Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
728 374
Membres
1 066 416

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Femme en vert



Description ajoutée par fanfan50 2013-09-30T15:39:52+02:00

Résumé

Dans une banlieue de Reykjavik, au cours d'une fête d'anniversaire, un bébé mâchouille un objet qui se révèle être un os humain. Le commissaire Erlendur et son équipe arrivent et découvrent sur un chantier un squelette enterré là, soixante ans auparavant. Cette même nuit, Eva, la fille d'Erlendur, appelle son père au secours sans avoir le temps de lui dire où elle est. Il la retrouve à grand-peine dans le coma et enceinte. Erlendur va tous les jours à l'hôpital rendre visite à sa fille inconsciente et, sur les conseils du médecin, lui parle, il lui raconte son enfance de petit paysan et la raison de son horreur des disparitions. L'enquête nous est livrée en pointillé dans un magnifique récit, violent et émouvant, qui met en scène, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, une femme et ses deux enfants. Une femme, victime d'un mari cruel qui la bat, menace ses enfants et la pousse à bout.

Afficher en entier

Classement en biblio - 425 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par anonyme 2014-03-12T20:50:50+01:00

Souvent, elle repensait à ces instants et se disait qu'elle serait peut-être parvenue à changer le cours des événements si elle avait essayé de réagir tout de suite face à cette violence, si elle avait tenté de le quitter, de s'en aller et de ne jamais revenir, au lieu de se contenter de trouver des raisons et de se faire des reproches.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

Long time no see pour Indridason et moi.

Ce fut vraiment sympathique de retrouver cette écriture rythmée, couplée à une double temporalité comme bien souvent dans les livres de l'auteur.

Je n'ai vraiment pas vu les pages défilées et ce sentiment me manquait lors de la lecture de mes derniers polars.

Je me pencherai probablement sur le tome suivant afin d'en apprendre plus sur la vie personnelle du Commissaire Erlendur.

Cependant j'ai noté un bémol qui pour moi m'apparaît trop simple dans la rédaction de l'intrigue.

Spoiler(cliquez pour révéler)Qu'advient-il de Solveig ? Est-elle vraiment décédée dans les circonstances qui nous sont décrites ?

Si j'ai été séduite par le déroulement de l'intrigue et ses intrications ; je trouve que ce point particulier est retombé comme un soufflet et ça m'a complètement laissé sur ma fin. Où se trouve donc l'intérêt dans l'histoire de Benjamin si ce n'est une intention stylistique qui consiste à meubler le contenu du livre pour nous faire patienter jusqu'au dénouement de l'intrigue malgré un rythme d'écriture soutenu ?

La question est posée je vous laisse vous faire votre propre avis.

Les ouvrages de l'auteur restent un must have à mes yeux et ils peuvent être l'excuse parfaite pour passer un bon moment accompagné(e) par des enquêtes qui ont du sens.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nad29200 2023-08-30T14:09:05+02:00
Or

J'ai découvert cet auteur par hasard sur le conseil d'une amie libraire, je suis devenue addict.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sophie-369 2023-06-24T15:06:26+02:00
Lu aussi

Une enquête du personnage récurrent de l’auteur, le commissaire Erlendur Sveinsson, qui doit cette fois se mettre à la recherche d’une histoire passée après avoir découvert des ossements dans une zone en construction.

C’est la 7ème enquête dans l’ordre chronologique du commissaire, et c’est, je crois, le roman qui a obtenu le plus de prix. Prix ELLE, prix du roman noir scandinave et un prix en Grande Bretagne. C’est bien écrit et l’histoire est bien ficelée (sans que ce soit toutefois follement original) mais surtout, c’est tellement désespéré ! Je retrouve cette ambiance dans tous les polars de cette région du monde. C’est toujours noir, presque sans espoir et il y a très souvent des histoires d’enfants qui vivent des choses difficiles. Je crois que je ne suis définitivement pas adepte de ce genre de polar. Je n’ai pas réellement apprécié et je n’ai réussi à m’attacher à aucun personnage.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Paupo66 2023-06-01T05:55:48+02:00
Or

Très bon polar de mon auteur islandais favori !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par polacrit 2023-05-03T12:04:46+02:00
Or

La Femme en Vert, Grafarþögn dans la version originale parue en 2001, a été publié en 2006 par les éditions Métailié, dans la collection Bibliothèque Nordique, en 2007 par les éditions Points dans la collection Policier; le roman a connu, également en 2007, une version en gros caractères par les éditions A Vue d'Oeil. Le style d'Indridason est méticuleux, soigneux, détaillant les scènes action par action: "Trois quarts d'heure plus tard, Erlendur engageait dans la rue son petit véhicule japonais déglingué vieux de douze ans, il le gara à côté des fondations de la maison dans le quartier de Grafarholt. La police était déjà sur les lieux at avait délimité le périmètre à l'aide d'un ruban jaune sous lequel Erlendur se faufila. Sigurdur Oli et Elinborg se trouvaient déjà dans les fondations, à côté de la paroi de terre. L'étudiant en médecine qui avait informé de la découverte des ossements était à leurs ôtés...Le médecin-chef du district de Reykjavik, un cinquantenaire bien enveloppé, descendait péniblement l'une des trois échelles qui avaient été mises en place dans les fondations." (Page 25).

Construction: La Femme en Vert est à la croisée de divers genres romanesques: roman policier bien sûr, mais également roman historique, l'enquête remontant à des faits survenus en partie pendant la Seconde guerre mondiale, roman sociologique, comme souvent avec l'auteur islandais qui a à coeur de montrer du doigt les défaillances de la société moderne.

Thématique: le passé constitue souvent un élément-clé, prétexte à remonter le temps et à évoquer le contexte socio-politique de l'Islande à différentes périodes de son histoire récente, comme dans L'Homme du Lac où Erlendur enquête sur un squelette vieux de quarante ans, faisant référence au communisme islandais pendant la guerre froide. Dans La Femme en Vert, Indridason fait allusion à la situation de son île natale occupée par les Britanniques dès le début de la seconde guerre mondiale, puis par l'armée américaine en 1941, événements qui ont laissé des traces durables dans les mentalités islandaises. L'auteur s'en explique dans une interview de février 2008: "« Je m'intéresse aussi aux squelettes qui collent aux basques des vivants. Ce qui m'intéresse le plus, ce sont les squelettes vivants, pourrait-on dire. Mes romans traitent de disparitions, mais ils ne traitent pas principalement de la personne qui a disparu, plus de ceux qui restent après la disparition, dans un état d'abandon. Je m'intéresse à ceux qui sont confrontés à la perte. Ce sont ces gens-là que j'appelle les squelettes vivants : ils sont figés dans le temps. […] J'aime beaucoup remonter le temps, et envoyer mes personnages sur les traces du passé. J'aime exhumer des événements oubliés. Le temps en tant que concept est quelque chose qui m'intéresse énormément - la manière dont le temps passe, mais aussi son influence, les conséquences de son passage sur nos vies. J'aime déceler les liens entre une époque et une autre. Évidemment, la thématique du temps est une partie très importante des histoires que je raconte, que ce soit son pouvoir destructeur ou son pouvoir de guérison qu'il peut avoir. Même si, dans La Femme en Vert, Erlendur déclare que le temps ne guérit aucune blessure. »

Fil rouge: relation chaotique qu'Erlendur entretient avec sa fille Eva Lind, toxicomane, donnant au personnage du commissaire une dimension humaine, hanté par ses démons et par un passé douloureux. Les polars scandinaves n'exploitent pas le culte du héros.

Dans un quartier sur les hauteurs de Reykjavik, lors d'une fête d'anniversaire, un bébé mâchouille un objet insolite que son frère de huit ans a trouvé dans les chantiers de construction, non loin de la maison familiale. Un os humain!! La mère des deux enfants demande à son fils de lui montrer l'endroit où il l'a trouvé. Une fois sur place, la jeune femme trouve un bras...

Commence alors l'une des enquêtes les plus curieuses qu'Erlendur et son équipe aient eu à mener: enterré là depuis une cinquantaine d'années, le mystérieux squelette se montre bien peu bavard, sinon que la tombe dans laquelle il repose a sans doute été creusée pour lui. L'enquête va les entraîner sur les traces d'une famille qui a vécu dans une des maisons bâties sur cette colline pendant la seconde guerre mondiale, déterrant un épisode sombre de l'histoire islandaise.

Parallèlement à cette enquête, on suit le fil de l'histoire d'Eva Lind, la fille toxicomane d'Erlendur, qui se bat contre ses démons intérieurs, et celle d'une femme victime de la brutalité de son mari et de ses tentatives pour lui échapper, assistant à déchéance physique et morale. Quel lien entre ces fils qui se dévident sans analogie apparente? Erlendur retrouvera-t-il la trace des gens qui ont vécu ici des décennies plus tôt? Parviendra-t-il à faire parler le mystérieux squelette?

Dans cette seconde enquête d'Erlendur ( en réalité la quatrième, les deux premiers opus d'Arnaldur Indridason, datant de 1997 et 1998, ayant été traduits en 2018 et 2019 par les éditions Métailié), le style et les thématiques chers à l'auteur se mettent en place: une écriture sobre et soignée, presque journalistique, des sujets d'actualité, des intrigues trouvant leur genèse dans le passé trouble de l'île, des histoires passionnantes, une analyse psychologique des personnages comme canevas; car toute enquête criminelle ne peut être favorablement résolue qu'en prenant en compte les motivations, les ressorts psychologiques menant à tel ou tel acte criminel. =>Autant d'éléments qui peu à peu, sans que le lecteur ne s'en rende compte, le rendent accro à ces romans sensibles, profondément humains, nous faisant découvrir une société tout en contraste, où les valeurs humaines côtoient une certaine noirceur tout en camaïeu de gris. Une lecture aussi édifiante que divertissante.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Martine-Chantal 2022-11-12T12:54:36+01:00
Diamant

Un coup de coeur pour ce thriller suédois

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Martine-Chantal 2022-11-12T12:53:59+01:00
Diamant

Un coup de coeur pour ce thriller suédois

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Vernon 2022-07-31T18:25:08+02:00
Bronze

Nouvelle enquête d' Erlendur Sveinsson. Nous retrouvons l' écriture sobre et épurée mais toujours aussi brillante d' Arnaldur Indridason. Ce roman tient toutes es promesses. Nous retrouvons notre commissaire encore plus sombre et plus torturé que jamais. C' est la découverte d' un squelette qui va emmener notre équipe d' enquêteur dans le passé. Dans une Islande pendant la Seconde Guerre Mondiale. Une époque où les militaires anglais et ensuite américains ont occupé une partie de l Islande dans des baraquements. Une enquête menée de main de maitre. Une plume maitrisée et addictive. Nous évoluons de révélations en révélations. L' auteur sait nous maintenir en haleine jusqu' à la dernière page.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par JohnStone50 2022-05-19T21:31:35+02:00
Or

Arnaldur , entre avec ce livre dans le cercle de mes auteurs préférés.

Ce mélange du passé et du present avec ces multiples narrations, j'adore.

On devine la trame au fil des pages , et on veut absolument en savoir plus.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Clarymoon 2022-02-06T18:02:48+01:00
Argent

L'action n'est pas le point fort de ce roman et le suspense est secondaire. Par contre, l'auteur a bien approfondi le personnage de la mère de famille. Le récit du long calvaire enduré par cette femme avec ses enfants pour témoins est poignant et il résume assez bien la psychologie des personnes victimes de violences conjugales.

Afficher en entier

Date de sortie

La Femme en vert

  • France : 2007-01-11 (Français)

Activité récente

Aranya l'ajoute dans sa biblio or
2024-06-16T00:38:31+02:00

Titres alternatifs

  • Grafarthögn - Islandais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 425
Commentaires 60
extraits 56
Evaluations 95
Note globale 7.86 / 10