéressants, et je pense continuer la saga uniquement pour découvrir ces deux autres personnages qui m'ont intrigué. Je ne reste pas sur mes apriori quant à ce premier tome car Audrey Carlan a déjà su me surprendre une première fois avec Calendar Girl et la tournure qu'avait prise sa saga, donc pourquoi pas être surprise à nouveau avec IG ? Pour l'instant, je jugerai qu'Internation Guy n'est pas du tout une lecture à prendre au sérieux, et qu'elle est juste là pour passer un peu le temps sans se prendre la tête.

Afficher en entier
Lu aussi

Alors là, je suis déçue! L'histoire est cousue de fil blanc, ca se lit très vite tant c'est creux... Pas de suspense, on sait dès le début qui tombe amoureux de qui, le personnage principal passe pour un détraqué sexuel... L'intrigue amoureuse n'en est même pas une en fait...

Quand j'ai acheté ces petits bouquins, trois d'un coup, pas chers, j'étais ravie.

Mais en fait je comprends pourquoi! Je ne sais même pas si je lirai les deux tomes qui trônent sur l'étagère... La quatrième de couverture est piégeante, ne tentez même pas...

Afficher en entier

Dates de sortie

International Guy, Tome 1 : Paris

  • France : 2018-07-12 (Français)
  • Canada : 2018-09-12 (Français)

Activité récente

Ivynea le place en liste or
2022-10-12T20:39:48+02:00
Janedf le place en liste or
2022-10-08T23:12:17+02:00
JunRa l'ajoute dans sa biblio or
2022-10-06T13:27:37+02:00

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 875
Commentaires 108
extraits 15
Evaluations 277
Note globale 7.27 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode